The Pretty Reckless – Death by Rock and Roll

The Pretty Reckless revient pour un quatrième album, qui est également le premier qu’ils produisent sans Kato Khandwala. Le groupe n’a pas caché sans envie de s’améliorer et de toujours faire mieux que le précédent, celui-ci a été décrit comme spécial par la frontwoman Taylor Momsen. Disponible depuis le 12 février 2021 chez Fearless Records (pour les États-Unis) et chez Century Media Records pour le reste du monde.

On entre directement dans le vif du sujet avec le premier titre, Death By Rock and Roll. Déjà connu des fans car il a fait partit des titres promotionnels, c’est un vrai cri du cœur. Débordant d’énergie avec des riffs efficaces et sublimant la voix de la frontwoman. Ce titre n’est pas sans rappeler d’autres morceaux précédents et il n’y a rien à dire, le groupe ne prend pas de risques et nous pond un morceau fort et qui fonctionne ! On continue avec notre premier feat, ici c’est Matt Cameron et Kim Thayil qui prennent place sur Only Love Can Save Me Now. Une introduction lourde et très différente de ce que l’on vient d’écouter, tirant quelques influences de Black Sabbath. Plus calme, plus grave, on se laisse hypnotiser dès les premières paroles. On retient une sonorité très différente et qui ne m’a pas conquise aux premiers abords. On fait maintenant place à Tom Morello sur And So It Went. Une nouvelle ambiance se détache ici, plus grunge au niveau de l’instrumental. Tout comme une rapidité assez nouvelle qui contraste parfaitement avec le refrain où la voix semble donner le pas. 25 est également un titre déjà connu. J’ai eu beaucoup de mal à me faire un avis suite à ma première écoute. C’est calme, charmeur, on se sent prêt à suivre Taylor Momsen partout où elle nous emmènera. Le titre éclate doucement avec une précision remarquable, tout en se contenant pour faire durer l’attente. L’instrumental est intriguant et surprenant.

My Bones continue à jouer avec nos nerfs, on attend que le groupe se déchaine comme ils savent très bien le faire. On ne ressort pas déçu même si on aurait pu avoir mieux mais la suite de l’album peut toujours nous surprendre. C’est un morceau qui oscille entre attente au moment des couplets et explosion pour le refrain. Sympathique et toujours innovant comparé aux titres précédents.  On part sur un titre digne d’un morceau de Radiohead avec Got So High avec de l’acoustique et une certaine douceur, une mélodie proche de la balade. On s’imagine clairement écouter ce titre au coin d’un feu de camp sur la plage et en plus ça reste facilement en tête ! Je ne m’attendais pas a trouver ce genre de morceau ici et je suis agréablement surprise, cela reste une de mes pistes préférées. Broomsticks a clairement sa place dans un film Disney. Le côté sorcière est très bien retranscrit à travers ce morceau très court (moins d’une minute). Une interlude intéressante.

On reste dans le thème de la sorcellerie avec Witches Burn. L’introduction laisse place à une instrumental que j’apprécie beaucoup. On retourne sur quelque chose de rock’n roll comme on l’aime et qui sublime toujours autant le chant. Taylor Momsen s’en donne à cœur joie et on le ressent rapidement. C’est profond et maitrisé. Standing at the Wall mets clairement le chant en avant, accompagné simplement d’une guitare acoustique. Les quelques accords qui sonnent plus fort que les autres s’intègre parfaitement au chant profond et captivant. Un vrai petit bijou. Turning Gold nous plonge dans une ambiance orientale mais toujours avec cette touche qui les défini. Le titre monte, encore et encore avec que l’instrumental ne prenne véritablement sa place. On le laisse approcher doucement, à son rythme et on ne regrette pas.

Après l’Orient, on se retrouve au Texas avec des sonorités très cowboy de Rock and Roll Heaven. Un titre qui suit la lignée des précédents, d’une douceur et prenant quelques éléments de la balade. Et Harley Darling, qui clôture l’album nous plonge encore plus dans cet univers. L’harmonica est une très bonne surprise et semble très peu utilisé dans ce genre musical. Digne d’une chanson qui aurait sa place dans la série Sons of Anarchy, on a l’impression de voyager sur les routes américaines. Je m’attendais à quelque chose de plus explosif pour ce dernier titre mais j’aime beaucoup le choix de prendre des titres calmes et travaillés pour finir cet opus.

The Pretty Reckless signe un album très polyvalent. Chacun peut trouver un titre qu’il va apprécier. On ne le redira jamais assez mais la voix de la frontwoman donne un charme fou à cet instrumental bien rock, sans pour autant prendre toute la place et l’attention. Death By Rock and Roll est un album qu’il faut prendre le temps d’écouter et d’apprécier pour en découvrir tout les petits secrets..

Tracklist :

Death by Rock and Roll
Only Love Can Save Me Now
And so It went
25
My Bones
Got so High
Broomsticks
Witches Burn
Standing at the Wall
Turning Gold
Rock and Roll Heaven
Harley Darling

Gloomy

Passionnée par le poulet curry, la pizza et de temps en temps la musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *