Delain + Arkona @ Le Cabaret Sauvage, Paris , 06.12.2019

En ce vendredi 6 décembre 2019, malgré l’importante grève parisienne, le public a été nombreux à se rendre au Cabaret Sauvage pour voir en concert Delain, accompagné de sa première partie, les russes Arkona. Le groupe hollandais, se réjouissant de toujours avoir une fanbase française solide, a vu défiler un bon nombre de VIP avant le show. Après un Meet and Greet enjoué, le reste du public entre dans la salle et Arkona démarre rapidement son set.

L’ambiance est bonne, la plupart des gens dansent sur le son Pagan Folk qui se dégage de la scène. Certains fans n’étaient même venus que pour eux. Le son des instruments traditionnels, les pipes et petites flûtes, se mêlent à la formation metal et au chant de Masha, oscillant entre scream, voix claire et chuchotements. Vêtus de costumes traditionnels de peaux et de cuir, les membres du groupe amènent un côté festif pour bien commencer la soirée. Cependant, les chansons s’enchaînent vite avec très peu de dialogues et de communication avec le public. Heureusement, la foule est réceptive et les acclame lors de leur sortie de scène.

Setlist Arkona :

1-Goi, Rode, Goi !

2-Tropoiu Nevedannoi

3-Nevidal

4-V tsepiakh drevney tainy

5-Yarilo

6-Liki Bessmertnykh Bogov

7-Kolo Navi

8-Pamiat

9-Kupalets

10-Arkona

11-Nebo Hmuroe, Tuchi Mrachnye

 

Après une assez courte pause, les lumières s’éteignent à nouveau (en avance !) et les membres de Delain entrent en scène un par un sous les applaudissements du public, au son enregistré d’une douce intro. Charlotte Wessels arrive en dernier, prête pour chanter leur premier morceau de la soirée, Invidia. Les musiques s’enchaînent bien, la foule chante en chœur tous les plus gros tubes du groupe, même si l’album « The Human Contradiction » semble avoir été mis de côté pour cette tournée. A plusieurs reprises, Charlotte va s’adresser au public pour les remercier, recevant une grande clameur et des applaudissements. Même si le show n’est pas sold out, l’ambiance pourrait laisser penser le contraire.

Les nouvelles chansons, disponibles sur leur prochain album, prévu en février 2020, reçoivent un vif enthousiasme, comme Burning Bridges. Lorsque vient le moment de jouer Scarlet, un petit piano au son plus classique sera installé sur scène derrière Charlotte pour Martjin Westerholt afin de jouer la chanson d’une manière acoustique, accompagné au violoncelle par Eliane Anemaat. Les autres membres sortent de scène. Let’s Dance, morceau dévoilé durant cette tournée, reçoit un excellent accueil et met le public à contribution en les laissant crier « dance ! » à plusieurs reprises durant le refrain. Le deuxième titre exclusif du show, Combustion, est entièrement instrumental et se joue seulement entre Timo à la guitare et Joey à la batterie. Deux virtuoses qui enchantent nos oreilles avec un bon rythme et des riffs énergiques. La chanson se finit sur un enregistrement de l’intro de The Monarch, qui mène au retour des autres membres du groupe et aux chansons suivantes. Sur Hands of Gold et Pristine, George Oosthoek (Orphanage, MaYaN…) sera invité sur scène pour effectuer les screams.

Au moment de jouer Don’t Let Go, le groupe va introduire des ballons géants et les jeter dans la foule. Ils joueront beaucoup avec le public, Timo renvoyant les ballons avec sa guitare comme au tennis et Charlotte essayant d’en shooter quelques-uns. Le groupe entreprendra même de diriger les ballons sur Charlotte et celle-ci finira par rire au milieu d’une chanson devant les nombreux tirs alliés. Ils seront retirés au moment de jouer Fire With Fire, et le groupe clôturera la soirée avec We Are The Others avant de sortir de scène sous l’enregistrement de l’outro de The Monarch et les applaudissements d’une foule en délire.

Face à l’énergie incroyable et les cris du public, le groupe reviendra sur scène jouer un rappel, et Paris aura droit au titre Get The Devil Out Of Me en bonus. Face au succès de la soirée, il est certain que les fans attendront encore plus impatiemment le prochain album, Apocalypse&Chill. Rendez-vous en février !

Setlist de Delain :

1-Invidia

2-April Rain

3-The Glory & The Scum

4-Suckerpunch

5-Burning Bridges

6-Scarlet (feat Eliane Anemaat au violoncelle)

7-Hurricane

8-Master Of Destiny

9-Let’s Dance

10-One Second

11-Combustion

(Intro The Monarch)

12-Hands of Gold (feat George Oosthoek)

13-Not Enough

14-Don’t Let Go

15-The Gathering

16-Fire With Fire

17-Pristine (feat George Oosthoek)

18-We Are The Others

Outro The Monarch

Rappel:

Get The Devil Out Of Me

Merci à Elodie de Him Media pour les accréditations ainsi qu’à Live Nation et au Cabaret Sauvage pour avoir rendue la date possible.

Photos par Garnet Angeldust et Report par Margot.

Margot Patry

En général, j'étudie les Sciences, mais des fois j'écoute de la musique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *