Entretien avec Alex de Scarlean

1/ Pour nos lecteurs pourriez vous vous présenter ainsi que présenter le groupe.

Je suis Alex, chanteur du groupe Scarlean. Nous sommes originaires d’Avignon et sommes 5 dans le groupe. Olivier à la basse, Fabien à la batterie, Géo et Michel aux guitares. Nous pratiquons ce que l’on appelle du Metal Alternatif, ce qui ne veux pas dire grand chose au final, mais nous va bien. Nous n’avons pas de limites dans notre manière de créer et prenons tout ce qu’il nous plait dans tous les styles musicaux. Nous avons, bien entendu, un fond très Rock Metal mais cela va beaucoup plus loin que ça.

2/ Votre premier album “Ghost” est sorti en 2018, quels retours avez vous eu cet album ?

Que de bons retours, cet album nous a permis de faire connaître Scarlean, et de nous placer sur le grand échiquier de la scène rock/metal. La presse a été assez unanime sur la qualité de cet album et nous avons pris en compte chaque remarques avec beaucoup d’intérêt. Grâce à Ghost, nous avons posé un univers, une ligne de conduite et nous sommes très fiers de cette premiere pierre !

3/ Quels sont vont meilleurs souvenirs des concerts faits pour l’album “Ghost”

Il y en a plusieurs ! Mais je dirais, notre première partie de Mass Hysteria à “la Nuit du Tattoo” où nous avons pu jouer devant un public très attentif, qui est venu en masse nous féliciter à la fin de notre set. Une bien belle soirée. Et notre seconde place au Voice Of Hell qui nous a permis de passer 3 jours VIP au HellFest et de jouer sur le Off. Nous avons fait de belles rencontres là bas, et je pense que c’est de là que les choses ont commencé à se bousculer beaucoup plus.

4/ Vous avez rapidement repris le chemin des studios pour le second album, aviez vous déjà commencé à composer pendant la promo de “Ghost”

L’album de 2018 était un remaster de celui de 2016. Nous avions cette fois une distribution et des dates derrière nous, c’était bien plus facile de le sortir réellement là. Et surtout un line-up. L’album Ghost a été enregistré par Géo et moi même. Nous avons ensuite cherché des musiciens pour le jouer. Donc en réalité nous avons mis 4 ans entre les 2 albums. Par contre nous sommes des compositeurs acharnés. Nous avions des dizaines et des dizaines de morceaux. Je pense que nous avions de quoi faire 3 albums ahahah. Le plus long, une fois que le line-up était stable – c’est à dire en 2019 à l’arrivé d’Olivier et de Fabien – ça a été de faire les arrangements des 11 morceaux que nous avions choisi. Nous avons passé de nombreuses soirées a équilibrer chaque passage, donner du relief, faire des choix. Mais nous avons réussi à y mettre un maximum de chacun d’entre nous. Soulmates est un vrai album de groupe, avec un travail commun et une vraie collaboration musicale.

5/ Quels thèmes vouliez vous aborder sur l’album “Soulmates”?

Soulmates se devait d’être un album très humain. Alors je parle beaucoup de l’homme et de son rapport à la nature. De notre dualité, du paradoxe entre notre faculté à faire des découvertes incroyables et notre manière vénale et idiote de les utiliser. De l’amour et de la haine qu’on peut donner. Des désillusions aussi. L’idée de ces âmes soeurs est plus l’illustration de deux sentiments opposés, que la liaison entre deux être.

6/ Comment s’est passé la collaboration avec Anneke Van Giersbergen surla reprise de “Wonderful Life” et pourquoi avoir choisi ce titre là ?

Tout a été très fluide et simple. Nous avons envoyé un mail à Rob son manager (et mari) pour proposer cette chanson que nous avions maquetté à notre sauce. Et nous avons eu une réponse positive dans la journée. J’avoue avoir envoyé ce mail sans vraiment y croire. Mais voilà, ça a fonctionné ! Anneke adore cette chanson et a beaucoup apprécié notre interprétation du morceau. Nous avons donc réenregistré le morceau au studio, et 5 jours après lui avoir envoyé les bandes avec une ligne de conduite (très sommaire on lui faisait confiance, c’est une artiste incroyable) nous avions les pistes de son chant. Une vraie merveille à la première écoute. D’autant plus que je la suis depuis 25 ans et que j’avais toujours eu ce rêve dans un coin de ma tête. Elle est dans mon top de chanteuses féminines aux cotés de la reine Lisa Gerard, Sarah Bettens et Tori Amos.

7/ La pochette de l’album est très recherchée que vouliez vous représenter avec ces deux personnages ?

J’en parlé plus haut, je veux parler de la dualité. Chacun des personnages représente un sentiment, une sensation. Les deux personnages semblent réfléchis, et se tournent le dos. C’est une manière de montrer que nos sentiments opposés ont beaucoup de mal à communiquer entre eux. On passe de l’un à l’autre mais trouver l’équilibre est très compliqué. Quand on ouvre le booklet on voit 2 poupées représentant ces 2 personnages. Toutes deux positionnées sur des pentagrammes, comme pour s’invoquer l’une l’autre. L’idée et de connecter nos émotions les unes avec les autres. Nous vivons dans une société qui essaye de nous pousser à l’individualisme par la consommation, la hiérarchisation sociale, et l’illusion d’avoir des choix. On se croit invulnérable mais nous ne sommes rien.

8/ Depuis sa sortie en 2019, quels retours avez vous eus sur ce deuxième opus?

Nous sommes très étonné de n’avoir eu que de très bonnes chroniques ! Nous sommes très heureux de cet opus car il nous correspond vraiment. On y a mis beaucoup d’énergie et de ressenti. Globalement les chroniqueurs ont tous compris ce que nous avons voulu raconter avec Soulmates. Et ça c’est vraiment énorme. On nous parle beaucoup d’émotions et de sensibilité, c’est l’essence même de cet album. Il nous ouvre beaucoup de portes, mais nous en avons encore beaucoup sous le pied ! Le troisième sera surement encore plus puissant émotionnellement que celui-ci. Il y a tellement de choses à raconter de nos jours.

9/ En concerts comment ont été accueillis les nouveaux titres et quels retours avez vous sur les concerts en général ?

Très bien et même mieux que les titres du premier album. Cet album est clairement taillé pour la scène. Notre playlist live a un vrai relief. Et surtout, notre nouveau line-up a un très bon niveau. Olivier à la basse est un vrai groover ! Fabien a un vrai sens du rythme, il est un batteur très créatif et précis. Michel et Géo sont très carrés aussi, et globalement toute l’équipe sur scène à une forte personnalité. On est très authentique et je pense que ça se ressent. On a hâte de remettre le couvert a partir de Mai si l’épidémie actuelle nous le permet…

10/ Vous participez au tremplin pour la 1ere Metal head convention. Quels sont vos attentes pour cette première édition?

Nous trouvons que c’est une super initiative et nous serions content d’y participer pour représenter un metal qu’on ne trouve pas beaucoup en France. Nous espérons que le public répondra présent et que cela intéressera les curieux. Je suis pour l’ouverture, et je n’ai aucun problème à ce que des gens découvrent un style qui a été longtemps mal aimé. La sphère metal s’est souvent plainte d’être recluse et aujourd’hui que tout ça s’ouvre beaucoup plus je vois beaucoup de métalleux se plaindre de cette émergence ! C’est l’homme quoi ! Moi en tout cas je suis heureux que tout ça devienne de plus en plus populaire. Cela permet d’avoir de beaux festivals, des groupes qui ont plus de chances de jouer dans de bonnes conditions aussi. Je vois même un tas d’associations inspirées par des événements comme le HellFest ou le Motocultor. Elles se professionnalisent et elles proposent des plateaux incroyables de manière très pro. Un big Up à We Rock dans notre région, Grodoudou Events et Metaloïd qui se bougent comme des malades !

11/ Pour passer cette période inédite de confinement, quels sont vos derniers coups de cœur musique, livres et films pour que nos lecteurs puissent s’en inspirer ?

Musicalement, je suis resté bloqué sur le dernier Klone et le dernier Leprous. 2 albums incroyables de musicalité, avec des chanteurs confirmés avec qui j’aimerais beaucoup partager la scène. Niveau livre, en grand fan de Lovecraft (rho le cliché ahahaha) je me relis L’affaire Charles Dexter Wards, qui a toujours été mon livre de chevet. Niveau film je me suis rematé les 2 derniers Jordan Peele, Us et The Get Out. 2 films que je trouve fascinants, que cela soit pour la photographie ou pour leur double lecture. Et l’a ce soir j’attaque The Invisble Man de Leigh Whannell avec mon actrice du moment Elisabeth Moss. Je conseille vivement la série The Handmaid’s tale ou elle joue de manière incroyable.

12/ Un dernier message que vous souhaiteriez faire passer aux lecteurs pour leur donner envie de découvrir le groupe ?

Nous sommes extrêmement heureux de sentir ce soutien très fort en ce moment. Que cela soit notre fanbase, les webzines, radios, magazines. Nous sommes un groupe très humain, et nous espérons que Soulmates transpirera de cette humanité. Nous avons mis notre coeur et beaucoup d’énergie dans cette album. Il faut lui donner sa chance, une écoute complète, pas simplement un morceau par ci un morceau par là. Non, cet album à une vraie histoire, il faut l’écouter d’un bloc pour comprendre la largeur de notre musique. Merci beaucoup à toi pour cette interview. Courage à tous dans ces temps particuliers… Soyez créatif, c’est le moment d’ouvrir nos consciences !

VictorDW

J'écoute de la musique toute la journée et vous m'avez déjà sûrement croisé à des concerts. Oui vous l'aurez compris je suis un grand fan de Musique, j'écoute majoritairement du rock et métal (tous genres confondus) mais aussi un peu de rap, de classique et de chanson. Mon autre passion se tourne vers le cinéma et les séries en particulier les oeuvres tournant vers les mondes de l'imaginaire et la SF. Mais les films d'auteurs c'est bien aussi ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *