{Live Report} Caligula’s Horse + Circles + I Built The Sky @Le Backstage By The Mill 9/10

Invasion Australienne en cette soirée d’octobre au Backstage By The Mill. En effet, Caligula’s Horse viennent présenter leur dernier effort studio “In Contact”, accompagnés de leurs compatriotes de Circles et I Built The Sky!

Première fois en France pour I Built The Sky et première surprise. Il s’agit d’un projet instrumental! C’est parti pour trente minutes de virtuosité, et il faut peu de temps pour avoir la confirmation que le guitariste (instigateur du projet) et les deux musiciens qui l’accompagnent à la basse et à la batterie sont là pour en mettre pleine la vue!

Les headbangs arrivent vite et le public réagit plus que positivement aux morceaux joués par I Built The Sky, preuve s’il en est que la musique instrumentale peut facilement trouver du public. Le prof métal proposé par les trois musiciens est de haute volée et le temps file beaucoup trop vite. Il est déjà temps pour le leader de remercier le public de l’avoir écouté pour sa première venue en Europe et de remercier la tête d’affiche de lui avoir donné l’opportunité de jouer à Paris!

 

C’est au tour de Circles de monter sur scène après un rapide changeant de plateau. Le groupe vient présenter son dernier effort studio “The Last One”.  Après un petit soucis avec les samples qui permet au chanteur d’échanger une première fois le public le groupe débute avec “Breaker”  et on voit que les Australiens sont là pour en découdre!

Les morceaux du dernier album sont mis en avant mais le groupe n’oublie pas ses deux efforts précédents. “Blueprints For A Great Escape” et As It is Above” sont des morceaux qui finiront de mettre tout le monde d’accord!  Chaque musicien maîtrise son art et c’est un plaisir de voir cette cohésion. Plusieurs membres du groupe s’adresseront au public pour le remercier d’être présent et pour annoncer qu’ils seront disponibles à la table de merch longuement après le concert!

On espère revoir très très vite Circles sur nos terres françaises mais cette fois-ci en tête d’affiche!

Setlist Circles

1: Breaker

2: Winter

3: Dream Sequence

4: Another Me

5: Erased

6: Blueprints For A Great Escape

7: Resolution

8: As It Is Above

9: Tether

10: Arrival

 

 

Caligula’s Horse arrive sur scène devant un Backstage très bien rempli, et on sent que le group est ravi de pouvoir présenter “In Contact” au public français. “Dream The Dead ouvre le show et le  métal/rock progressif des australiens nous frappe par sa force.

Adrian Goleby (guitare) joule énormément avec le public et est tout sourire comme tout le reste de la formation.Ils remercient le public car c’est là leur première tête d’affiche en France après seulement un concert à Paris précédemment.

Le groupe offrira au public le choix entre deux titres plus anciens, et c’est “Rust” qui, de peu, remportera les suffrages. Ce titre issu de l’album “Bloom” est repris en choeur pour le plus grand plaisir du groupe.

Les morceaux du groupe sont longs ce qui permet à Sam Vellen (Lead Guitar), Adrian (Guitare), Dave Couper (Basse) et Josh Griffin (Batterie) de montrer l’étendue de leur talent. Le public est aux anges.

Le dernier album du groupe sera presque joué en intégralité et on a la confirmation que cet album est la nouvelle pierre angulaire de la discographie du groupe. “Marigold” vient clôturer la première partie du concert.

Mais le chanteur, Jim Grey, reviendra seul en scène pour la pièce a capella issue du dernier effort, “Inertia And The Weapon Of The Wall”. Sa voix résonne dans le Backstage, on est à la limite d’un monologue de théâtre! Oui, Jim pourrait jouer sans problème sur les planches car il déclame ce texte avec force et émotion. Il sera rejoint par le groupe pour le dernier morceau de la soirée “The Cannon’s Mouth” qui clôture de façon magistrale ce concert!

Caligula’s Horse reviendra vite en France (sûrement dans une salle bien plus grande), c’est une certitude, car l’accueil qui lui a été réservé a été des plus chaleureux. Mais la tournée française n’est pas fini pour Caligula’s Horse qui jouera à Nantes puis en tête d’affiche du premier festival prog Français à Toulouse.

Setlist Caligula’s Horse:

1: Dream The Dead

2: Will’s Song (Let The Colours Run)

3: Dark Hair Down

4: Rust

5: Songs For No One

6: Fill My Heart

7: Graves

8: Bloom

9: Marigold

10: Inertia And The Weapon Of The Wall

11: The Cannon’s Mouth

 

 

Merci à Tangui pour les accréditations, à Garmonbozia pour l’organisation de la date et au Backstage By The Mill pour son accueil.

Photos par Aurore Sicre, un grand merci à elle.

VictorDW

J'écoute de la musique toute la journée et vous m'avez déjà sûrement croisé à des concerts. Oui vous l'aurez compris je suis un grand fan de Musique, j'écoute majoritairement du rock et métal (tous genres confondus) mais aussi un peu de rap, de classique et de chanson. Mon autre passion se tourne vers le cinéma et les séries en particulier les oeuvres tournant vers les mondes de l'imaginaire et la SF. Mais les films d'auteurs c'est bien aussi ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *