Ghost Bath : Self Loather

Le quatrième album studio de Ghost Bath intitulé Self Loather est disponible depuis quelques jours via Nuclear Blast. Le groupe clôt ici la trilogie entamée avec les albums Moonlover et Starmourner.

Le premier titre et également le single Convince Me To Bleed qui englobe l’auditeur dans une atmosphère sombre et glaciale notamment avec ce chant déchirant de Dennis Mikula qui officie également à la guitare et au clavier, les fans de Black Metal seront ici comblés tout comme moi. Le second morceau Hide From The Sun est un featuring avec CJ (chant) du groupe Thy Art Is Murder, le morceau commence par des pleurs féminins déchirants qu’on pouvait déjà entendre sur le précédent titre, le morceau est très prenant et le chant de CJ apporte encore plus d’intensité à la composition. Le morceau se termine par un sublime final au piano. La composition plus Black-Gaze Shrines Of Bones maintient un rythme d’enfer à coup de blast avant de replonger sur une ambiance plus acoustique qui rend l’ensemble plus lugubre. L’intro de Sanguine Mask glace littéralement le sang notamment au niveau du chant qui est incroyable, le titre dans son ensemble est très pesant quand au final au violon on a parfaitement l’impression d’écouter une marche funèbre. Le morceau suivant A Crystal Lattice est plus mélodique que son prédécesseur tout en gardant la noirceur nécessaire à l’univers de Ghost Bath, Dennis Mikula fait encore preuve de grand talent au niveau vocal en alternant des cris caverneux entre eux emplis de désespoir. Sinew And Vein voit encore un invité apparaître à savoir Graf du groupe Psychonaut 4 sur le final, le morceau est lent et très “dépressif” dans sa construction. I Hope Death Finds Me Well est un interlude instrumental au piano qui permet de faire une pause dans la noirceur avant d’enchaîner sur les trois derniers titres et notamment Unbearable avec une intro acoustique et des parties de guitares un peu plus heavy avant de revenir sur un chant typiquement Black Metal le tout toujours sur un rythme assez lourd et arrive le dernier morceau Flickering Wicks Of Black, titre le plus court de l’album qui va à l’essentiel toujours aussi brut et violent avec un final très mélodique qui permet de clore en beauté cette trilogie.

Ghost Bath livre ici le dernier volet de sa trilogie mais également un nouveau chef d’œuvre. Un album d’une noirceur intense qui le rend magnifique à mettre entre les mains de tout les amateurs de DSBM.

 

 


Tracklist :
1. Convince Me to Bleed
2. Hide from the Sun
3. Shrines of Bone
4. Sanguine Mask
5. A Crystal Lattice
6. Sinew and Vein
7. I hope death finds me well
8. For it is A Veil
9. Unbearable
10. Flickering Wicks of Black

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *