Silverstein – Misery Made Me

Deux ans après l’excellent A Beautiful Place To Drown, les canadiens de Silverstein sont de retour avec leur dixième album studio! Intitulé Misery Made Me, il est disponible via UNFD depuis le 6 mai dernier.

L’album démarre fort avec « Our Song » qui vient lancer les hostilités. La puissance de la voix de Shane Told est déjà bien présente dans ce titre qui tire du côté du punk tout en gardant une patte reconnaissable entre mille. On enchaine avec un titre avec Andrew Neufeld de The Comeback Kid. Ce dernier vient ajouter sa voix à un morceau qui saura plaire aux fans de hardcore.

En deux morceaux Silverstein montrent déjà que, comme toujours, leur nouvel album est là pour marquer et ça n’est pas le single « Ultraviolet » qui me fera changer d’avis. Le titre est incroyablement efficace et donne envie de danser et/ou mosher. Je vous laisse vous faire votre propre avis, mais on a la pour moi le nouveau grand hit des canadiens.

 

Les morceaux suivants ne font que confirmer nos premières impressions, Silverstein sont toujours au top de leur forme, et avec un line-up quasi inchangé depuis les débuts du groupe. Toujours à l’écoute de ce qui se fait de nouveau quelque soit le style, ils invitent Trevor Daniel (chanteur pop/rap américain) sur le titre « Cold Blood ». On retrouve aussi des compositions qui auraient totalement eu leurs places sur des albums plus anciens, comme « Don’t Wait Up ».

Côtés invités, on passe de Mike Hranica de The Devil Wears Prada sur « Slow Motion » pour les screams à nothing, nowhere sur « Live Like This » pour du chant clair s’éloignant d’ailleurs assez de l’émo rap au quel il nous a habitué. Toutes ces collaborations ne dénaturent pas le son des canadiens. Comme sur l’album précédent le groupe n’hésite pas à expérimenter comme sur le titre « Bakrupt » qu’on vous laisse découvrir juste ici:

Pour clôturer ce nouvel album, Shane Told nous offre « Misery », un titre doux, acoustique qui vient nous rappeler que les rois de l’émo sont encore sur leurs trône années après années. Ce dixième album de Silverstein est une pure réussite qui vient rajouter une nouvelle étape à une discographie irréprochable. Le groupe a toujours su évoluer sans renier ses bases et il est difficile de se dire que les premiers albums ont déjà plus de 20 ans. Silverstein réussit quelque chose que peux de groupes arrivent à faire après une longue carrière, un album qui ne semble pas être une redite des précédents et ça c’est fort! Allez écouter Misery Made Me, vous ne serez pas déçus!

 

ALBUM REVIEW: Silverstein – Misery Made Me - Ghost Cult MagazineGhost Cult Magazine

 

Tracklist Misery Made Me par Silverstein (UNFD)

1: Our Song

2: Die Alone (Ft Andrew Neufeld)

3: Ultraviolet

4: Cold Blood (Ft Trevor Daniel)

5: It’s Over

6: The Alter/Mary

7: Slow Motion (Ft Mike Hranica)

8: Don’t Wait Up

9: Bankrupt

10: Live Live This (Ft nothing,nowhere)

11: Misery

Latest articles

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here