Interview Matthew Ward (Basse) – Mason Hill

Pour évoquer la sortie de leur premier album studio “Against The Wall” qui sera disponible le 5 mars prochain via 7Hz Productions, Victor a pu s’entretenir avec Matthew Ward, bassiste du groupe écossais Mason Hill.

Victor: Bonjour Matthew! 

Matthew: Salut!

Victor: Pourrais tu s’il te plait commencer par te présenter?

Matthew: Je suis Matthew, bassiste de Mason Hill.

Victor: Votre premier EP est sorti il y a 5 ans, est ce que le processus de création de l’album a commencé à ce moment là ou un peu plus tard? 

Matthew: Il y a une piste de cet EP qui ont été retravaillées pour l’album. Donc on peux dire que quand l’EP a été conçu on avait déjà commencé à travailler sur l’album. Ce disque a pris du temps à arriver. On est passés par deux ou trois versions de l’album avant d’arriver à celle qui va sortir. Il y a au moins deux anciennes versions avec les mêmes titres de morceaux mais les chansons sonnent complètement différemment. Cela a donc été un processus qui a pris 4 ou 5 ans pour en arriver à ce que l’album est aujourd’hui et où nous voulions qu’il soit. Et c’est clairement un grand pas en avant par rapport à l’EP même avec le morceau qu’on a retravaillé. Donc oui cet album est un grand pas en avant créatif pour nous. Et je pense que les fans pourront entendre cette évolution.

Victor: Quels souvenirs avez vous de ces années de concerts entre la sortie de l’EP et celle de l’album? Quelles ont été les réactions du public à la découverte de votre son? 

Matthew: Les concerts sont clairement montés en puissance petit à petit. Je venais d’arriver dans le groupe quand l’EP est sorti. Donc ce ne sont même pas mes enregistrements sur le disque. Avant l’EP on jouait devant environ 10 personnes par soirée dans de toutes petites salles, des “toilettes venues”. J’adore ce genre de salles mais quel nom horrible! Quand il est sorti les premières critiques sont sorties et le public à grossi très rapidement. C’est incroyable ce que cet EP a fait pour nous. On est passé de salles de 10 personnes à jouer en première partie de Airbourne, à jouer au Download! C’est dingue de faire ça avec juste 4 morceaux alors on a hâte de voir ce que l’album nous réserve.

Victor: J’ai l’impression que au Royaume-Uni il est assez facile pour un jeune groupe de monter rapidement en puissance, dans le sens où il y a beaucoup de salles 

Matthew: C’est vrai que le circuit des salles indépendantes est incroyable au Royaume-Uni. On espère d’ailleurs qu’il va survivre à la pandémie parcequ’on en a besoin! Certaines sont en piteux état mais c’est un endroit où on va te laisser ta chance de te faire les dents et d’avoir une possibilité de circuit live! La scène britannique est incroyable! Et tu as raison en tant que groupe tu reçois beaucoup d’aide et il y a tellement de lieux où jouer même quand tu es un jeune groupe avec seulement 4 titres. Et vraiment il faut que cela survive pour pouvoir continuer à aider des groupes à grandir comme elles nous ont aidé nous il y a quelques années.

Victor: Pourquoi avoir choisi de faire financer cet album via Kickstarter?

Matthew: Il y a au moins deux raisons à ça. La première est qu’on avait pas les fonds pour sortir un album mais qu’il fallait vraiment pour le groupe qu’on en sorte un. La deuxième est que c’était une super opportunité pour faire participer les fans. Les campagnes de financement sont un bon moyen pour les fans de participer à la vie du groupe d’une manière dont ils ne peuvent pas le faire habituellement. Une petite partie était la nécessité mais une grosse partie de la décision était de faire quelque chose de spécial pour notre public vu qu’ils ont attendu cet album très longtemps. On proposait du téléchargement de l’album à une visite du studio. D’ailleurs quelques fans ont pu venir au studio où on a enregistré les voix et les guitares. Un à eu la guitare que James a utilisé pour les démos de l’album. Du coup le public a eu accès à des choses spéciales dont ils se souviendront pour longtemps j’espère. Le succès de cette campagne nous a surpris, les fans ont vraiment soutenus le projet à fond! On a atteint le double de ce dont on avait besoin ce qui est incroyable. Et cela nous a permis de faire un album au delà de tout ce dont on pouvait rêver de faire.

Victor: Comment c’est passé l’enregistrement de cet album et est ce que la pandémie a eu un impact sur le processus? 

Matthew: On a eu la chance de finir juste avant que tout commence. Ca aurait pu impacter les prises voix vu que Scott était parti les faire à New York. Il enregistrait au moment où les confinements commençaient à faire leur apparition en Europe et aux Etats-Unis. On pensait qu’on avait perdu Scott pour plusieurs mois mais il a réussi à revenir juste à temps. La majorité de l’album a été enregistrée localement, à Glasgow en novembre 2019. Donc nous n’avons pas trop été gênés par la pandémie. Il y a seulement la sortie de l’album qui a vraiment été retardée à cause du Covid. On voulait le sortir en Septembre 2020 mais au final ça n’avait pas de sens de le sortir à ce moment là. On l’a repoussé en mars et même si la pandémie est encore bien présente on va le rendre disponible!

Victor: Quelles sont les plus grosses influences musicales du groupe? 

Matthew: Pour l’album et l’EP on entend des influences fortes des groupes qu’on écoutait adolescents : Shinedown, Blackstone Cherry par exemple. Les titres les plus récents sont très influencés par ce qu’on écoute aujourd’hui et par notre évolution en tant que musiciens. On adore ce que fait Bring Me The Horizon en ce moment avec le mix de sons électroniques à leur musique. Après on écoute tous des choses très différentes, par exemple je suis très fan de thrash, James et Scott sont plus dans quelque chose de plus pop, plus bluesy. On entend clairement un peu des influences de chacun sur les morceaux.

Victor: Vous avez travaillé sur cet album avec Chris Sheldon, qui a également contribué à des albums de Biffy Clyro ou Foo Fighters. Comment s’est passée cette collaboration? 

Matthew: C’était incroyable! On aurait jamais imaginé travailler avec quelqu’un du calibre de Chris. Tu sais on a envoyé des mails à plein de gens et il y en a tu penses qu’ils ne vont jamais te répondre et au final ils le font et tu ne t’y attends pas du tout. Il nous a dit qu’il aimais beaucoup nos démos et les premiers enregistrements qu’on avait pu faire et qu’il était tout à fait prêt à travailler dessus. On a très peu eu d’aller retours de morceaux entre nous et Chris car il a rapidement compris ce que le groupe recherchait en terme de son. On est retourné le voir pour des petites choses et des petits ajustements concernant le mix mais en grande partie il avait totalement compris l’essence de Mason Hill.  Le son de basse et de batterie qu’on a sur l’album est incroyable. On a vraiment hâte que les gens puissent l’écouter.

Victor: Quelques chansons de cet album sont déjà disponibles, quels retours avez vous eu sur ces premières sorties? 

Matthew: Les retours ont été très bons pour le moment. Pour le moment on a “Against The Wall”, “D.N.A” et “Find My Way” de disponible. Les deux premières à être sorties étaient déjà bien connus de notre fan base car on les joue depuis déjà un an en live. La plus récente “D.N.A” a été super bien reçue pourtant elle a un son beaucoup plus moderne pour notre groupe. On avait peur que les fans soient un peu désorientés par ce titre et qu’ils pensent que le son ait pu trop changer. Mais ils l’ont vraiment adoré et voient que c’est toujours Mason Hill mais avec son plus travaillé. Cette chanson représente bien ce vers quoi on va et d’où on vient en temps que groupe.

Victor: J’ai vu que vos nouveaux morceaux étaient beaucoup joués sur des radios un peu partout en Europe. 

Matthew: Oui c’est assez fou. On ne pensait pas avoir autant de temps d’antenne en Europe. On essaie de solidifier notre fan base par chez nous parce que tout à commencé là. Mais Spotify a beaucoup aidé pour avoir un public européen. On peut dire ce qu’on veux des plateformes de streaming mais cela donne souvent un une opportunité pour les groupes de toucher un plus large public. Et cela a permis à des radios de nous découvrir, on a eu des passages en Allemagne, en France, aux Etats-Unis.  Cela nous fait super plaisir de voir que des endroits où on n’aurait pas pensé avoir beaucoup de visibilité apprécier ce qu’on fait et nous donner une chance.

Victor: Vos passages radios vous permettraient de tourner plus facilement en Europe, quel est ton point de vue sur les effets du Brexit sur les tournées européennes pour les groupes anglais? 

Matthew: Pour le moment on essaie tous de comprendre comment ça va se passer. Cela va être plus difficile, ça c’est certain. En plus ça arrive au pire moment pour les musiciens avec la pandémie en plus. La pandémie laisse l’industrie musicale à genoux et le Brexit ne vient que jeter de l’huile sur le feu. Mais l’industrie va survivre, les gens ont besoin de musique dans leur vie. C’est clair que ça va pas être facile mais l’avantage de la pandémie c’est qu’on a le temps de réfléchir à des solutions. Ce qu’on sait c’est que ça nous coûtera beaucoup plus chère de faire des tournées de l’autre côté de la Manche. Les tournées seront sûrement plus concentrées sur des petits concerts pour garder l’ensemble abordable financièrement.

Victor: Quels sont vos projets pour 2021? 

Matthew: Le manque de concert est un vrai problème pour tout groupe sortant un album en ce moment. On pense continuer à enregistrer des nouvelles chansons au-delà de l’album. Cela ne formera pas forcément notre deuxième album mais on aura surement des nouveaux titres dispos cette année c’est certain. On a quelques projets, un live stream par exemple. Mais idéalement on aimerait retourner sur la route au plus vite. Aller rencontrer les fans en Europe.

Victor: Merci beaucoup pour tes réponses, à très bientôt  ! 

Matthew : Merci à toi !

 

Merci à Roger er Replica promotion pour cette opportunité.  Et merci à Matthew pour sa disponibilité.

 

Crédit Photo: Michael Bruce

VictorDW

J'écoute de la musique toute la journée et vous m'avez déjà sûrement croisé à des concerts. Oui vous l'aurez compris je suis un grand fan de Musique, j'écoute majoritairement du rock et métal (tous genres confondus) mais aussi un peu de rap, de classique et de chanson. Mon autre passion se tourne vers le cinéma et les séries en particulier les oeuvres tournant vers les mondes de l'imaginaire et la SF. Mais les films d'auteurs c'est bien aussi ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *