Entretien avec Diva Satanica du groupe Nervosa

En ce début d’année, Mary a pu s’entretenir avec la nouvelle chanteuse du groupe Nervosa, Diva Satanica et voici le résultat de cette entrevue. [ENGLISH VERSION BELOW]

1/Pour ceux qui ne vous connaissent pas, est-ce que tu peux résumer l’histoire du groupe?

DS :Nervosa est un groupe de thrash metal entièrement féminin qui a été fondé à São Paulo en 2010. Nervosa a sorti 3 albums : “Victim Of Yourself”, “Agony” et “Downfall Of Mankind“. Leur quatrième album (et le tout premier avec ce nouveau line-up) sortira le 22 janvier prochain sur Napalm Records, intitulé “Perpetual Chaos“.

2/ L’an dernier, vous avez subi deux gros changements au sein de votre line-up, que peux-tu nous dire sur ces nouvelles recrues et qu’espérez-vous qu’elles apportent à Nervosa?

DS : Nous apportons tous nos expériences personnelles mélangées à l’essence thrash de Nervosa. Mia Wallace, la nouvelle bassiste, a travaillé avec des artistes aussi étonnants de la scène Black Metal que Abbath et Triumph Of Death, Eleni (batterie) s’est impliquée dans le côté métal progressif et moi (chant) je jouais dans un groupe de death metal mélodique appelé Bloodhunter. C’est l’ère la plus puissante du groupe !

3/ Votre nouvel album “Perpetual Chaos” sort en janvier, peux-tu nous parler un peu de cet album? Quels sont les thèmes abordés? Comment l’avez-vous composé?

DS :Depuis l’annonce de ce nouveau line-up en mai dernier, nous avons passé 3 mois à écrire ce nouvel album au loin en raison de la situation de pandémie. Nous avons travaillé de différentes manières : parfois Prika a envoyé un riff et nous a demandé d’ajouter nos parties, d’autres fois elle a écrit la chanson entière et parfois elle a juste un concept en tête et nous a demandé d’écrire quelque chose à ce sujet. Heureusement, grâce aux technologies de cette époque moderne, nous avons pu tout partager et nous donner un retour d’information, mais jusqu’à ce que nous entrions en studio, nous n’avons pas fait les arrangements finaux avec l’aide de notre producteur Martin Furia qui est aussi un parolier extraordinaire. Nous avons passé un mois à Artesonao Estudios à Malaga (Espagne) dans un très beau home studio au sommet d’une montagne, nous étions donc entourés par la nature et les chevaux sauvages et cela nous a beaucoup aidé à nous concentrer sur ce que nous faisions et à être à l’abri du cauchemar covidien. Cet album traite du comportement humain et du chaos que nous avons causé à cet univers depuis des siècles : nous traitons de la maltraitance des animaux, de la politique…

4/De quoi vous inspirez-vous pour écrire vos morceaux?

DS : Cette année a été une grande source d’inspiration pour tout le monde, c’est certain. J’écris généralement sur la philosophie ou l’occultisme dans mon groupe Bloodhunter, mais avec Nervosa, j’ai dû changer d’avis et réfléchir à des situations quotidiennes que nous vivons tous comme de la corruption, par exemple. L’Espagne est l’exemple parfait pour parler de cela…

5/Pourquoi avoir choisi “Perpetual Chaos” et “Guided By Evil” comme singles pour cet album? Avez-vous eu de bons retours sur ces deux nouveaux titres?

DS : Je pense que “Guided By Evil” représente parfaitement ce mélange entre le vieux Nervosa et quelques nouvelles influences. C’était un bon choix pour notre tout premier single dans cette nouvelle ère. “Perpetual Chaos” va encore plus loin car il est plus proche du son de Slayer ou de groupes un peu plus proches de la scène du métal extrême. Nous ne nous attendions pas à un aussi bon retour de la part des fans et de la presse, nous sommes très reconnaissantes pour tout le soutien.

 

6/L’artwork de “Perpetual Chaos” est plutôt cool, qui l’a réalisé? Et aviez-vous donné des idées particulières pour la réalisation?

DS : Alcides Burn est le nom du designer, et il a fait un travail splendide ! Il a parfaitement compris le concept principal de l’album. Vous pouvez voir cette ambiance old school dans le dessin mais avec une approche du graphiste moderne dans les couleurs puissantes.

7/Cet album sort après une année particulièrement difficile pour le milieu musical, comment voyez-vous cette prochaine sortie?

DS : Cette année a été difficile pour tout le monde, c’est certain, mais surtout pour les artistes. Nous avons dû trouver de nouvelles façons de maintenir nos projets en vie malgré le fait que nous ne pouvons pas faire de spectacles en direct et que ce n’est pas du tout facile. Nous avons d’autres choses à sortir dans les mois à venir, donc nous espérons que lorsque nous aurons fini la promotion de ce nouvel album, nous commencerons les concerts à travers le monde.

8/Comment vois-tu l’évolution du groupe depuis votre premier album à celui-ci?

DS : À mon avis, on peut trouver beaucoup de nouvelles influences qui rendent la musique plus intéressante et permettent à plus de gens de s’intéresser à cette nouvelle ère.

9/Que pourrais-tu dire à quelqu’un qui ne connaît pas Nervosa pour qu’il ait envie de vous découvrir?

DS : Si vous voulez sentir la puissance d’une nouvelle ère avec des influences de nombreux genres musicaux différents, c’est votre groupe !

10/Quels sont vos projets pour la suite en dehors de la promotion de l’album?

DS : Nous avons de nombreuses dates confirmées pour des spectacles en direct et pour des festivals d’été comme Masters of Rock, Hills of Rock… mais voyons si c’est possible en raison de la pandémie. La santé passe avant tout, c’est sûr.

11/Je me doute qu’on a dû beaucoup vous poser la questions mais en tant que groupe 100% féminin, comment voyez-vous le milieu Metal actuel? En France actuellement, on a un mouvement féministe qui dénonce les violences faites aux femmes dans le milieu Metal et Punk particulièrement, qu’est ce que tu aimerais dire à toutes ces femmes qui osent enfin parler?

DS : Croyez en vous, restez fort et n’abandonnez jamais. Il y a beaucoup de gens qui vont essayer de vous rabaisser, mais vous valez mieux que ça. Dans mon cas, j’ai beaucoup de chance car quand je me suis impliqué dans la scène, je n’étais pas si jeune et les gens étaient très respectueux avec tout, donc je n’ai pas eu à faire face à une mauvaise situation par rapport à cela.

 

12/Qu’est ce que tu écoute en ce moment?

DS : Un groupe instrumental appelé Ciconia, hautement recommandé !

13/As-tu un message pour vos fans français?

DS: Merci beaucoup pour tout le soutien! Nous sommes impatients de vous rencontrer très prochainement pour profiter ensemble de ce nouvel album. Prenez soin de vous, à bientôt ! (message non traduit)

 

En espérant pouvoir vous rencontrer lors d’un prochain passage en France, je vous souhaite beaucoup de réussite pour la sortie de cet album et j’espère avoir l’occasion de discuter avec vous en face à face 🙂

DS : Merci beaucoup de nous recevoir. J’ai hâte de monter sur scène et de profiter à nouveau de la musique en direct avec vous tous. Soyez prudents, à bientôt !

 

[ENGLISH VERSION]

1/ For those who don’t know you, can you tell us about the history of the band?

DS: Nervosa is an all female thrash metal band that was founded in São Paulo in 2010. Nervosa has released 3 albums: “Victim Of Yourself”, “Agony” and “Downfall Of Mankind” and it’s about to release their fourth LP (and the very first one with this new line-up) next January the 22 via Napalm Records, called “Perpetual Chaos”.

2/ Last year, you underwent two big changes in your line-up, what can you tell us about these new recruits and what do you hope they bring to Nervosa?

DS: We all bring our personal backgrounds mixed with the Thrash essence of Nervosa. Mia Wallace, the new bassist has been working with so amazing artists from the Black Metal scene as Abbath and Triumph Of Death, Eleni (drums) has been involved into the progressive metal side and I (vocals) was playing in a melodic death metal band called Bloodhunter. This is the most powerful era of the band!

3/ Your new album “Perpetual Chaos” is coming out in January, can you tell us a little bit about this album? What are the themes you’ve been talking about? How did you compose it?

DS: Since the announcement of this new line-up last May, we spent 3 months writing this new album in the distance because of the pandemic situation. We worked in many different ways: sometimes Prika sent a riff and asked us to add our parts, other times she has written the entire song and sometimes she just has a concept in mind and asked us to write something about it. Luckily, thanks to the technologies of this modern era, we could share everything and give some feedback to each other, but until we entered the studio we didn’t do the final arrangements with the helping hand of our producer Martin Furia that is also an amazing lyricist. We spent one month in Artesonao Estudios in Malaga (Spain) in a very beautiful home studio in the top of a mountain, so we were surrounded by nature and wild horses and that helped a lot to get focus on what we were doing and being safe from the covid nightmare. This album deals with human behavior and the chaos that we’ve been causing to this universe since centuries ago: we deal with animal abuse, politics…

4/ What inspires you to write your songs?

DS: This year has been a big source of inspiration for everyone for sure. I usually write about philosophy or occultism in my band Bloodhunter, but with Nervosa I had to change my mind and think about daily situations that we are all living as corruption, for example. Spain is the perfect example to talk about that…

5/ Why did you choose “Perpetual Chaos” and “Guided By Evil” as singles for this album? Did you have good feedback on these two new songs?

DS: I think that “Guided By Evil” represents perfectly this mix between the old Nervosa with some new influences. It was a good choice for our very first single in this new era. “Perpetual Chaos” goes even further because it’s closer to the sound of Slayer or bands a bit more close to the extreme metal scene. We didn’t expect such a good feedback from fans and press media, we are very thankful for all the support.

6/ The artwork of “Perpetual Chaos” is pretty cool, who made it? And did you give any particular ideas for the realization?

DS: Alcides Burn was is the name of the designer, and he did a splendid job! He understood perfectly the main concept of the album. You can see that old school vibe in the drawing but with approach to the modern graphic designer in the powerful colors.

7/ This album is coming out after a particularly difficult year for the music business, how do you see this next release?

DS: This has been a difficult year for everyone for sure, but specially for artists. We had to find new ways for keeping alive our projects despite of the fact that we can’t play live shows and that’s not easy at all. We have more stuff to release in the following months so hopefully when we finish the promotion of this new album we will start the live shows around the world.

8/How do you see the evolution of the band since your first album to this one?

DS: In my opinion, you can find a lot of new influences that makes the music more interesting and make possible that more people can be interested in this new era.

9/ What could you say to someone who doesn’t know Nervosa to make them want to discover you?

DS: If you want to feel the power of a new era with some influences from many diverse music genres, this is your band!

10/What are your plans for the future outside of promoting the album?

DS: We have many dates confirmed for live shows and for Summer Festivals as Masters of Rock, Hills of Rock… but let’s see if it’s possible because of the pandemic. Health goes first for sure.

11/I’m sure you’ve been asked a lot of questions, but as a 100% female band, how do you see the current metal scene? In France at the moment, we have a feminist movement that denounces violence against women in the Metal and Punk scene in particular, what would you like to say to all these women who finally dare to speak?

DS: Believe in yourself, stay strong and never give up. There are a lot of people that will try to put you down, but you are better than that. In my case, I’m very lucky because when I got involved in the scene I was not so young and people was very respectful with everything, so I didn’t have to face any bad situation in relation to that.

12/ What are you listening to right now?

DS: One instrumental band called Ciconia, highly recommended!

13/Do you have a message for your French fans?

DS: Merci beaucoup pour tout le soutien! Nous sommes impatients de vous rencontrer très prochainement pour profiter ensemble de ce nouvel album. Prenez soin de vous, à bientôt !

Hoping to meet you during a next visit to France, I wish you a lot of success for the release of this album and I hope to have the opportunity to discuss with you face to face 🙂

DS: Thank you so much for having us. Can’t wait to hit the stage and enjoying with all of you the live music again. Be safe, see you soon!

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *