Psychonaut 4 : Beautyfall

Psychonaut 4 a sorti en ce jour d’Halloween son quatrième album solo Beautyfall via Talheim Records. Cet album est interprété en géorgien, la langue natale du groupe.

Malgré des moments de tristesse et de désespoir intense de toute beauté, les deux premier morceaux ne captent pas mon attention.

One Man’s War ouvre l’album et permet d’entrer tout de suite dans l’univers du groupe. Un univers plein de noirceur, de tristesse et de souffrance même si dans toute cette ambiance malsaine se greffe des riffs presque dansants qui donnent un contraste assez intéressant à l’ensemble. Quand aux hurlements, ils se mêlent parfaitement avec un chant clair très inquiétant.

Sana Sana Sana-Cura Cura Cura parle d’une histoire d’enfance gâchées et de colère d’avoir été trompé par des promesses irréalisables. La construction instrumentale du morceau paraît pourtant joyeuse en comparaison avec le thème de la chanson, un rythme joyeux avant l’arrivée des riffs de guitare qui effacent toute trace de la “joie” ressentie au départ.

Sur #Tokeepandtouse, on retrouve encore ce côté festif presque Punk. Un chant incisif et de belles harmoniques mais pourtant je n’arrive toujours pas à montrer une once d’intérêt ni d’émotion pure à l’écoute de cet album. Appréciant leurs albums précédents, je suis quand même très surprise de ne pas accrocher à celui-ci.

And Sorrow, Again commence avec une longue introduction très mélodique sur laquelle on note la présence d’un accordéon avant de laisser place à une ambiance glaciale. Une voix samplée s’ajoute à l’ensemble avant que le groupe ne reprenne le dessus.

Pour le dernier titre de l’album, on découvre une cover du groupe Silencer, Sterile Nails And Thunderbowels. Quelques notes d’accordéon avant d’entendre les hurlements déchirants de Graf, Psychonaut 4 est arrivé à très bien s’approprier ce morceau qui est (à mon sens) le plus intéressant sur cet album.

Beautyfall est un album qui ne m’aura pas touchée et pour lequel mon intérêt s’est essouflé très vite, même si ce n’est pas un mauvais album j’avoue ne pas avoir été touchée comme je le suis d’habitude par les compositions de Psychonaut 4.

Tracklist :

01. One man’s war
02. Tbilisian tragedy
03. …and how are you?
04. Sana sana sana,cura cura cura
05. #tokeepandtouse )
06. And sorrow, again
07. Dust,the Enemy

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *