Mister Misery : A Brighter Side Of Death

Les suédois de Mister Misery sortiront leur deuxième album studio A Brighter Side Of Death ce vendredi via le label Arising Empire. Le groupe s’inspire de films d’horreurs et autres joyeusetés pour leurs morceaux à l’instar de Ice Nine Kills par exemple.

Le premier titre Ballad Of The Headless Horseman est également le premier single. Un refrain super accrocheur qui m’aura fait penser à Motionless In White, des riffs de guitare catchy et la voix de Harley Vendetta qui s’imbrique parfaitement avec leur utilisation des synthés. Ce morceau d’ouverture est une bonne entrée en matière surtout quand on ne connaît que peu le groupe (comme moi).

Ce groupe a pourtant tout ce qu’il faut pour me plaire sur le papier, un univers horrifique, un bon chanteur et des morceaux hyper mélodiques. Le deuxième titre Buried continue dans la lignée des titres accrocheurs et là encore le timbre de voix du frontman est la grande attraction de ce morceau qui se couple encore une fois avec les sonorités plus électro qu’on retrouve passées les 3 minutes. Son scream est bon mais peut-être pas autant que son chant clair. Le final du morceau est très doux et clôt parfaitement celui-ci. Mister Hyde et son intro presque inquiétante avec son piano et le grésillement d’un vinyle donne tout de suite le ton. J’ai encore eu cette impression d’écouter un morceau de MIW mais avec beaucoup plus de nappes de synthés (et plus de samples) et ce n’est franchement pas désagréable. Et quelquefois le scream de Harley se rapproche vraiment de ce que Chris Motionless pourrait faire.

Burn et son intro qui fera se décrocher des cervicales en concert. On ressent ici une influence plus In Flames. La chanson est construite comme les plus grands classiques de leurs compatriotes suédois et la voix se rapproche de celle d’un Anders Frieden avec quelques années de moins au compteur. Mister Misery sont doués pour les intros de morceaux inquiétantes (tout comme Cradle Of Filth) et le prouve encore une fois sur le single Devil In Me. Le morceau sortirait presque tout droit de la BO d’un film de Tim Burton. J’ai pourtant l’impression que le soufflet de la découverte et des premiers morceaux commence à baisser ce morceau est un peu en dessous des précédents mais reste tout de même bon.

Les parties de guitare sur I’ll Never Be Yours sont tout simplement extraordinaires dès le départ avec une influence Melodeath. Tout comme le précédent le soufflet s’essoufle un peu, le refrain n’est pas ce que l’auditeur retiendra de ce titre, l’ensemble manque de pêche et à part la guitare rien ne m’a vraiment marqué sur celui-ci. Les corbeaux s’invitent sur Under The Moonlight un titre très gothique avec un refrain tout bonnement excellent contrairement aux précédentes compositions sur cette deuxième moitié d’album, Under The Moonlight est un des titres les plus marquants avec son côté vampirique qui pourrait s’accoupler avec la nouvelle version de I’m Not A Vampire de Falling In Reverse (et PAF! ça ferait des chocapics!). In Forever (We All Fall Down) aurait pu être écrite (ou tout du moins le début) par The Birthday Massacre avec cette intro au synthé avant de retourner sur une composition plus Thrashy. Le morceau est plutôt bon et le chant de Vendetta sur le refrain est littéralement parfait! L’histoire du Clown mangeur de tartes faites à base d’enfants sur Clown Prince Of Hell est littéralement le morceau le plus lourd de ce deuxième opus en incorporant des sonorités issues du monde du cirque dès l’intro et pour finir sur ces dernières sur l’outro (le cirque c’est pas que pour les enfants enfin surtout celui-ci). Home c’est clairement le morceau électro sur l’album, un titre plus Rock Moderne que les titres d’avant, ce titre est une prise de risque que j’aurais vu plus exploitée sur cet opus en espérant que le groupe saura explorer ce côté de leur musique sur un prochain.

Il est temps de clore ce deuxième chapitre avec Through Hell qui est également le morceau le plus long de cet album avec 6 minutes au compteur. Le groupe est littéralement déchaîné sur ce dernier titre et donne tout pour faire bouger ses fans.Through Hell passe à une vitesse folle comme tout le reste de l’album qui reste un petit bonbon de fête foraine à savourer avec un goût de reviens-y.

 

Mister Misery est un groupe qui possède de multiples influences qu’il arrive parfaitement à digérer mais en espérant que la formation arrive à se détacher de toutes celles-ci car ils ont un univers original qui mérite d’être plus explorés notamment leur côté plus Rock-Electro.A Brighter Side Of Death est un bon album mais passe à côté du coup de coeur pour ma part. J’espère quand même avoir le plaisir de découvrir le groupe sur scène quand l’occasion se présentera!

Tracklist :

01. Ballad Of The Headless Horseman
02. Buried
03. Mister Hyde
04. Burn
05. Devil In Me
06. I’ll Never Be Yours
07. Under The Moonlight
08. In Forever (We All Fall Down)
09. Clown Prince Of Hell
10. We Don’t Belong
11. Home
12. Through Hell
13. Ballad Of The Headless Horseman (Bonus Track – Orchestral Version)

Mary Motionless
Mary Motionless
25 Forever. Nergal est ma Tata, j'aime vadrouiller pour les concerts et voir les copains partout et me faire tatouer à fond!

Latest articles

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here