Infected Rain : Ecdysis

Le cinquième album du phénomène Infected Rain intitulé Ecdysis sera disponible ce vendredi via Napalm Records.

L’album s’ouvre avec le single Postmortem Pt.1, une intro assez inquiétante qui finit par laisser exploser la rage de Lena Scissorhands qui alterne également avec des passages plus calmes et plus aériens en chant clair. Le texte évoque également les questionnements que chaque humain peut être amené à se poser dans sa vie :

“Your backpack is full of questions and doubts!
You are full of questions and doubts!
About what’s good what’s bad,
About what’s wrong what’s right.
All the things you have don’t belong to you!
Don’t belong to this world, they are not a part of you!


 

Le morceau suivant Fighter a lui aussi été dévoilé par le groupe dans le cadre de la promotion de ce nouvel opus. Sur une base résolument Metalcore sombre mais résolument entraînant, la chanteuse laisse exploser encore une fois sa colère en appelant à devenir un(e) combattant(e) tout en combattant les fantômes du passé. Un morceau très positif qui reste encré dans une ambiance assez pesante dont seul un groupe comme Infected Rain a le secret.

” You got this, you’re a winner,
A fight machine, a killer!
Fighter, Fighter!”


 

L’introduction de Longing est exactement le genre à lancer les pogos et autres headbangs en live, la voix de Lena sur ce titre m’a parfois rappelée tantôt celle de Chibbi (The Birthday Massacre) ou encore celle de Cristina Scabbia (Lacuna Coil) sur les passages en chant clair. Le morceau évoque également la quête d’identité (de personnalité?) :

“Who are you constantly trying to fight?
You from the future or You from the past?
Who are you constantly trying to find?
Can’t you see it’s right here in the light?
Longing for something you never had,
Something you pictured in your head!


 

Goodbye reste dans la même lignée tout en gardant un côté plus mélancolique, le texte évoque lui la santé mentale (dépression) et le fait de la laisser partir avec le final : “I’m letting you go, Goodbye my friend” (interprétation de texte personnelle). The Realm Of Chaos est en featuring avec Heidi Sheperd du groupe Butcher Babies, mon intérêt pour BB étant proche de 0 et trouvant ce groupe totalement dénué de talent (notamment les deux “vocalistes”) je n’attendais pas grand-chose de ce duo, ici les influences plus Metal Moderne de Infected Rain sont accentuées par la présence de Heidi et les hurlements des deux chanteuses sont accompagnés par quelques choeurs, rien d’extraordinaire donc et la présence de Heidi n’apporte rien de plus au morceau que si il avait été simplement interprété par Lena bref passons…Everlasting Lethargy marque la fin de la première moitié de ce nouvel album et c’est un morceau très intéressant au niveau contraste notamment auquel on a affaire ici, les riffs plus brutaux sont en harmonie avec les parties plus calmes le tout toujours accompagné de hurlements enragés, le texte évoque la société dans laquelle nous vivons :

“To chaos we obey
We all live in disarray!
What is wrong with the world today?
What?
Too fast…
What is wrong with the world today?
It’s either too fast or everything is delayed.
Decisions are rushed, expectations high,
Impossible to tell the wrong from right.”


 

These Walls explore la partie plus mélodique du groupe sans laisser bien sûr la violence de côté. November pourra paraître surprenant avec son début très électro avant de revenir à quelque chose de familier mais également a des influences plus Mathcore. November fait également référence à la vie en tournée :

“Another country, another city.
I’m on the stage, ignoring my heartbeat.
Another country, another city.
Swallowing emotions, feeling guilty!
Another year, another November,
Spit and sweat drowning my anger.”


 

Nine, Ten est l’avant-dernier morceau de Ecdysis et un peu la coupure brutale puisque la chanson paraît ressembler à une berceuse (malgré quelques cris en fond) mais il n’en est rien surtout au niveau des paroles encore une fois :

“9,10 never sleep again!
Lost in your surroundings
Stuck within your boundaries.
Vigil, wakeful life,
Festered into the night.”


 

Postmortem Pt.2 est donc le morceau final qui reprend les sonorités de la première partie tout en gardant son côté planant et sombre. Ce dernier titre joue également la carte du contraste à fond en proposant des passages lents mais également des moments beaucoup plus catchy.

 

Ce nouvel opus de Infected Rain montre que le groupe excelle dans ce qu’ils savent faire tout en distillant leurs différentes influences judicieusement (Mathcore, Metalcore…). Ce Ecdysis est un album intéressant et surprenant qui fera grandir le groupe à n’en pas douter!

 

 

Tracklist :

01. Postmortem Pt. 1
02. Fighter
03. Longing
04. Goodbye
05. The Realm Of Chaos (feat. Heidi Shepherd)
06. Everlasting Lethargy
07. These Walls
08. Showers
09. November
10. Never The Same
11. Nine, Ten
12. Postmortem Pt. 2

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *