Klone + Lizzard + Seeds of Mary @Rocher de Palmer, Bordeaux

C’est en cette fraîche soirée du 10 février 2023 que je me suis rendue au Rocher de Palmer de Cenon (33) pour assister au concert de Klone, accompagné également de LizZard et Seeds of Mary.

Il faut savoir que pour ce concert, j’étais totalement neutre n’ayant jamais entendu jouer Klone et LizZard. Mais c’est ce qui rend en général un concert d’autant plus intéressant, puisqu’après tout, quoi de mieux que de découvrir un groupe dans son élément, c’est-à-dire, sur scène ?

Pour autant, ce concert a été très contrasté sur les émotions. Parfois émue, parfois chagrinée, tous les groupes, on fournit une performance incroyable, mais avec un petit quelque chose que l’on attendait en plus. Je vous raconte tout ça !

Seeds of Mary, groupe de rock alternatif les natifs de la région bordelaise ouvrent le bal, c’est un concert spécial pour eux ce soir, le dernier de leur guitariste et chanteur Raph. Les ayant déjà vus deux fois par le passé, je savais que la scène allait être bien occupée et entrainante, le premier morceau, The Atheist démarre avec une introduction puissante de quelques secondes qui vient ensuite s’apaiser avec le chant de Jérémy. Les harmonies des voix entre Jérémy et Raph le regretté guitariste et second chanteur, c’est quelque chose…. Ça vous secoue les tripes, dans le bon sens du terme bien entendu ! Les morceaux s’enchaînent, c’est un passage un peu coup ce soir malheureusement. On sent que l’énergie n’est pas autant présente sur scène, peut-être, jouent-ils le cœur serré ? Malgré tout cela reste un show tout à fait touchant que nos cinq Bordelais nous proposent ce soir ! C’est avec le dernier morceau de leur album Serendipity sorti en 2020, Somewhere Between Me and Myself que le concert se termine. Une chanson très émouvante et profonde. Merci les Seeds.

Je profite de l’occasion pour vous glisser que leur dernier clip vidéo, Gone Astray est sorti très récemment sous le label Klonosphere et est vraiment très beau et poignant, il y a une chose que l’on ne peut pas leur enlever, c’est la réalisation de leurs vidéos qui sont vraiment bien pensées.

C’est ensuite au tour de LizZard de rejoindre la scène. Ce trio de metal progressif formé en 2006 nous arrive de Limoges. Chose agréable pour l’ex-batteuse que je suis, Katy est à la batterie ! Malheureusement, j’ai été déçue de constater que j’ai mal bossé et n’ai pas eu de photo correcte d’elle pour cette date, mais sacré bout de femme, ça je vous le garantis, elle envoie ! Ayant bien entendu perdu la setList et ayant une chance incroyable, je vais faire travailler mes souvenirs (et ce n’est pas évident !) je peux vous assurer que c’était un très beau concert, j’ai adoré la voix du chanteur Mathieu qui a vraiment un, je ne sais quoi tant dans sa prestance sur scène qui parait si sereine et apaisée et sa voix qui nous entraîne facilement dans leur univers. Et également William qui pour le coup était très bien placé au niveau e la lumière et que j’ai pu bombarder sans grande difficulté. Très belle découverte, merci à vous !

On clôture donc la soirée avec Klone. Originaire de Poitiers, cela fait déjà quelques années que le groupe a fait son entrée dans la cours des grand groupes de metal progressif Français. Et comme les nouvelles n’arrivent jamais seules, ce concert était également un grand événement pour eux puisque leur 9ème album, Meanwhile est sorti le jour du concert, le 10 février 2023. Le concert commence avec la chanson Elusive de leur dernier album. Tout au long de leur passage, tant les instruments que la voix de Yann transcendent. J’ai particulièrement été captivée par le batteur Morgan qui, en plus d’être comme ses camarades de scène, un très bon musicien, semblait tellement tranquille sur scène, les yeux fermés comme absorbé par la musique. Le concert se termine sur la chanson Silver Gate de l’album Le Grand Voyage. Une mélodie mélancolique qui amène à l’introspection et au calme. Merci pour l’accréditation, c’était un plaisir de vous découvrir !

S’il devait y avoir un point noir sur cet événement, ce serait le volume sonore du passage de Klone. Bien que j’aie passé un très bon moment, le son était sur les dernières chansons bien trop fort et a partagé certaines personnes du public et moi-même entre rester ou partir. J’en garde néanmoins un bon souvenir et de belles découvertes, car tous, nous avons partagé leur univers et leur bonheur avec plaisir.

Avant de vous laisser, j’aimerais encore remercier Klone pour accréditation et pour cette belle découverte, mais aussi les ingénieurs lumières et sons pour leur travail. Le show light était très beau du début à la fin. Un concert sans lumière ne transmet pas la même énergie !

Marion Tapia
Marion Tapia
29 ans. Mon cœur balance entre deux univers le metal et la musique électronique, opposés pour les étroits d'esprit, inspirant pour les autres ✨

Latest articles

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here