Decapitated : Cancer Culture

Cinq ans après Anticult, le prochain et huitième album des polonais de Decapitated, Cancer Culture , sortira le 27 mai prochain via Nuclear Blast.

L’instrumental From The Nothingness With Love avec son côté très militaire apportée par les roulements de caisse claire mets tout de suite dans l’ambiance avant que le titre qui donne son nom à l’album ne déboule. Un morceau hyper groovy accompagné de blastbeats , un titre très enragé  et un vrai banger sur lequel on verra de nombreuses nuques se décrocher en live, Rafal Piotrowski (chant) hurle des paroles sur la négativité des réseaux sociaux (et non pas sur la Cancel Culture comme beaucoup pouvaient le penser).

« Divide et impera
Unfollow and report
So easy to feel better
Throwing digital rocks
Smug righteous citizen
Chained to his desk
Made of
The tree of the knowledge
Playing god and gaining weight »

 

Just A Cigarette est un autre titre très fort de ce nouvel opus avec notamment ses riffs de guitare mélodiques à souhait sur un contenu lyrique aux paroles extrêmement fortes qui évoquent la société de consommation et comment les populations en sont littéralement esclaves. No Cure ralentit un peu l’ambiance de Cancer Culture notamment grâce au chant parlé et avec des passages plus calmes mais bien évidemment ça ne dure jamais bien longtemps puisque Hello Death en featuring avec Tatiana Shmayluk du groupe Jinjer prend la suite. Le chant clair de la frontwoman ukrainienne apporte littéralement un plus à ce morceau qui est somme toute assez classique dans l’univers de Decapitated. Le titre suivant Iconoclast est lui aussi un featuring et pas des moindres puisque Rob Flynn de Machine Head vient poser sa voix sur le pont du morceau, sa voix rugissante apporte là un surplus d’émotion. Locked est un morceau court qui mise tout sur la rapidité, simple et efficace pour une durée de  1:17 minute qui déboule juste après Suicidal Space Programme et son solo très inspiré par Pantera. Last Supper est donc le dernier morceau de Cancer Culture qui pourrait se décomposer en deux parties la première où le groupe mise tout sur la puissance et la brutalité et la deuxième bien plus mélodique avec un côté presque sinistre également on retrouve le côté « militaire » présent dans l’intro de l’album avant que les dernières secondes du morceau finissent de nous achever.

Decapitated reviennent plus en forme que jamais, cet album plaira aisément à un public nouveau mais également aux fans plus anciens du groupe. A retrouver très vite en live au Hellfest pour ma part!

 

 

 

Tracklist :

01. From The Nothingness With Love
02. Cancer Culture
03. Just A Cigarette
04. No Cure
05. Hello Death
06. Iconoclast
07. Suicidal Space Programme
08. Locked
09. Hours As Battlegrounds
10. Last Supper

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.