Aborted : ManiaCult

Le groupe belge Aborted sortira son onzième album studio ManiaCult ce vendredi 10 septembre via Century Media. Après nous avoir larguées 3 bombes comme single, quid de l’album entier?

L’album s’ouvre avec Verderf, une intro qui semble relativement inquiétante/angoissante et dont la première partie serait parfaite pour un film d’épouvante mais cette partie ne dure pas bien longtemps et on retrouve la session instrumentale d’Aborted très vite (cette ligne de basse infernale *_*) suivie par les cris de Sven, Verderf serait d’ailleurs une parfaite ouverture de set pour les prochains concerts de la formation! Et sans avoir le temps de dire ouf, c’est le single ManiaCult qui nous lâche dans le bain de cette violence avec son intro qui fera se décrocher des cervicales en live. Ce premier morceau est également le premier featuring de l’album avec le vocaliste du groupe Fit For An Autopsy à savoir Joe Bad. Le mélange des deux voix est plutôt intéressant sur cette ultra-violence sombre à souhait. Impetus Odi a été le premier morceau à avoir été dévoilé par Aborted pour la promotion de cet album qui reste dans la même continuité hyper agressive avec un solo décapant (et encore un décrochage de nuque potentiel). Encore une fois c’est au niveau du chant que l’auditeur pourrait avoir le plus de surprises, Sven alterne entre différents Growls et Screams et va parfois également chercher dans des influences du côté du chant Black Metal (Portal Of Vacuity) pour proposer quelque chose d’hyper qualitatif à chaque titre! Ce morceau change d’ailleurs l’ambiance des titres précédents en proposant quelque chose de plus froid mais de toujours aussi brut. Dementophobia nous prouve encore que le frontman a des capacités indéniables qui sont parfaitement exploités sur tout ce nouvel opus avec quelque chose de plus Old-School notamment dans les parties de guitare. Puis l’ultra-violence des premiers morceaux revient avec A Vulgar Quagmire et son chant presque Grindcore, influence qui se ressent également au niveau de la rapidité d’exécution de ce titre avant le calme sur Verbolgen un interlude au piano très court.

Puis c’est la totale surprise sur cet album (pour moi) le deuxième featuring avec Ryo du groupe de Metalcore Japonais Crystal Lake! N’étant pas fan du tout du projet principal de ce nouvel invité, je ne m’attendais clairement à rien pour ce titre, le côté surprise provient pour moi des capacités vocales de Ryo qui tient la dragée haute à Sven sur ce titre sur certaines parties en apportant un côté plus Metalcore à ce Ceremonial Ineptitude. Puis c’est l’avant-dernier invité qui prend place pour le single Drag Me To Hell : Filip Danielsson du groupe Humanity’s Last Breath. Sur des paroles évoquant le démon, et avec des parties de batterie apocalyptiques et une voix littéralement démoniaque de Monsieur Danielsson c’est probablement un des morceaux les plus efficaces de ManiaCult. L’album se conclut avec le dernier featuring I Prediletti: The Folly of the Gods sur lequel c’est donc Ben Duerr du groupe Shadow Of Intent qui vient poser sa voix. Après une introduction relativement calme avec quelques belles notes, c’est la violence qui reprend le dessus avec ces deux voix enragées qui se superposent le tout toujours dans une ambiance pesante. La rage brute pour clôturer un excellent album est toujours une bonne décision!

Aborted n’ont plus rien à prouver depuis quelques années dans leur genre musical de prédilection mais sur ce ManiaCult ils arrivent encore à proposer quelques touches innovantes même si la fureur et la violence sont toujours bien encrées, des influences nouvelles se greffent à ces deux dernières pour apporter un nouveau son au groupe. ManiaCult sera sûrement un des meilleurs albums du genre en 2021 qui prendra toute son ampleur sur la prochaine tournée du groupe!

 

Tracklist :

1. Verderf
2. ManiaCult (feat Joe Bad of Fit For An Autopsy)
3. Impetus Odi
4. Portal to Vacuity
5. Dementophobia
6. A Vulgar Quagmire
7. Verbolgen
8. Ceremonial Ineptitude (feat Ryo Kinoshita from Crystal Lake)
9. Drag me to Hell (feat Filip Danielsson from Humanity’s Last Breath)
10. Grotesque
11. I Prediletti: The Folly of the Gods (feat Ben Duerr from Shadow Of Intent)

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *