Lindemann : F&M @Universal Music Group

Après 4 ans d’absence, le groupe germano-suédois Lindemann, est de retour avec leur deuxième album studio intitulé « F&M ». Enregistré sur le label Universal Music Group, l’opus est disponible depuis le 22 Novembre dernier. Le groupe vient alors, nous présenter le successeur de « Skills In Pills » ; qui semble prendre plus de liberté en variant les plaisirs, mais toujours avec une grosse dose de testostérone !

 

Lindemann est un groupe qui se situe entre les groupes respectifs des deux protagonistes, c’est-à-dire un metal industriel aux notes électro qui vient d’Allemagne et de Suède. Fondé en 2015, le line-up est donc composé de Till Lindemann (chant – Rammstein) et de Peter Tägtgren (guitare – Pain, Hypocrisy et créateur de Abyss Studio). Le projet est né de la rencontre entre Till et Peter, pendant une représentation de Rammstein en 2013, en Suède ; où le chanteur allemand fait alors la confidence à son ami suédois, qu’il souhaite se mettre en pause pendant quelques années, afin d’écrire des chansons pour lui. C’est le 19 Juin 2015, que le groupe sort leur premier album nommé « Skills In Pills » avec notamment le single « Praise Abort », qui se classe à la 42ème place des classements allemands. On peut dire alors que Till frappe sur tous les fronts après la sortie de son septième album avec son groupe principal ; il revient aujourd’hui, avec son deuxième album solo, qui se classe rapidement à la première place des ventes en Allemagne et en Russie…

 

La pochette :

L’artwork de l’album est signé Rocker & Wink; et laisse apparaître deux femmes masquées, et notamment avec des masques d’hommes qui représentent le duo, Till et Peter. Comme le laisse deviner le titre de l’album « Frau & Mann » qui signifie « Femme & Homme »: l’artwork questionne alors sur le rôle et la place de l’homme et de la femme dans la société. La femme étant volontairement vu comme “un objet” dans plusieurs chansons de l’album; sauf dans le titre éponyme. Lindemann a toujours milité contre cette image de “femme-objet” et l’utilise à outrance dans ces morceaux, pour combattre et casser ce préjugé.

Cet artwork a plusieurs variantes: en effet, on retrouve alors deux corps comme suspendus pour le single « Ich Weiẞ Es Nicht »; et des corps en flamme pour le vinyle.

 

Contexte et analyse générale :

C’est en Avril 2018, que la création de l’album débute: quand Till et Peter sont choisis pour écrire la bande originale de la pièce de théâtre allemande « Hansel Und Gretel », où ils composent six titres: « Wer Weiss Das Schon », « Allesfresser », « Sauber », « Schlaf Ein », « Knebel » et « Blut ». Le 13 Septembre 2019, le groupe sort le premier extrait de leur album « Steh Auf » qui signifie “Lève Toi”, en français; qui s’accompagne d’un clip, où y figure notamment Peter Stormare (acteur et ami de Tägtgren). Cette vidéo annonce alors, la sortie de l’album, intitulé « F&M » autrement écrit « Frau Und Mann » ; mais annonce surtout un retour aux racines et notamment des paroles intégralement écrites par Till : en effet, puisque l’entièreté de l’opus est en allemand (sa langue natale), contrairement à son prédécesseur qui était exclusivement en anglais.

Contrairement à ce que Peter avait annoncé sur son Instagram, en Septembre dernier: l’album contient 5 morceaux d’« Hansel Und Gretel ». La chanson « Mathematik » (en version originale) y figurera, mais uniquement sur les versions deluxe et vinyle.

Le 22 Novembre 2019, l’album sort sur toutes les plateformes d’écoute, en streaming et dans les grandes surfaces ; avec un booklet contenant plusieurs photos d’esprit baroques étrangement intrigantes et dérangeantes. De plus, le groupe avait également annoncé, quelques jours plus tôt, une tournée européenne nommée « Lindemann F&M Europe Tour » qui comptera 12 dates. L’album est très bien accueilli, puisqu’au bout d’une semaine, celui-ci est déjà n°1 des ventes en Allemagne et Russie ; une nouvelle qui a ravi le groupe, aussi bien que pour remercier ses fans, il montre et offre fièrement un teaser du clip de la chanson « Platz Eins ».

 

Analyse morceaux :

L’album débute par trois morceaux qui dévoilent des rythmiques et des claviers caractéristiques à ceux de Peter Tägtgren, et que l’on retrouve dans Pain. La crainte est donc de retrouver du Pain avec le chant rugueux de Rammstein ; mais les riffs donnent alors l’espoir que la composition des morceaux tire sur quelque chose de complètement nouveau. Plus précisément, « Steh Auf » est le premier single dévoilé par le groupe, qui évoque un sujet difficile ; en effet, il parle d’un enfant confronté à la mort de sa mère des suites d’une overdose. Un remix du morceau signé Trivium est également sorti le 13 Septembre ; « Ich Wei Es Nicht » a également eu le droit à son remix, par le groupe Ministry, sorti le 18 Octobre dernier et dispose d’un clip entièrement animé par intelligence artificielle. Quant à « Allesfresser » qui traite également d’un sujet sensible : la boulimie; mais qui promet une mise en scène et un véritable show sur scène.

On continue avec « Blut » qui a une sacré puissance émotionnelle et qui fait étrangement penser à « Mutter ! » ; mais qui reste assez mélodique. Le 1er Novembre 2019, le groupe sort « Knebel »: troisième single de l’album, avec un clip vidéo qui, dans un premier temps, sort en version non censurée mais diffusé une seule et unique fois (elle est maintenant disponible que sur des sites pour adultes). Elle est néanmoins postée en version censurée, sur les plateformes de diffusion de vidéos ; et figure sur le single physique « Ich Weiẞ Es Nicht », sorti le même jour. Le morceau est en acoustique et à connotation folk ; néanmoins les paroles restent sombres et dérangeantes, comme une tradition de la poésie malsaine de Till : en effet, puisque le titre a pour thème la relation entre un Maître et son soumis. Toutefois, la chanson commence par une certaine légèreté avec des mots posés sur l’air de « When Johnny Comes Marching Home » (hymne datant de la Guerre de Sécession) ; avant de déclencher un torrent de violence à sa dernière minute: les changements de rythmes sont réguliers et les guitares lourdes, le tout accompagnés de hurlements comme une révolte de l’esclave.

Le 23 Novembre, le groupe sort le clip de la chanson éponyme, « Frau Und Mann », où l’on retrouve de nouveau Peter Stormare, accompagné de la chanteuse Svetlana Loboda qui a représenté l’Ukraine à l’Eurovision 2009. Pas grand chose à relever, la chanson aux notes sud-américaines est extrêmement entraînante, et notamment avec ces « aïe, aïe, aïe ». Le 23 Décembre, le groupe sort le clip de « Ach So Gern », suivi par 3 remix de la chanson (13 Janvier): la version de Pain (déjà présente sur la version deluxe de l’album), une version orchestrale hollandaise du claviériste Clemens Wijers, et une version de Balkans de Drago Baotic. La chanson est tango envoûtant qui tranche avec le registre habituel avec une voix très douce, où les instruments sont joués par le musicien complet suédois Jonas Kjellgren  ; cependant malgré les apparences, le thème de la chanson est très sérieux: en effet, puisqu’il s’agit du viol. Je suis sûrement la seule (folle) à avoir l’impression d’entendre un solo à la Avatar, dans cette chanson, à la deuxième minute précisément. Comme dit plus haut, le titre dispose d’une autre version instrumentale complétement différente, en chanson lessive (chanson bonus) ; mais dispose également, de deux clips totalement différents et notamment une version one shot, où on assiste au passage à tabac de Till pendant son interrogatoire.

« Wer Wei Das Schon » est une balade au piano, qui pourrait tirer les larmes aux plus sensibles (comme moi) ; alors que « Schlaf Ein » est plutôt une berceuse, mais que je ne chanterai pas à mes enfants, de peur que l’espiègle Till viennent les hanter, leur procurant ainsi plus de cauchemars de que doux rêves…

Mais l’esprit de Rammstein n’est jamais très loin, puisqu’on retrouve l’air de « Mein Land » dans « Gummi » avec des notes électroniques très présentes et des guitares mises en lumière, tout comme dans le morceau « Platz Eins ».

Sur l’édition deluxe de « F&M », l’album dispose deux chansons bonus : « Mathematik » et « Ach So Gern » (version Pain). « Mathematik » est un peu l’ovni de cet album : il y a 1 an, la version initiale sortait, où l’on retrouvait un Till qui essayait au rap. Malheureusement, le titre enregistré pour « F&M » est plutôt une version trip-hop, et sans le remix du rappeur Haftbefehl (la version metal étant écrite par le fils de Peter, Sebastian). Le premier jet du clip est tourné à Berlin, et est sorti le 19 Décembre 2018; il est réalisé par Zoran Bihać qui est également le réalisateur de « Praise Abort » et « Fish On » du précédent album. Le morceau « Ach So Gern » (« Oh Tellement »), est donc la deuxième version du titre: une version plus metal écrite par Pain, mais chantée par Till (disponible uniquement dans la version deluxe de l’album).

 

En conclusion, Lindemann sort de sa courte routine et offre avec « F&M » une aventure inattendue avec une large variété dans les sons et les dans les styles musicaux. C’est ce qui paraît être la grande force de ce second opus, après un « Skills In Pills » qui semblait être un tantinet plat (mais qui reste un mélange cohérent pour une fusion Lindemann-Tägtgren). Cet album permet aux compositeurs de sortir (légèrement) de leurs zones de confort, mais en ne perd pas de vue leurs personnalités artistique fortes et atypiques. Entre efficacité et prise de risque, le groupe propose alors quelque chose de plus efficace, intéressant et profond ; tout en gardant les thématiques difficiles, la sincérité et l’humour déviant du duo. Une marque de fabrique, qui commence à payer !

En attendant, Lindemann fera un passage en France et notamment un crochet à l’Olympia (Paris), le 21 Février prochain…

 

TRACKLIST :

  • Steh Auf 
  • Ich Weiẞ Es Nicht 
  • Allesfresser 
  • Blut 
  • Knebel 
  • Frau & Mann 
  • Ach So Gern 
  • Schlaf Ein 
  • Gummi 
  • Platz Eins 
  • Wer Weiẞ Das Schon 

Bonus

  • Mathematik 
  • Ach So Gern 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *