Hollywood Undead – New Empire, Vol. 1

Les américains ont sortit leur sixième album, New Empire, Vol. 1, en février. Il est produit par Matt Good (qui a déjà travaillé pour Asking Alexandria, Sleeping With Sirens..). Avec ces neuf nouveaux titres, le groupe voulait créer une nouvelle musique, quelque chose qui se démarquerait totalement de ce qu’ils ont déjà fait mais sans pour autant perdre ce qui les caractérise. Partir du vieux, pour créer du neuf, illustré parfaitement par le titre de l’album.

Time Bomb ouvre l’album et il s’agit d’un titre déjà dévoilé par le quintet. Il n’est pas criant de nouveauté, car on retrouve des gros riffs de guitares, des refrains mélodiques au possible et surtout une explosion d’énergie qui caractérise vraiment cet album. Ce titre aurait parfaitement eu sa place dans un album précédent. On ne peut donc pas juger le changement car ils nous prouvent qu’ils savent ce qu’ils font et que cela fonctionne. Heart Of A Champion ne change pas beaucoup non plus. Le rythme ralentit légèrement, l’électro est bien présent donnant une sensation de course après la montre. La présence de chœurs est un vraiment plus et casse la dynamique mise en place sans que cela se révèle négatif. On continue avec Already Dead, qui est l’un de mes morceaux préférés, de par la petite évolution que l’on ressent puis de l’explosion, toute fois contrôlée. Les petites touches pop en voix claire sont intéressantes et change de la dureté de la voix. On peut facilement comparer ce titre aux derniers albums de Linkin Park sans pour autant qu’il déteigne ici. Les paroles et le rythme rentre facilement en tête et on se surprend à chantonner les paroles après quelques écoutes. De l’énergie en barre.

 

Le début d’Empire change assez et j’aime beaucoup l’instrumental. La voix vient totalement casser le rythme, étant presque ac capela. Une influence hip hop se ressent vite et on se sent glisser tout au long du morceau. C’est d’ailleurs le premier titre à véritablement se démarquer, on avance de surprises en surprises et cela donne quelque chose de très bon ! On continue dans ce changement avec Killin It qui aurait presque sa place sur un album d’Eminem. L’ambiance a radicalement changé pour se tourner vers quelque chose de plus hip-hop, moins dynamique pour plus de lourdeur. Mais Hollywood Undead joue à la limite des deux styles, ne quittant pas totalement leur zone de confort, sans pour autant s’y cacher. Bravo à eux, c’est une réussite. Enemy commence et on arrêtera de compter le nombre de “motherfucker” et autre “fuck” quelque chose ici. L’énergie bien connue des américains est de retour, donnant envie de sauter dans tout les coins en chantant à tue tête. Le refrain à ce petit hardcore, ce petit côté punk, faisant penser à du Sum 41 qui passe très bien.

Upside Down nous offre une nouvelle facette du quintet et j’accroche directement moins. C’est plus calme, tirant clairement sur la pop avec une certaine mélancolie. Je ne pense pas que cela soit un titre qui va vraiment faire bouger les fosses, tout comme Second Chances. Ce titre reste dans la même veine que le précédent et même si cela permet de reprendre un peu son souffle après avoir détruit tout son intérieur, cela n’était pas obligatoire. On note la présence de Benji Madden de Good Charlotte et cela suffit (presque) à nous convaincre de l’intérêt de ce titre. Mais neuf titres cela passe à une vitesse folle et on arrive déjà à Nightmare qui clôture l’album. Dès la première seconde on est transporté dans un univers sombre et triste, les notes de piano renforçant ce sentiment. Une fin toute en douceur avec cette touche hip hop qui fonctionne et qui donne envie d’en avoir plus.

Hollywood Undead nous livre un très bon album. Ils nous prouve qu’ils savent ce qu’ils font, qu’ils peuvent faire des titres qui fonctionnent mais aussi prendre des risques et nous convaincre quand même. J’ai passé un très bon moment avec cet album et je ne pense pas m’arrêter de l’écouter d’aussi tôt. Des riffs, de l’énergie, des titres que l’on retient très vite et qui vont faire bouger des salles entières, on ne peut qu’apprécier !

 

Tracklist : 

Time Bomb
Heart Of A Champion
Already Dead
Empire
Killin It
Enemy
Upside Down
Second Chances
Nightmare

Gloomy

Totalement dingue de metalcore, de pizza et de Red Bull.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *