MØL : Diorama

MØL est un groupe de Black-Gaze originaire du Danemark et ce vendredi est paru leur troisième album Diorama via Nuclear Blast.

Ce nouvel album ouvre avec le titre Fraktur, l’auditeur découvre ici le sens indéniable de la mélodie des Danois avant que le chant plus Black Metal n’explose littéralement. Je peux clairement dire que la violence est ici d’une réelle beauté mélancolique, un gros coup de cœur tout comme le morceau suivant Photophobic où la voix du chanteur Kim Song Sternkopf est littéralement mise en avant tout comme les passages un peu plus atmosphériques où la voix de Kathrine Shepard (Sylvaine) viennent se poser avec celle du frontman en arrière-plan. Photophobic grimpe tout de même d’un cran sur la brutalité. Serf commence de façon plus calme mais c’est bien évidemment trompeur, la batterie et les riffs de guitare arrivent rapidement pour dynamiser l’ensemble. Sur Vestige on peut relever une certaine influence du côté de Coheed & Cambria avec des variations assez impressionnantes et le chant clair de Kim Song sur le final du titre apporte une touche de douceur à toute cette violence. Redacted permet encore une fois au chanteur de montrer toute l’étendue de sa palette vocale avec des passages presque parlés qui renvoient à quelque chose de plus Death Metal notamment à la fin du premier message avant de revenir sur un chant plus aigu proche du Black Metal et encore une fois les mélodies sont au rendez-vous, sur l’intégralité de Diorama les Danois explorent plusieurs facettes de leur sens musical ce qui rend le tout très intéressant! Itinerari est un moment de calme plutôt bienvenu même si les cris apportent toujours plus d’intensité. Avec une intro saturée, Tvesind revient sur quelque chose de plus brut avant de terminer par le morceau qui donne son titre à l’album Diorama, un dernier jet de plus de 7 minutes qui s’ouvre avec la douce voix de la chanteuse de Sylvaine qui revient ici accompagnée toujours en fond par le chanteur de la formation, ce dernier titre est intégralement interprété en Danois tout comme Vestige et Tvesind d’ailleurs. Et comme d’habitude, on retrouve ici des mélodies pleine presque de lumière ou d’espoir le tout rendus encore plus intense par les cris de Kim Song avant un final composé uniquement de larsens.

MØL livre ici un troisième album de toute beauté, en couplant un sens de la mélodie très approfondi et la brutalité du Black Metal, le groupe Danois se démarque clairement de ses pairs et rentre par la grande porte pour ce premier opus chez les géants de Nuclear Blast. Une vraie Masterpiece!

 

 

Tracklist :

01. Fraktur
02. Photophobic
03. Serf
04. Vestige
05. Redacted
06. Itinerari
07. Tvesind
08. Diorama
09. Photophobic

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *