Ether Coven – The Relationship Between the Hammer and the Nail (05/08/2022)

Il y a quelques semaines, nous vous annoncions la sortie du nouvel album de Ether coven (Article à lire ici). On se retrouve aujourd’hui, pour un décriptage complet du 4ème album de la formation américaine sorti via Good Fight Music.

L’album débute avec la chanson « Psalm of Cancer », descriptif du combat contre la maladie qu’a vécu Peter Kowalsky (chant). Le titre est en featuring avec Anthony Crupi de Pain Ritual (qui fait de nombreuses apparitions tout au long de l’album) et de Dwid Hellion du groupe Integrity. Le morceau enchaine les changements de rythme dans un univers très sombre et hurlant illustrant parfaitement le calvaire enduré durant un combat contre le cancer.

Nous voici ensuite plonger dans un réel morceau atmosphérique avec « Afraid & Suffering » accompagné de Dan Weyandt (chanteur actuel du groupe Zao). Le morceau frôle les portes du doom métal et une mélancholie plane. « God Hates Flags » mixe une double grosse caisse extrêmement puissante avec des harmonies de larsen. Accompagné de Tarek Ahmed du groupe Intercourse, on a l’impression de subir une course contre la montre. « Of Might & Failure », titre descriptif du milieu carcéral, offre ici le titre le plus hardcore de l’album et également le plus engagé.

Avec ses 13 minutes, « The Warmth of Your Bathwater » vient créer un univers sombre, avec des riffs piqués au hardcore dans une ambiance shoegaze. Ce morceau nous emporte totalement et est le plus marquant de cet album. Et l’on a besoin de « Temple Of Wu », totalement en instrumental, pour se remettre de l’expérience vécue. Quoi que ! Ce dernier ne nous laisse pas de tout repos, et déploit une atmosphère pesante. Les bruits d’aboiements, et de suspension métallique qui bouge avec le vent nous transporte directement en pleine nuit sombre et inquiétante.

L’album se conclue par « Consequences of Self (Let the Nails Carve Our Names in Rust) » avec ce magnifique featuring qu’est Howard Jones (Blood Has Been Shed, Light The Torch, ex-Killswitch Engage). Le morceau est l’illustration parfaite de la combinaison des genres que le groupe manie. Cette chanson parle des conséquences de nos actions et de ce que nous faisons avec nos intentions ; que nous essayions de construire ou de détruire, de vivre les répercussions de nos choix, de ce que nous faisons pour aller de l’avant, et de la folie de croire que nous sommes au-dessus des conséquences.

Ether Coven ont la force de savoir mélanger les morceaux de post métal parmi des morceaux proche du doom avec des touches métalcore et parfois hardcore. Ce n’est pas chose simple, mais le groupe s’en sort très bien et propose un album plus agressif que les précédents.

TrackList

1. Psalm of Cancer feat. Dwid Hellion  (Integrity), Anthony Crupi (Pain Ritual)
2. Afraid & Suffering feat. Dan Weyandt (Zao)
3. God Hates Flags feat. Tarek Ahmed (Intercourse), Anthony Crupi (Pain Ritual)
4. Of Might & Failure feat. Shane Post (Bird of Ill Omen)
5. The Warmth of Your Bathwater feat. Anthony Crupi (Pain Ritual)
6. Temple of Wu
7. Consequences of Self (Let the Nails Carve Our Names in Rust) feat. Howard Jones (Blood Has Been Shed, Light The Torch, ex-Killswitch Engage)

Marye DAVENNE

J'aime Architects, Jimmy Magardeau, Ari Aster, Jean-Jacques Goldman, Stanley Kubrick, Dark, la panthère rose, et la cannelle. Un beau mélange divers qui font que j'ai un sourire sur le visage H24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.