« Parfois, il est utile d’écouter la musique de personnes qui ressentent exactement la même chose » Jules (chant) du groupe Setyøursails (FR/EN)

[ENGLISH VERSION BELOW] A l’occasion de la sortie de leur nouvel album Bad Blood via Napalm Records, j’ai eu le plaisir de poser quelques questions à Jules du groupe Setyøursails !

1/ Bonjour et tout d’abord, merci beaucoup de nous avoir accordé du temps ! Tout d’abord, peux -tu présenter ton groupe, SETYOURSAILS ?

Bonjour, je suis Jules, chanteuse et compositrice du groupe et nous sommes un groupe de quatre personnes. MetalCore/Alternative/Rock je ne sais pas quoi d’autre, basé à Cologne,
Allemagne.

2/ Votre deuxième album, Bad Blood, est sorti depuis quelques semaines maintenant ! Quels ont été les retours ? Et comment voyez-vous votre évolution en tant qu’artiste et groupe depuis votre premier album ?

Les réactions sont excellentes et impressionnantes ! Je pense que « Bad Blood » est beaucoup plus frais et plus moderne que son prédécesseur « Nightfall ». Il est plus accessible, mais toujours aussi honnête et direct. Je pense que j’ai beaucoup évoluée, en particulier dans mon écriture. J’ai réussi à sortir de mon rôle de victime et à adopter une nouvelle perspective. J’en suis très fière. Je pense aussi que mon style d’écriture en général est devenu plus moderne et moins agressif. Le groupe lui-même a fait un grand pas dans la bonne direction. A la fois en termes d’apparence et de performance.

3/ Bad Blood est votre nouvel album ! Quel a été le processus d’écriture et de composition pour ce nouvel album ? Qu’est-ce qui vous a inspirés pour écrire ces nouvelles chansons ?

J’ai été principalement inspirée par des conflits personnels lors de l’écriture de cet album. J’ai dû traverser beaucoup de problèmes dans ma vie personnelle, ce qui a été l’inspiration principale pour l’ensemble de l’album. Au final, j’en suis sortie plus forte que jamais et je suis très heureuse de ce que cela a donné.

Le processus d’écriture a été complètement différent, J’ai écrit l’album avec notre producteur Julian Breucker. C’était la première fois que je l’écrivais directement avec le producteur sans André. Nous avions très peu de temps, alors j’ai commencé à travailler. Julian et moi avons une très bonne relation de travail. Il comprend toujours immédiatement ce que je veux exprimer et nous nous inspirons mutuellement. En général, je lui envoyais des refrains et il continuait à travailler, me les renvoyait, je continuais à écrire, etc. Pour l’album précédent « Nightfall », André a également écrit des instrumentaux et nous avons écrit l’album ensemble dans nos chambres. Nous verrons comment se déroulera le prochain.

4/Vous avez sorti quelques chansons de l’album avant sa sortie complète. Comment ces titres reflètent-ils l’album ?

Tous les singles sont très différents et montrent les différentes facettes de l’écriture. Je n’ai jamais eu l’intention de créer un groupe conceptuel ou d’écrire un album conceptuel. C’est pourquoi les chansons sont aussi différentes que les émotions que nous vivons tous
dans notre vie de tous les jours. Parfois on est en colère, parfois on est détendu, parfois on se déteste et parfois on aime être en vie.

5/Vous avez également collaboré avec Adrian Estrella sur le titre, Bad Blood ! Comment s’est passée cette collaboration ? Et si vous deviez collaborer avec un nouvel artiste ou un groupe, qui serait-ce ?

Nous avons rencontré Adrian lors de festivals où nous avons joué ensemble l’année dernière. Il nous a parlé et nous a dit « Wow, pourquoi je ne vous connais pas encore ? ». Il nous a vraiment soutenus et a été très gentil. Nous avons fait la fête ensemble et nous lui avons demandé. Il était très enthousiaste et très heureux. J’aimerais vraiment faire une collaboration avec Paramore ou Beartooth ou AC/DC hahaha.

6/ Peux-tu nous parler de l’importance des thèmes abordés dans vos chansons,
notamment ceux liés aux conflits personnels et à la santé mentale, comme dans les titres « Lately » et « Heart Attack »?

Il n’y a rien de plus important que d’être honnête avec soi-même. J’ai dû l’apprendre à mes dépens lorsque j’ai entamé une thérapie à l’âge de 27 ans. Il est très important de parler. Ou de l’écrire, de se confier à quelqu’un. Et parfois, il est utile d’écouter la musique de personnes qui ressentent exactement la même chose. Je voudrais dire ici qu’il y a beaucoup d’endroits vers lesquels vous pouvez vous tourner. N’hésitez pas à le faire !

7/ Quel message ou quelle émotion espérez-vous transmettre à votre public à travers votre musique, en particulier sur cet album ?

Défendez-vous ! Soyez bruyants. Parlez si vous n’aimez pas quelque chose, même si cela signifie qu’il y a des gens qui essaient de vous faire taire. La vérité finira toujours par l’emporter.  J’en suis convaincue. J’ai dû supporter beaucoup de choses ces deux dernières années et j’ai subi beaucoup d’injustices. Mais en fin de compte, je suis
heureuse que les choses se soient passées ainsi, car j’ai acquis une telle épaisseur de peau que je suis la seule personne à pouvoir faire face à cette situation. Je suis la seule personne qui puisse m’abattre. Peu importe ce qui vient de l’extérieur – vous ne me ferez pas tomber. Je suis ici et j’y resterai aussi longtemps que je le voudrai. C’est moi qui décide quand je commence et quand je finis quelque chose.

8/ Quels sont vos projets pour la suite de 2024 ?

Nous sommes actuellement en train de faire notre propre tournée en tête d’affiche et ça se passe très bien ! Les clubs se vendent les uns après les autres et j’en suis incroyablement reconnaissante. Nous avons  beaucoup de festivals dans le pipeline et nous annonçons quelque chose d’important en juin. L’année est bien remplie, mais c’est une bonne chose.

9/ Quelles ont été vos expériences les plus mémorables en tournée avec des groupes comme Annisokay, Emil Bulls, Cypecore, Caliban ou encore Lord of The Lost ?

Nous avons fait beaucoup de concerts et nous avons eu des concerts à guichets fermés. Mais pour moi ce sont surtout les petites choses qui me restent en tête.
J’ai toujours des petits moments où j’ai les larmes aux yeux parce que je réalise que le groupe fonctionne et que tout le travail que j’ai fourni pendant sept ans est en train de porter ses fruits. C’est pourquoi mon meilleur moment a été la semaine dernière, lorsque nous avons joué dans une grande salle dans notre ville natale, Cologne et que nous avons joué à guichets fermés. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que c’était notre propre concert en tête d’affiche et non un concert de soutien. C’était vraiment fou.
Vous imaginez ce moment des milliers de fois, mais quand il se produit, vous ne savez pas comment le gérer, comment y faire face. Je suis incroyablement reconnaissante.

10/ En tant que chanteuse d’un groupe de Metal, comment vois-tu l’évolution de la position des femmes sur cette scène au cours des dernières années ?

Heureusement, le sexe est de moins en moins important. C’est tout ce que j’ai à dire à ce sujet. L’amour et l’égalité pour tous.

11/ Quels groupes ou artistes figurent dans ta playlist actuelle et que tu aimerais recommander à nos lecteurs ?

Memphis May Fire, Beartooth, Stray From The Path, VINTA, AC/DC.

12/ Merci pour ton temps et tes réponses, les derniers mots sont pour toi !

Merci de m’avoir accueillie ! Si vous avez des problèmes mentaux, n’hésitez pas à en parler à quelqu’un.
TU.
N’ES
PAS.
SEUL(E).
Oh et : DIFFUSEZ « BAD BLOOD » MAINTENANT ! Merci à vous ! Je vous aime depuis l’Allemagne ! <3 Jules

[ENGLISH VERSION] To coincide with the release of their new album Bad Blood via Napalm Records, I had the pleasure of asking Jules from Setyøursails a few questions!

1/ Hello and first of all, thank you very much for your time! First of all, can you introduce yourself and your band, SETYOURSAILS?

Hi, I’m Jules, singer and songwriter of the Band and we’re a four piece MetalCore/Alternative/Rock I don’t know what else band based in Cologne, Germany.

2/ Your second album , Bad Blood, is out since few weeks now! What has the feedback been like? And how do you see your evolution as an artist and band since your first album?

The feedback is great and overwhelming! I think « Bad Blood » is much fresher and more modern than its predecessor « Nightfall ». It is more accessible, but still just as honest and in your face. I think I have developed a lot, especially in my writing. I have managed to get out of my victim role and take a new perspective. I am very proud of that. I also think my writing style in general has become more modern and less aggressive. The band itself has taken a huge step in the right direction. Both in terms of appearance and performance.

3/ Bad Blood is your new album! What was the writing and composition process for this new one? What inspired you to write these new songs?

I was mostly inspired by personal conflicts when writing this. I had to go through a lot of shittalk in my personal life, which was the main inspiration for the whole album. In the end, I came out stronger than ever before and I’m very happy with how it all turned out. The writing process was completely different, yes.

I wrote the album with our producer Julian Breucker. So it was the first time I wrote it directly with the producer without André. We had very little time, so I just started working. Julian and I have a very good working relationship. He always understands straight away what I want to express and we inspire each other. I usually sent him choruses and he continued working, sent them back to me, I continued writing, etc. For the previous album
« Nightfall, » André also wrote some instrumentals and we wrote the album together in our bedrooms. We’ll see how the next one goes.

4/You’ve released a few songs from the album before its full release. How do these tracks reflect the album ?

All singles are very different and show the different facets of the writing. It was never my intention to create a concept band or write a concept album. That’s why the songs are as different as the emotions we all carry around in our everyday lives. Sometimes you’re angry, sometimes you’re relaxed, sometimes you hate yourself and sometimes you like being alive.

5/You also featured with Adrian Estrella on Bad Blood! How did this collaboration come about? And if you were to collaborate with a new artist or band, who would it be?

We met Adrian at festivals last year that we played together. He spoke to us and said « Wow, why don’t I know you yet? » He was really supportive and sweet. We celebrated together and just asked him. He was really hyped and was really happy. I would really like to do a collab with Paramore or Beartooth or AC/DC. hahaha

6/ Can you tell us about the importance of the themes addressed in your songs, particularly those linked to personal conflict and mental health, as in the tracks ‘Lately’ and ‘Heart Attack’?

There is nothing more important than being honest with yourself. Then nothing and nobody can harm you. I had to learn that the hard way when I started therapy at the age of 27. It is super important to talk. Or write it down, to confide in someone. And sometimes it helps to just listen to music from people who feel exactly the same. I would like to say at this point that there are lots of places you can turn to. Please do that!

7/ What message or emotion do you hope to convey to your audience through your music, particularly on this album?

Stand up for yourself! Be loud. Speak up if you don’t like something, even if that means that there are people who will try to silence you. The truth will always win in the end. I am convinced of that. I have had to put up with a lot in the last two years and a lot of injustice has been done to me. In the end, though, I am glad that it turned out this way, because I have developed such a thick skin that I am the only person who can bring me down. No matter what comes from outside – you won’t get me down. I am here and will stay here for as long as I want. I decide when I start and finish something.

8/ What are your plans for 2024?

We are currently on our own co-headlining tour and it is going really well! The clubs are selling out one after the other and I am so incredibly grateful. We have a lot of festivals in the pipeline and then we are announcing something big in June. The year is full but that’s a good thing.

9/ What have been your most memorable experiences touring with bands like Annisokay, Emil Bulls, Cypecore, Caliban and Lord of The Lost?

We’ve played a lot of gigs and had some really big sold out shows. But for me it’s mostly the little things that stick in my mind. I keep having little moments when I get tears in my eyes because I realise that the band is working and all the work I’ve put into the band for seven years is slowly paying off. That’s why my best moment was last week when we were playing a big venue in our home town of Cologne and the club was sold out. That’s when I realised that it was our own headline show and not a support show. That was really crazy. You imagine this moment a thousand times but when it happens you don’t know how to deal with it. I’m just unbelievably grateful.

10/ As a female singer in a metal band, how do you see the position of women on this scene evolving over the last few years?

Luckily, it is becoming less and less important what gender you are. That is all I want to say about it. Love and equality for all.

11/ Which bands or artists can be found in your current playlist that you would like to recommend to our readers?

Memphis May Fire, Beartooth, Stray From The Path, VINTA, AC/DC

12/ Thx for your time and your answers, last words are yours !

Thx for havin me! Pls reach out to someone if you struggle with mental issues.

YOU.
ARE.
NOT.
ALONE.

Oh an: STREAM “BAD BLOOD” NOW! Thank you! Love from Germany! <3 Jules

Mary Motionless
Mary Motionless
25 Forever. Nergal est ma Tata, j'aime vadrouiller pour les concerts et voir les copains partout et me faire tatouer à fond!

Latest articles

Related articles

Leave a reply

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici