Korn : Requiem

La Légende Korn sortira son quatorzième album demain! Il est intitulé Requiem et il sera disponible via Loma Vista/Virgin/Universal.

Le premier titre n’est autre que Forgotten, le deuxième single dévoilé par le groupe et comme d’habitude on reconnaît les ingrédients qui ont fait le succès de Korn à savoir les riffs de guitare, les lignes de basse si efficaces du Néo-Metal mais également la voix extraordinaire de Jonathan Davis (mon objectivité concernant sa voix est proche de 0 tant je la trouve incroyable) sur ce premier titre sa voix paraît très douce comme en retenue notamment au niveau du refrain où on s’attend à une explosion qu’on ne trouve pas. Même si la superposition des voix permet d’entendre quelques hurlements de Head, Korn est tout en retenue ici et propose un premier titre très intéressant. Depuis le précédent album The Nothing, on peut noter un côté assez pessimiste dans les paroles du groupe et ce n’est pas le suivant Let The Dark Do The Rest qui permettra de dire le contraire. Là encore les hurlements permettent d’atténuer le côté un peu trop Pop du morceau et notamment du refrain et ce final (YOU.MAKE.ME.SICK) grandiose, la formation arrive quand même dans un océan de noirceur à innover dans ses compositions. Un élan de fraîcheur où se mêlent parfaitement les riffs de guitare du Nu-Metal du début 2000. Start The Healing est le premier titre à avoir été dévoilé pour ce nouvel opus et c’est aussi un de mes coups de coeur sur cet album, le son et les voix mêlent puissance et côté plus moderne du groupe, un morceau incroyable qui aurait pu figurer sur l’album d’avant. Lost In The Grandeur et son passage à  02:45 qui donne littéralement des frissons surtout au niveau vocal, je l’avais dis au début de cette chronique mais Jonathan Davis nous fait ici du grand Jonathan Davis. L’émotion est encore palpable sur Disconnect où la rage des débuts du groupe semble bien loin maintenant et laisse place à de nouvelles émotions plus à fleur de peau, là encore l’exercice vocal est littéralement parfait!

Le groupe reprend du poil de la bête sur Penance To Sorrow (après un Hopeless And Beaten peu glorieux) où Jonathan Davis évoque avec sincérité son état d’esprit actuel, le chant crié prend d’ailleurs un peu plus de place sur ce titre comme pour souligner l’état plus ou moins dépressif évoqué dans le texte. My Confessions m’a fait penser sur quelques aspects à l’ère See You On The Other Side avec sa mélodie accrocheuse et qui permet de revenir à quelque chose de plus « old-school » (si je peux me permettre ce terme pour un album sorti en 2005). Le dernier titre Worst Is On Its Way (et son gros clin d’œil à Freak On A Leash…comment ça mon coeur de fan est ravi?), Korn n’oublie pas d’où il vient même si les compositions sont plus originales que par le passé pourquoi renier son passé? La fin du titre laisse d’ailleurs presque sur sa faim avec ces quelques lignes de basse du bien-nommé Fieldy, on en redemanderait presque encore…

Ce nouvel opus de Korn n’est peut-être pas un grand album de la formation ni même leur meilleur (Team Issues you know), mais il reste excellent et presque rafraîchissant aux vues des nouvelles prises de risque musical de la formation. Jonathan Davis est toujours excellent à son poste et le reste du groupe n’est clairement pas en reste. Un album à écouter d’urgence pour les anciens et les nouveaux fans de Korn!

 

 

 

Tracklist :

01. Forgotten
02. Let The Dark Do The Rest
03. Start The Healing
04. Lost In The Grandeur
05. Disconnect
06. Hopeless and Beaten
07. Penance To Sorrow
08. My Confession
09. Worst Is On Its Way

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.