Ultra Vomit + Poésie Zéro @Confort Moderne, Poitiers (11 Mars 2020)

Après plus de 20 ans de carrière, la bande d’Ultra Vomit est toujours au top. Ils étaient alors présents au Confort Moderne, le 11 Mars dernier ; avec Poésie Zéro qui a remplacé Insanity Alert, qui a malheureusement dû annuler sa venue. Un concert de plus au compteur, sur la tournée « Panzer Surprise » !

 

Poésie Zéro est un groupe de punk-rock français fondé en 2010, et originaire de Paris. Le line -up est composé de François-Xavier (chant), Jérôme (chant et boîte à rythmes) et Thomas (guitare et choeurs). Le groupe a déjà sorti 6 albums, dont le dernier en date « Album Bleu III » sorti en 2019.

Le trio monte sur scène et commence alors, leur concert sur l’air de « Joyeux Anniversaire ». S’enchaîne alors un certain nombre de titres, comme « C4est Nous Les Punks », « Oï Génération », « La Bourgeoisie » ; jusqu’à arrivé aux chansons « Coupe du Monde de Pogo » et « Vrai Pogo » où le groupe offre à certains fans, des casques et des battes de baseball, afin de réaliser un pogo digne de ce nom ! Le reste et la fin du concert est fidèle à son début, c’est-à-dire que le groupe débite sur scène un ensemble de titres aux textes décalés et provocateurs.

Pour conclure, les musiciens comme leur nom l’indique, ne font pas dans la dentelle et proposent donc un punk aux paroles volontairement naïves auquel, ils n’hésitent pas à ajouter des sonorités hip-hop et électro. Malheureusement, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé.

SETLIST :
C4EST NOUS LES PUNKS
Oï Génération
La Bourgeoisie
Brûler ta Voiture
Il Faut Voler
Coupe Du Monde De Pogo
Vrai Pogo
CHAR D4ASSAUT
CRS
HOOLIGAN
COCKTAIL MOLOTOV
BLACK BLOCK DANS LE CLUB
Constamment Sous C
CASSER DES TRUCS
F2D2RATION INTERNATIONALE DE POESIE ZERO
R2VOLUTION
PLUS PERSONNE N4ECOUTE DE SKA
Le pogo, c’est moi

 

Ultra Vomit est un groupe de metal parodique, formé en 1999 et originaire de Nantes. Le line-up est composé de Fetus (chant et guitare), Manard (batterie), Flockos (guitare) et Matthieu (basse). En 19 ans de carrière, le groupe a sorti 3 albums ; dont le dernier en date intitulé « Panzer Surprise ». Cela fait maintenant 3 ans que le groupe est en tournée pour promouvoir cet album ; avec au compteur: 2 tournées warm up Hellfest, une date à l’Olympia et 2 passages au Hellfest…

Alors que le concert n’a pas encore commencé, « les techniciens » du groupe montent sur scène pour préparer l’ensemble des instruments. La toile tirée, au-dessus de la batterie et au fond de la scène, annonce alors au public que le groupe procède à l’accordage ; signe que le concert ne va pas tarder à commencer…

Tout à coup, on entend alors la musique de Looney Tunes, thème de leur dernier album ; suivi par le thème de Fort Boyard, où le groupe se met en scène et présente leur instrument au public. Pas le temps de chômer, on passe direct au show, qui débute sur un bout de « Darry Cowl Chamber » avant de se prolonger sur « Les Bonnes Manières ». Le public hurle, le titre de la prochaine chanson : ils ne se sont pas trompés, les musiciens enchaînent alors, sur « Le Chien Géant », petit clin d’œil à leurs amis de Tagada Jones.

Les lumières changent de couleur, pour se teindre en vert. Le groupe fait alors l’annonce d’une menace « E-Tron (Digital Caca) »… Matthieu horrifié, tremble de peur ! C’est le moment, que Manard choisit pour casser sa double pédale. Après le remplacement de la pédale, Ultra Vomit poursuit avec « Mechanical Chiwawa » et « Je Ne T’es Jamait Autant Aimer » avant, de présenter la carte du jour à la cantine : aujourd’hui, le repas sera composé d’une macédoine de légumes, d’endives au jambon et d’un fruit ; oui, c’est bien le menu de « Maïté Ravendark ».

Après « Calojira » et « Takoyaki », Jésus a la bomté de venir nous voir et nous offrir du pain béni (médiators) ; avant de séparer la foule en deux, comme par miracle, pour préparer la Team Pipi et la Team Caca. La foule prête, le wall of chiasse peut avoir lieu sur la chanson « Pip VS Caca », bien évidemment. Manard n’est pas qu’un batteur de prestige, il est également présenté comme la voix de merde du groupe ; il a d’ailleurs, son propre titre « Keken » sur lequel il pousse la chansonnette, et où on retrouve Flockos à la batterie. Et comme chacun a sa chanson, Matthieu (fan de Pantera) suit le mouvement en proposant « Pink Pantera ».

Le show touche presque à sa fin, mais on accueille un dernier invité sur scène et pas des moindre, puisqu’il s’agit du mec des canards (Andréas) ; pas besoin de vous faire un dessin, il entonne alors « Je Collectionne Des Canards (Vivants) » avec le groupe, et fini avec la chanson avec paillettes et tous les enfants montés sur scène avec lui. Fétus, Flockos, Manard et Matthieu quittent alors leur poste, avant de revenir pour un rappel applaudit par les fans. Ils arrivent tous avec leurs bleus de travail kaki et terminent avec « Kammthaar », « Quand J’étais Petit » et « Evier Metal ».

La soirée se fini… Marqueur et disque en main, quelques mots échangés avec Fétus et Matthieu qui m’ont d’ailleurs tous les deux reconnue.

SETLIST :

Looney Tunes Theme + Boyard Theme

  • Darry Cowl Chamber
  • Les Bonnes Manières
  • Un Chien Géant
  • E-Tron (Digital Caca)
  • Mechanical Chiwawa
  • Je Ne T’es Jamait Autant Aimer
  • Maïté Ravendark
  • Calojira
  • Takoyaki
  • Jésus
  • Pipi VS Caca
  • Boulangerie-Pâtisserie
  • Batman VS Predator
  • Super Sexe
  • Hyper Sexe
  • Le Train Fantôme
  • Une Souris Verte
  • La Ch’nille
  • Keken
  • Pink Pantera
  • I Like to Vomit
  • Anthracte
  • Je Collectionne Des Canards (Vivants) feat. Andréas

Rappel

  • Kammthaar
  • Quand J’étais Petit
  • Évier Metal

 

En remerciant, Agathe pour l’accréditation ; le Confort Moderne pour l’accueil et pour la date ; Ultra Vomit et Poésie Zéro pour leur temps et leur gentillesse ; ainsi que toutes les personnes rencontrées…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *