Metalite – A Virtual World

Le groupe suédois formé en 2015 est de retour avec un troisième album studio A Virtual World sorti le 26 mars 2021 par le label AFM Records .

Metalite est la définition d’un groupe de métal digital et 100% électro, de quoi ravir les fans du genre. Le côté digital est pour le coup omniprésent et pourrait en dégoûter certains, attention à l’overdose d’électro.

Le groupe a probablement comme inspiration Amaranthe, en tout cas sur l’album The Nexus qui était plus digital que les autres, sauf qu’a vouloir copier on fini par rendre une moins bonne copie que l’original.

A Virtual World le titre éponyme où les effets et l’électro sont prédominants ce qui laisse peu de place aux instruments qui peinent à se faire entendre.

Cloud Connected ou bienvenue dans la boite de nuit d’un Cloud. Et oui cette chanson au titre évocateur  qui parle bien d’un cloud connecté, un cloud quoi. Cependant cette chanson fait le taff et le refrain reste bien en tête.

Peacekeepers  où l’introduction me fait penser à l’intro du titre The Nexus d’ Amaranthe… Quand est-ce que la ressemblance avec leur confrère suédois va t-elle s’arrêter? Cette chanson est quand même mieux harmoniquement parlant car les autres instruments ne semble pas être étouffés par l’électro. Auraient- ils enfin trouver le bon dosage ? Cela reste à voir avec le reste de l’album.

The Vampire Song bienvenue dans l’esprit d’un mauvais film d’horreur avec des vampires bien sûr, sinon ce n’est pas drôle. Mais cette chanson malgré son introduction douteuse reste une super chanson avec une super harmonie et une belle mélodie.

We’re Like The Fire qui commence avec quelqu’un qui se grille une clope sur une chanson qui parle de feu, quel cliché. En écoutant ce morceau je n’ai ressenti pas la chaleur du feu qui pourrait brûler en moi par contre j’ai quand même bouger la tête légèrement en rythme jusqu’à ce que je sois coupée par les sons électro qui ont fait leur retour comme un mauvais méchant de jeux vidéos.

Mentions Honorables : Léa Larsson qui peut être fière de ses parties de batterie, Robert Örnesved qui nous offre de très beau solos de guitare et Erica Ohlsson qui malgré tout nous emporte avec sa puissance vocale.

C’est un album qui pourrait séduire des néophytes car il est très accessible. Attention cependant à la dose d’électro qui est trop importante à mon gout. Cela reste quand même un bon album qu’il faut écouter plusieurs fois pour l’apprécier vraiment.

 

 

Tracklist :

A Virtual World

Cloud Connected

Talisman

Beyond The Horizon

Peacekeepers

The Vampire Sond

We’re Like The Fire

Artificial Intellgence

Alone

Running

Synchronized

Melinda Carter Magnus

24 ans, Passionné de jeux vidéo, de tatouage et de métal. Groupe favoris : Amaranthe, Iron Maiden, AC/DC, et d'autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *