Pierce The Veil : The Jaws Of Life

Le cinquième album de Pierce The Veil, The Jaws Of Life , sortira ce vendredi 10 février via Fearless Records. Après 6 ans de silence, que nous ont réservé Vic Fuentes et sa bande?

L’opener Death Of An Executioner est un pur morceau de Rock Alternatif avec des ajouts de bongos et de maracas qui apportent la touche PTV si singulière à ce premier titre. Le chant de Vic Fuentes se reconnaît tout de suite et est superbe. Même si je m’attendais à un démarrage en trombe (c’est plutôt le final qui vient donner un peu plus de punch à l’ensemble), le groupe commence très simplement et j’ai parfois l’impression d’entendre des sonorités qui penchent vers ce que All Time Low peut proposer depuis quelques temps. Pass The Nirvana a été choisi pour promouvoir et même si le début laisse penser à un morceau dans la lignée du précédent, le scream et le côté Post-Hardcore du groupe reviennent à toute allure (et heureusement!). Le côté grungy est quand même bien présent sur tout ce nouvel album et c’est sympa, c’était à la mode dans les années 90 et c’est toujours agréable de faire un petit retour en arrière même si le son de Pierce The Veil reste moderne. Even When I’m Not With You est lui aussi un single, et permet un peu de reprendre son souffle, un morceau plus calme (même si les guitares sont toujours présentes) sur lequel la voix de Vic Fuentes est particulièrement belle. Emergency Contact a quand à lui une vibe un peu plus Pop-Punk et part un peu dans tout les sens. Flawless Execution c’est probablement le morceau le plus sombre de l’album ne serait-ce que dans son ambiance générale.

On est déjà à la moitié de l’album et pour l’instant, aucun coup de coeur pour ma part , je trouve même l’album un peu…ennuyeux. The Jaws Of Life est probablement le morceau qui remonte un peu le niveau et rappelle un peu l’ancien Pierce The Veil c’est certes assez mélancolique dans son ensemble mais le tout est assez vitaminé et catchy. Damn The Man, Save The Empire c’est probablement le morceau qui marchera à coup sûr en live et ce qui rappelle vraiment les anciennes compositions du groupe même si ça manque toujours de scream. Resilience c’est LA ballade Rock par excellence, les gars savent encore faire vibrer la corde sensible de leurs fans et c’est la chanson qui drainera à coup sûr le plus d’émotions tant elle est intense. Shared Trauma a un côté plus Electro voir EDM apporté par la batterie et les synthés, la voix de Fuentes est bien mise en avant mais ce n’est probablement pas le morceau qu’on retiendra le plus sur ce nouvel opus mais la prise de risque est notable et même si les vibes Emo me manquent quand même beaucoup, le résultat est plutôt appréciable. So Far, So Fake est le morceau que j’ai le plus apprécié sur The Jaws Of Life, un refrain qui vous kickera en pleine face, des riffs incisifs, un titre qui donnera envie de tout donner dans un pit (et ce presque pour la première fois sur cet album). Fractures est le morceau qui conclut ce nouvel album , un petit côté 60’s assez posé et simple pour ce dernier titre, une voix féminine apaisante prendra le relai de Vic sur le deuxième couplet quand aux paroles « I miss the pain sometimes… » elles peuvent évoquer le fait qu’il est parfois plus simple de rester dans une situation douloureuse que d’aller de l’avant et de se relever.

Le nouvel album de Pierce The Veil n’est peut-être pas ce que certains souhaiteraient entendre du groupe après des bangers comme King For A Day, mais le groupe évolue aussi et ce nouvel album en est la preuve. Peu de titres sortent néanmoins du lot et c’est bien dommage pour un album aussi attendu!

Tracklist :

01. Death of an Executioner
02. Pass the Nirvana
03. Even When I’m Not With You
04. Emergency Contact
05. Flawless Execution
06. The Jaws of Life
07. Damn The Man, Save the Empire
08. Resilience
09. Irrational Fears (Interlude)
10. Shared Trauma
11. So Far So Fake
12. Fractures

Mary Motionless
Mary Motionless
25 Forever. Nergal est ma Tata, j'aime vadrouiller pour les concerts et voir les copains partout et me faire tatouer à fond!

Latest articles

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here