Dream Theater @ La Seine Musicale – 26 Janvier 2020

Dream Theater sont de retour en France en cette fin janvier pour deux dates. J’ai pu me rendre à la date francilienne de la tournée à La Seine Musicale. Première visite dans cette salle et première impression: très belle salle, on verra ce que donne le son pendant le concert. La scène de Dream Theater est très belle depuis les gradins avec un écran géant qui projette pour le moment une image de deux robots qui font penser à la pochette du dernier album en date. Le groupe jouera comme à son habitude deux sets dont un qui s’annonce exceptionnel.

Après une intro magistrale les musiciens s’installent et envoient “Untethered Angel” tirée de “Distance Over Time”! D’entrée le son est excellent et on distingue parfaitement chaque instrument et la voix de James Labrie est parfaitement audible. Le show est total avec de jolies visuels sur l’écran de fond. James, pendant les parties instrumentales, quitte la scène pour laisser la place aux maestros derrière leurs instruments. Car aller voir Dream Theater c’est la certitude de voir des musiciens au sommet de leur art!

On enchaine avec le magnum opus de “Black Clouds & Silver Linings” à savoir “A Nightmare To Remember” qui laisse à chaque membre du groupe son moment de gloire. Jordan Rudess (claviers) vient au plus près de la fosse avec sa keytar et s’offre un petit solo! On retourne au dernier album en date pour deux titres dont le très bon “Paralysed”. Côté vocal James s’en sort très bien et même si sa voix n’atteins plus, en live, les hauteurs folles qu’elle atteignait il y a plusieurs années elle reste une voix puissante qui véhicule très facilement les émotions.

Il est l’heure pour les musiciens de nous jouer une pièce instrumentale avec “In The Presence Of Enemies Part I” et sincèrement c’est un plaisir d’écouter chacun d’entre eux avec un son parfait. Après 50 minutes nous arrivons déjà au dernier morceau du premier set, “Pale Blue Dot” absolument magnifique avec des parties de batterie portées par un Mike Mangini en état de grâce! Le groupe, chaudement applaudi, nous donne rendez-vous dans 20 minutes pour la suite!

Retour à ma place pour l’évènement de cette soirée! Le groupe célèbre les 20 ans de “Metropolis Part II – Scenes From A Memory” en le jouant en intégralité. On commence, après un joli petit film introductif au son de “Act I: Scene One: Regression”, avec “Act I: Scene Two: I:  Ouverture 1928”. Le public accueille ces morceaux avec un enthousiasme palpable. C’est un plaisir d’entendre cet album fondateur de mon intérêt pour le métal prog en entier en live! Les solos de John Petrucci sont toujours aussi impressionnants et exécutés parfaitement! Deux morceaux me marquent particulièrement “Act I: Scene Three: I: Fatal Tragedy” et “Act I: Scene 5: Though Her Eyes”! Deux moment suspendus dans le temps. L’histoire racontée par l’album est toujours aussi belle et les films sur l’écrans illustrent parfaitement chaque morceau.

Petit moment de pause avec James Labrie qui nous raconte à quel point cet album est important pour eux en disant également que c’est le premier album auquel a participé Jordan Rudess. Mike Mangini s’en sort d’ailleurs très bien sur les parties de batteries écrite par Mike Portnoy, en y ajoutant même sa patte!

On reprend ce concert magique avec “Act II: Scene Six: Home” qui voit le public reprendre le titre de la chanson en choeur pendant les refrains. Les applaudissements se font entendre à chaque petit interlude. On sent que les musiciens prennent beaucoup de plaisir à jouer cet album! Il est l’heure du classique instrumental “Act II: Scene Seven: I: The Dance Of Eternity” qui met toujours une claque monumentale en live!

Ce set arrive bientôt à sa fin mais il reste quelques titres dont le magnifique “Act II: Scene Eight: The Spirit Caries On”! Un pure moment d’émotions!

Après avoir été longuement applaudis les musiciens quittent la scène avant de revenir pour un dernier titre issu du dernier effort studio: “At Wit’s End “! Un dernier tour de piste qui offre à chacun des membres du groupe une dernière possibilité de nous faire rêver!

 

Une soirée folle en tout point à la Seine Musicale. Voir Dream Theater est toujours autant un grand moment de musique! La salle à offert un véritable écrin aux titres du groupe. Puis qui ne rêve pas d’avoir un de ses albums favoris joués intégralement? Toutes les images de cette soirée seront de jolies Scenes From A Memory!

Dream Theater Setlist La Seine Musicale, Boulogne-Billancourt, France 2020, Distance over Time

 

Merci à Roger & Olivier de Replica Promotion pour l’accréditation, à Gérard Drouot Productions pour avoir rendu cette soirée possible et à la Seine Musicale pour l’accueil.

 

 

VictorDW

J'écoute de la musique toute la journée et vous m'avez déjà sûrement croisé à des concerts. Oui vous l'aurez compris je suis un grand fan de Musique, j'écoute majoritairement du rock et métal (tous genres confondus) mais aussi un peu de rap, de classique et de chanson. Mon autre passion se tourne vers le cinéma et les séries en particulier les oeuvres tournant vers les mondes de l'imaginaire et la SF. Mais les films d'auteurs c'est bien aussi ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *