Emma Ruth Rundle : Engine Of Hell

Le sixième album de Emma Ruth Rundle Engine Of Hell est disponible depuis quelques temps via le label Sargent House. Ce nouvel opus a la particularité d’avoir été enregistré en live.

Return est le titre qui ouvre l’album est un morceau simple en piano/voix mais le fait d’être enregistré en live directement donne l’impression d’une mise à nu complète de l’artiste notamment au niveau de sa voix qui semble plus brute et dont chaque imperfection est laissée telle qu’elle sur le morceau donnant un côté plus intense et authentique à l’ensemble. Blooms Of Oblivion incorpore quelques notes de violon entre le piano et la guitare auxquels Emma nous a déjà habitués par le passé. La voix de la chanteuse/multi instrumentiste est encore une fois ce qui se détache le plus dans ses compositions tant le côté instrumentaliste est mis de côté ou très simple, parfois s’accompagnant d’un piano ou parfois d’une guitare notamment sur le morceau Body avec un des refrains les plus mélancoliques de l’album. Un morceau intense qui prend aux tripes! Razor’s Edge est porté par une guitare acoustique, ce morceau paraît presque optimiste (ou tout du moins permet d’apercevoir une lueur peut-être d’espoir) dans tout les morceaux mélancoliques de ce nouvel album.

La production de Engine Of Hell est sans fioritures aucunes qui met l’accent sur la qualité musicale autant que sur la voix sans aucun effet supplémentaire ce qui en fait un nouvel opus authentique et rare par les temps qui courent. Citadel l’avant-dernier morceau le prouve encore une fois avec seulement l’ajout d’un son presque funèbre de quelques violons alors que l’artiste gratte sa guitare avec force. In My Afterlife clôt l’album et c’est probablement le plus beau morceau de l’album avec un refrain qui donne la chair de poule, “Now I’m Free…” sont les derniers mots lâchés par Emma Ruth Rundle comme une façon de dire adieu à certains évènements dont l’artiste souhaitent faire le deuil évoqué d’ailleurs plusieurs fois sur ce nouvel album. Ce qui d’ailleurs a été représenté par les deux vidéos réalisées par elle-même pour Return et Blooms Of Oblivion.

Ce nouvel album de Emma Ruth Rundle est une authentique œuvre d’art remplie d’émotions comme l’artiste a coutume de les délivrer dans ses albums. A écouter d’urgence et à retrouver en live prochainement!

 

 

Tracklist :

“Return” 5:16.

“Blooms of Oblivion” 5:39.

“Body” 5:26.

“The Company” 4:11.

“Dancing Man” 5:22.

“Razor’s Edge” 4:10.

“Citadel” 5:38.

“In My Afterlife” 5:01

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *