Transatlantic @ L’Olympia, Paris – 28 Juillet 2022

En cette fin juillet, Transatlantic sont de retour à Paris pour une date exceptionnelle à l’Olympia. En effet, leur tournée The Absolute Universe (du nom du dernier album en date), touche à sa fin. Mais le groupe nous propose d’être témoins du concert qui restera dans les anales puisque enregistré pour un futur CD/DVD/Blu-Ray live. Autant dire qu’il ne faillait manquer ça pour rien au monde! Hasard du calendrier Neal Morse et Mike Portnoy étaient déjà à Paris un mois avant pour un concert du Neal Morse Band, c’est donc un retour rapide avec un set totalement différent.

Nous aurons le droit à un concert en deux parties dont la première sera consacrée à l’album « The Absolute Universe ». Le public applaudit longuement les quatre musiciens accompagnés pour la tournée de Ted Leonard (Enchant / Spock’s Beard) à leur entrée sur scène. Et on commence fort avec les deux premiers titres de l’album qui lancent les hostilités. Même si la tournée touche à sa fin, on sent les musiciens au top de leur forme. Dans ce projet, chacun des membres passe au chant seul puis accompagné des autres. Quel bonheur d’entendre la voix de Pete Trewavas (Marillion) en lead vocal. Les voix se complètent parfaitement et chaque titre est un pur bonheur à entendre en live. Neal se lâche complètement derrière ses claviers au contraire de Roine Stolt (The Flower Kings) beaucoup plus statique mais impressionnant de maîtrise. A chaque moment de répit les applaudissements sont de plus en plus fournis et on sent le public en parfaite osmose avec les musiciens. Mike Portnoy nous explique que la version de l’album que nous avons ce soir ne correspond à aucune des versions disponibles en physique. Quel plaisir de découvrir une version inédite de cet album qui en compte déjà trois distinctes. L’écran en fond de scène nous plonge totalement dans le monde de Transatlantic tout en restant un plus et non quelque chose à regarder absolument.

Déjà plus d’une heure que le groupe joue et on arrive petit à petit à la fin de ce premier set de la soirée. « The Greatest Story Never Ends » sonne doux amer puisque le groupe nous confie ne pas savoir si cette tournée sera la dernière de ce projet fou ou non. Cette possibilité rend Neal très triste et on voit quelques larmes couler sur ses joues. On sent que Transatlantic est un projet porté avant tout par l’amitié entre ses membres. Mais les emplois du temps de chacun rendent chaque album ou tournée un casse tête à prévoir. « Love Made The Way » vient clôturer cette première partie de la soirée en beauté. C’est donc l’heure d’une petite pause bien méritée pour les musiciens et cela nous laisse le temps d’aller nous rafraîchir ou d’aller au merch.

De retour dans la salle, le groupe nous accueille au son de l’ouverture de leur album The Whirlwind, pour ce qui sera un medley des titres favoris du public. Mais comme toujours avec le groupe les choix sont liés pour raconter une histoire et on part pour une grosse demi-heure de rock prog de grande qualité. Quel plaisir d’entendre « Is It Really Happening? » ou « We All Need Some Light » en live! Cette dernière sera d’ailleurs précédée par un duo de guitare d’anthologie!

Deuxième partie de ce second set, retour aux débuts du groupe! En effet on repart à l’époque des deux premiers albums, SMPTe et Bridge Across Forever. Les morceaux de ces albums étant très longs, le groupe nous propose des parties précises parfaitement retravaillées pour le live. On sent le plaisir fou des musiciens à être devant un public aussi réceptif à leur art. Mike Portnoy brille toujours autant derrière ses fûts, et son chant n’est pas en reste. Cela fait déjà trois heures que le groupe joue mais le temps passe à une vitesse folle. Et quand vient le temps de « Stranger In Your Soul » dernier morceau de cette folle soirée, on se sent aussi triste que le groupe qu’elle prenne fin, mais les dernières notes de ce titre résonneront longtemps dans l’Olympia.  Les applaudissements vont accompagner le groupe hors de scène après déjà de longues minutes.

 

Transatlantic auront montré ce soir qu’ils sont ce que le prog rock peut proposer de mieux. Les personnalités de chaque musicien s’expriment librement en formant un tout solide et créatif. Quasiment toutes les ères de cette formation particulière auront été couvertes ce soir et le public en aura bien profité. On espère que les personnes qui regarderont le concert dans quelques temps sur leurs écrans ressentiront l’amour et le plaisir que l’on a ressenti dans la salle. En tout cas de notre côté nous avons hâte de pouvoir nous replonger dans cette belle soirée.

 

Transatlantic Setlist L'Olympia Bruno Coquatrix, Paris, France 2022, The Absolute Universe

 

Un grand merci à Tangui pour l’accréditation, à Garmonbozia Inc. pour l’organisation de cette soirée et à L’Olympia pour l’accueil.

VictorDW

J'écoute de la musique toute la journée et vous m'avez déjà sûrement croisé à des concerts. Oui vous l'aurez compris je suis un grand fan de Musique, j'écoute majoritairement du rock et métal (tous genres confondus) mais aussi un peu de rap, de classique et de chanson. Mon autre passion se tourne vers le cinéma et les séries en particulier les oeuvres tournant vers les mondes de l'imaginaire et la SF. Mais les films d'auteurs c'est bien aussi ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.