Lionheart – Welcome to the West Coast III

Après Welcome to the West Coast en 2014 et Welcome to the West Coast II en 2017, Lionheart rempile pour un troisième volet avec ce Welcome to the West Coast III, paru chez Arising Empire en cette fin d’année 2022. Au cas où l’auditeur n’avait pas lu le nom de l’album avant de l’écouter, le premier morceau THE TRILOGY INTRO nous rappelle bien le concept de l’album : « Welcome to the West Coast III, three times it’s a trilogy ». Et en scandant le traditionnel « LHHC » (pour Lionheart Hardcore) dès le début du morceau, on est tout de suite en terrain connu et on se doute que cet album sera dans la lignée de ses deux prédécesseurs. Et le deuxième morceau, DEATH COMES IN 3’S, nous confirme cette impression : le groupe nous assène son traditionnel hardcore beatdown bien brut de décoffrage. Les thématiques sont également familières, le groupe reste fidèle à ce qu’il clamait dans For the Record issu de Valley of Death (2019) : « All my songs about pain and I like it that way ». Et effectivement, avec son refrain « Life is a death sentence », on ne peut pas dire que ce deuxième morceau nous offre plus de positivisme. Mais le sentiment qui ressort de ces morceaux n’est pas et n’a jamais été de la tristesse et de l’abattement mais plutôt une sensation de puissance et d’envie de surmonter ces épreuves.

Cet album se démarque tout de même des précédents par la multitude d’invités qu’il contient : 6 morceaux sur les 11 qui constituent l’album sont des collaborations. Et les invités sont de marque : Jamey Jasta de Hatebreed, Alex Taylor de Malevolence ou encore Ice-T de Body Count. Et c’est sûrement la collaboration avec ce dernier qui est la plus réussie : LIVE BY THE GUN, qu’on a d’ailleurs eu le plaisir d’entendre en avant-première lors de leur passage à Paris en octobre dernier, est une vraie bombe. La contribution d’Ice-T, telle une cerise sur le gâteau (ou plutôt telle une grenade sur le minigun), est parfaitement amenée et donne encore plus d’agressivité à un morceau qui n’inspirait déjà pas le calme et la quiétude. Là où parfois certains featuring dénature un peu le style du groupe, on peut noter que l’ensemble des contributions vocales s’inscrivent parfaitement dans le style direct et agressif de Lionheart et l’album garde une vraie homogénéité malgré les différents apports. Il faut aussi dire que les styles musicaux des groupes d’origine des guests sont très proches de celui de Lionheart. A ce titre, cet album nous permet de remarquer à quel point Lionheart se rapproche de Hatebreed : que ce soit dans ses inévitables breakdown, ses thématiques assez noires ou ses influences metal. Malgré tout, l’album reste un cran en dessous du très réussi Welcome to the West Coast II et ne rivalise pas avec le premier volet qui reste l’album phare du groupe.

Avec ce troisième volet des Welcome to the West Coast, Lionheart nous ressert une dose de sa recette de hardcore beatdown classique, toujours aussi efficace mais cette fois-ci saupoudrée de plusieurs invités de qualité qui s’inscrivent parfaitement dans le style LHHC.

LIONHEART - Welcome To The West Coast III - CD | Nuclear Blast

« Life is hell so death must be heaven
And this depression is a weapon, bring the fuckin’ armageddon »

Tracklist :
THE TRILOGY INTRO
DEATH COMES IN 3’S (feat. Jamey Jasta – Hatebreed)
HELL ON EARTH
LIVE BY THE GUN (feat. Ice-t – Body Count)
COLD WATER FAREWELL
STORIES FROM THE GUTTER PT. II (feat. Antmoney – E-Town Concrete)
NEW MONEY | OLD PAIN
DEATHBED CONFESSION (feat. Jamey Jasta – Hatebreed)
AT WAR WITH THE GODS (feat. Los – Desmadre)
BONNIE & CLYDE ’05
EXIT WOUNDS (feat. Alex Taylor – Malevolence)

MightyMightyMarty
MightyMightyMarty
Passionné de musique, des cultures qu'elle génère et de ses petites ou grandes histoires. D'autant plus quand ça touche de près ou de loin au Punk Rock et au Hardcore.

Latest articles

Related articles

Leave a reply

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici