“Pitfalls” par Leprous (25 Octobre 2019 – InsideOut Music)

Le 25 Octobre 2019 : c’est le retour de Leprous avec “Pitfalls” qui sort chez InsideOut Music .

Autant vous dire que c’est raison tout à fait suffisante pour venir vous parler de ce nouvel opus (qui est aussi le 6ème album du groupe).

C’est « Below » le premier single sorti pour promouvoir ce disque, qui débute l’album. Au son d’un clavier trafiqué, annonçant déjà la couleur d’un titre sombre. Cet effet, pourtant est contre balancé par la voix solaire de Einar Solberg. Arrive ensuite le refrain qui nous frappe en plein choeur  en meme temps que le son de la batterie et du violoncelle ! Au niveau des paroles on reconnait bien qu’il nous parle du combat d’une personne contre la dépression avec le fait de le cacher aux personnes proches par exemple: “I will lie, lie, keep it all together”.

Une chanson puissante qui prouve que Leprous sait lancer des titres forts, et qui annonce d’entrée l’ambiance que l’on va trouver dans cet album.

Par la suite, “I Lose Hope” offre un rythme totalement différent. Avec un duo basse/batterie totalement omniprésent. Des sentiments toujours tourmentés, intensifiés par un Einar que l’on sent vraiment chanter avec les tripes. Le refrain,  encore une fois très efficace me frappe d’ailleurs encore, par la technique de Simen Børven à la basse !

A ce stade de l’écoute, on peut déjà dire que l’on part sur un album très différent du précédent, chose qui n’est plus très surprenante dans la discographie de Leprous. C’est en résumé, un morceau qui trouvera sûrement sa place sur la setlist des prochaines tournées.

“Observe The Train” pour sa part, offre une intro mixant clavier et voix. Avec Einar montant toujours autant dans des aigus splendides. Le morceau est magnifique et doux. On voyage totalement et les refrains en choeurs frappent par leur beauté. Un moment figé dans le temps et pour le moment un coup de coeur!

Je dois dire qu’on n’est pas à l’abri de beaucoup d’autres sur cet album. Car même si chaque titre de “Pitfalls” est très différent, on sent que le groupe a beaucoup expérimenté sur ce nouvel effort studio.

On enchaine avec “By My Throne” avec lequel on retourne sur un son beaucoup plus énergique où Baard Kolstad s’illustre à la batterie avec son jeu de charleston caractéristique. Les choeurs toujours omniprésents, offrent de belles harmonies. Les guitares de Tor Oddmund Suhrke et Robin Ognedal accompagnent parfaitement ce titre et permettent de sentir le talent de chacun des membres du groupe!

Le second single de l’album, “Alleviate” est lui très orienté clavier dès l’introduction. C’est un morceau presque pop dans la discographie de Leprous mais avec un niveau technique réellement impressionnant ! Vocalement on en prend toujours plein les oreilles avec la largeur du registre d’Einar et les paroles sont toujours aussi bien écrites et puissantes. L’explosion rock finale est juste magnifique et offre des aigus dantesques qui nous permettent très facilement d’être transporté.

Pour “At The Bottom” on peut dire qu’elle est une belle illustration du côté progressif de Leprous. Avec des couplets doux et des refrains offrant une place aux changements fréquents de rythmes de la batterie, ainsi que des guitares puissantes. On passe aisément de l’un à l’autre et je pense vraiment que l’on trouve là un des morceaux les plus varié de l’album. Je ne peux également que saluer la qualité du jeu de Baard qui brille par sa technique sans jamais être dans la démonstration. C’est ce qui fait notamment, qu’on ne perd jamais en émotion.

“Distant Bells” est le dernier morceau qui était rendu disponible par le groupe. Une pièce particulière qui allie parfaitement le piano omniprésent et la voix. De minutes en minutes, le titre se transforme jusqu’à devenir un trio piano/violoncelle/batterie juste magnifique ! On repasse ensuite dans le prog avant une nouvelle explosion finale, qui est aussi bien instrumentale que vocale!

Autant dire que les 7 minutes du morceau passent sans soucis tant les variations sont travaillées.

L’avant dernier titre de l’album “Foreigner” coupe ici avec les deux trois pièces précédentes en étant d’une durée plus classique. Pourtant quelle énergie ! Le morceau attaque directement, offrant une autre jolie facette du groupe à travers un rock très efficace. Pour moi par exemple, ce morceau à des sonorités que Muse ne renieraient pas !

Pour terminer Leprous nous proposent un titre de plus de dix minutes “The Sky Is Red” qui commence avec une batterie très technique accompagnée de guitares puis des choeurs classiques qui viennent s’ajouter, avant l’arrivée d’Einar au chant pour finir. Ce morceau alterne aisément entre parties calmes et plus énergiques. On reste sur du progressif très digeste, qui prouve que le groupe sait toujours composer des titres qui pourront plaire aux fans de prog mais pas seulement.

C’est, je trouve, une très belle manière de terminer ce nouvel opus.

Avec “Pitfalls”, Leprous offrent un album magnifique, qui nous fait voyager d’une ambiance à une autre. On sent que l’année difficile traversée par le chanteur l’a beaucoup inspiré dans les paroles de ses morceaux. Et que ceux-ci laissent toujours cette lueur d’espoir d’un retour du bonheur et du bien-être malgré tout. Techniquement c’est magnifique et le mixage propose à chaque instrument une place de choix sans qu’aucun ne cache jamais l’autre. Certains titres risquent fort de s’inscrire très vite sur la setlist de la prochaine tournée.

Tracklist:

1: Below (5′ 53″)

2: I Lose Hope (4′ 44″)

3: Observe The Train (5′ 08″)

4: By My Throne (5′ 45″)

5: Alleviate (3′ 42″)

6: At The Bottom (7′ 21″)

7: Distant Bells (7′ 23″)

8: Foreigner (3′ 52″)

9: The Sky Is Red (11′ 22″)

 

VictorDW

J'écoute de la musique toute la journée et vous m'avez déjà sûrement croisé à des concerts. Oui vous l'aurez compris je suis un grand fan de Musique, j'écoute majoritairement du rock et métal (tous genres confondus) mais aussi un peu de rap, de classique et de chanson. Mon autre passion se tourne vers le cinéma et les séries en particulier les oeuvres tournant vers les mondes de l'imaginaire et la SF. Mais les films d'auteurs c'est bien aussi ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *