Entretien avec Iñigo Delgado – Fishing With Guns

Dans le cadre de la sortie de leur EP “Under The Silver Lake” (disponible via M&O Music) , Victor a pu s’entretenir avec Iñigo Delgado, chanteur du groupe Fishing With Guns.

 

Victor: Est-ce que tu peux commencer par présenter le groupe et l’historique de la formation?

Iñigo: Fishing With Guns est un groupe qui existe depuis 2005 et qui a eu une formation qui était très stable entre 2005 et 2014-2015. En 2015 il y a eu le départ de Jean, le chanteur et je suis arrivé dans le groupe à sa place.  Trois ans plus tard, on a décidé d’intégrer Mickey dans le groupe comme deuxième guitariste et à peu près au même moment, notre batteur est parti. Et du coup on a dû commencer à chercher un nouveau batteur.

Du coup là avec notre nouvel EP, “Under The Silver Lake, c’est la nouvelle version de Fishing With Guns, remise au goût du jour avec les différentes évolutions.

 

Victor: Les changements de line up se sont fait petit à petit, quelle est votre vision du groupe aujourd’hui?

Inigo: En fait, je pense que le point où on a commencé réellement à changer en temps que groupe, c’est l’arrivée de Mickey, notre deuxième guitariste. Lui c’est un ingé son de formation, il est aussi batteur à l’origine et il est sensiblement plus jeune que nous.

Nous on était un groupe qui avait l’habitude de répéter, de composer en répet en faisant tourner les morceaux et ils évoluaient comme ça.

Lui, il est arrivé avec ses morceaux déjà écrits au niveau de la guitare avec la batterie, et nous là dessus on allait se poser et prendre le recul de réfléchir à ce qu’on écrivait comme parties, comment ça allait s’imbriquer dans la musique en général.

En plus de nous avoir poussé dans nos retranchements, et de nous avoir apporté un côté plus technique tout en gardant ce côté plus direct et dans la gueule, ça nous a poussé à explorer des facettes qu’on avait pas l’habitude d’explorer.

 

Victor: Pour ce nouvel EP, “Under The Silver Lake”, quand avez-vous commencé à travailler sur les morceaux? 

Iñigo: Au départ ce projet était un projet d’album qui a commencé quasiment à l’arrivée de Mickey. On s’est dit qu’on avait un line up complet, avec un autre batteur qui a changé entre temps, et du coup on s’est dit qu’on pouvait commencer à travailler sur un album.

Le sort en a décidé autrement, parce que ces dernières années ont été marquées par la crise du Covid et il y a eu une naissance et un décès dans le groupe, du coup le projet d’album s’est transformé en projet d’EP. On ne voulait pas encore repousser l’échéance et dire: on sortira un album quand il sera prêt. On avait des morceaux qui étaient là, qui défonçaient et on avait très envie de les coucher. On voulait dire: “Ok les gars on est revenu, voilà notre nouveau line up et ce qu’on fait maintenant”.

 

Victor: Est ce que tu peux me parler des thèmes dont vous parlez dans ces nouveaux morceaux?

Iñigo: Il me semble que dans ta chronique tu l’as grillé très rapidement, on s’est librement inspiré du film “Under The Silver Lake” de David Robert Mitchell. C’est mon interprétation très personnelle de plusieurs thématiques que j’ai ressorties du film. L’idée c’est pas de paraphraser le film ou de raconter le film, c’est d’en extraire des thématiques, et de là en écrire des paroles.

 

Victor: Vous avez enregistré cet EP au studio Sainte Marthe, avec Français Caste, est ce que tu peux me parler du travail avec lui? 

Iñigo: Toutes nos productions sont sorties du studio Sainte Marthe, mais originellement on travaillait avec Guillaume Mauduit qui est le deuxième ingé son du studio, c’est aussi mon meilleur ami. Il a malheureusement décidé de partir vivre la vie lyonnaise, et quand est venu le moment d’enregistrer un album on s’est dit on va demander à Francis.

Il nous a apporté énormément dans notre façon de concevoir les arrangements, c’était déjà le cas avec Guillaume, mais là il nous a encore plus poussé à travailler l’arrangement et le son global pour que la prod sonne. C’est un magicien ce mec! Il a très vite compris l’énergie qui se dégageait du groupe et comment la retranscrire.

 

Victor: Est ce que tu peux m’expliquer votre style, le hardcore & roll? 

Iñigo: tout simplement, on va mixer ces riffs très harcore, très agréssifs, tout en gardant des respirations beaucoup plus rock & roll, où on va apporter de la mélodie pour captiver l’oreille de l’auditeur.

 

Victor: Peux-tu me parler du travail que vous avez fait sur la pochette et les artworks de l’EP? 

Iñigo: Elle a été faite par notre très bon ami, Maxime Treillard, qui est aussi notre ancien batteur. Maxime est venu à la maison, parce qu’on lui avait demandé de bosser sur l’artwork, et on lui a donné l’EP. Et moi je lui ai donné des directives complètement folles et heureusement il ne m’a pas écouté, et trois semaines après il nous avait pondu cette magnifique pochettes et ces magnifiques illustrations. Et quand on a vu ça, on s’est dit que c’était exactement ça et qu’il ne fallait pas chercher plus loin.

 

Victor: Quels ont été les premiers retours que vous avez eu sur le single “Owl’s Kiss”? 

Iñigo: Des retours excellents, les gens nous disent qu’ils ne s’y attendaient pas. On est un groupe qui existe depuis 2005, on est un peu inconnus au bataillon, et les gens découvrent ce qu’on fait avec ce morceau et les retours sont hyper cool.

 

Victor: Quels sont vos projets suite à la sortie de cet EP? 

Iñigo: Nous ce qu’on doit faire maintenant, c’est défendre cet EP sur scène. Mais la période est difficile, on est dans un moment où les salles ouvrent, ferment, réouvrent… C’est compliqué de faire des scènes, mais on ne se décourage pas et on continue à chercher. Mais au delà de ça c’est que cet EP nous serve de tremplin pour la suite, on trouve que c’est une très belle carte de visite et maintenant on va devoir transformer l’essai.

 

Victor: Quelles sont vos influences musicales les plus importantes? 

Iñigo: Nos grosses influences ça va être des groupes comme Everytime I Die, Converge ou Norma Jean.

 

Victor: Est ce que tu peux me donner un dernier mot pour les lecteurs, pour leur donner envie de découvrir votre EP? 

Iñigo: Alors déjà, je vais les remercier d’avoir pris la peine de lire cette interview. Et si ils aiment la musique qui est un concentré de rage qui t’arrive comme une vague dans la gueule, allez écouter notre EP et dites nous ce que vous en pensez.

 

Victor: Merci à toi pour tes réponses et à très vite! 

Iñigo: Merci à toi !

 

Merci à Roger et Replica Promotion pour cette opportunité.

VictorDW

J'écoute de la musique toute la journée et vous m'avez déjà sûrement croisé à des concerts. Oui vous l'aurez compris je suis un grand fan de Musique, j'écoute majoritairement du rock et métal (tous genres confondus) mais aussi un peu de rap, de classique et de chanson. Mon autre passion se tourne vers le cinéma et les séries en particulier les oeuvres tournant vers les mondes de l'imaginaire et la SF. Mais les films d'auteurs c'est bien aussi ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *