Jinjer : Wallflowers

Le groupe Jinjer sortira son quatrième album studio intitulé Wallflowers ce vendredi via Napalm Records.

Le premier titre présent sur ce nouvel opus est Call Me A Symbol et pour commencer un album c’est probablement le morceau parfait! La patte du groupe est reconnaissable entre mille : quelques lignes de chant clair mais surpassées par le scream de Tatiana, du blast, une basse lourde et en général un son lourd, à se demander pourquoi Call Me A Symbol n’a pas été choisi comme single promotionnel. Le morceau suivant Colossus reste dans la même lignée peut-être un chouia plus technique au niveau de l’instrumental, le travail vocal de la chanteuse est encore impressionnant notamment au niveau du chant guttural qu’elle maîtrise parfaitement sur ce titre. Un léger bémol cependant, cette fin qui donne l’impression d’être un Break sans en être un pour enchaîner sur le single Vortex donc pas vraiment de surprise pour ce titre un début assez lent et mélancolique avant d’enchaîner sur de la violence pure! Jinjer fait du Jinjer certes mais ils essayent aussi d’innover comme sur le titre Disclosure! avec une empreinte vocale assez grunge et sa ligne de basse de Eugene Abdukhanov en intro qui pose les bases tout de suite certes ça ne dure pas bien longtemps et le groupe retourne sur ce qu’il sait faire de mieux en abandonnant le côté quelque peu Post-Rock présent au début de la composition mais un peu de nouveauté est plutôt sympa!

Copycat est la dose d’énergie en plus qu’on attendait pas vraiment vu que tout les titres de Jinjer sont bourrés d’énergie avec des lignes de chant très similaires à un de leurs titres les plus connus à savoir I Speak Astronomy. Pearls And Swine qui casse un peu le côté très linéaire des morceaux de la formation ukrainienne avec une intro très calme mais également une deuxième partie dans la même lignée à 3:20. Puis arrive le morceau qui donne son nom à l’album Wallflowers (également nouveau single du groupe) un morceau beaucoup plus lent que les précédents qui permet d’apprécier pleinement le chant clair de Tatiana très Soul mais où vient s’intercaler des éclats de son growl. Dead Hands Feel No Pain permet de revenir à une ambiance plus lourde à laquelle le groupe nous a bien habitués.

L’album se conclut avec le single Mediator avec son intro puissante (et la meilleure mosh-part de 2021 « Stop »… »Go! ») qui laisse place ensuite à des passages plus mélodiques. La fin du morceau est un déferlement de violence sur laquelle les musiciens laissent libre cours à leurs talents.

Ce nouvel album démontre encore une fois toute l’étendue des talents des musiciens du groupe et dans l’ensemble on pourrait clairement dire que Wallflowers est parfaitement dans la continuité de Macro. Tatiana excelle encore une fois au chant (et paraît même encore plus impressionnante que par le passé) en enchaînant passages clairs et chant guttural, elle se place comme une des meilleures frontwoman du milieu Metal de ces dernières années. Jinjer confirme encore une fois que l’engouement autour d’eux est amplement mérité!

 

Tracklist :

01. Call Me a Symbol

02. Colossus

03. Vortex

04. Disclosure!

05. Copycat

06. Pearls and Swine

07. Sleep of the Righteous

08. Wallflower

09. Dead Hands Feel No Pain

10. As I Boil Ice

11. Mediator

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.