Tenacious D + Wynchester @ Zénith de Paris 26.02.2020

Le dernier passage du duo comique en France remontait à décembre 2013 au Trianon et, 6 ans plus tard, Jack Black et Kyle Gass sont de retour, cette fois-ci au Zénith de Paris.

C’est donc sans surprise que le concert affiche complet. Les fans sont au rendez-vous et ont hâte de les voir sur scène.

1ère partie : Wynchester

La première partie choisie est un duo de country Américain que connaît bien Tenacious D.

En effet, il s’agit de Mike Bray (qui avait ouvert pour les D en 2013 en déguisement de Sasquatch et faisait la batterie lors du set de Tenacious D) et de John Konesky, le guitariste électrique de Jack et Kyle.

La scène est simple, un rideau, leur logo et nos deux gars avec leurs guitares acoustiques.

Ils impressionnent à la fois par leur simplicité et leur technique. Le public est à l’écoute et répond très positivement aux chansons qui s’inspirent clairement du style Lynyrd Skynyrd. C’est propre, beau et on peut dire qu’ils font bien leur job pour mettre l’ambiance pendant leur 30min de set dans le Zénith. On en aurait bien redemandé un peu plus.

Wynchester Setlist Le Zénith, Paris, France 2020, Post-Apocalypto

C’est à Paris que Tenacious D a choisi de terminer sa tournée Européenne après être passé notamment par l’Irlande, l’Allemagne, l’Italie et la Suisse. Ils étaient déjà venu en Europe en juin 2019 pour présenter leur Post-Apocalypto tour qui se présente en 2 parties.

1ère partie : Vidéos de « Post-Apocalypto »

Le concert commence à 21h, la scène consiste en un rideau transparent faisant office d’écran. Noir dans la salle et le public hurle.

La projection de scènes de « Post-Apocalypto » commence. Ce film dessiné et doublé par Jack Black et Kyle Gass et publié il y a un an raconte l’aventure de nos deux compères à travers le désert, les Etats-Unis, l’Egypte, l’espace, etc. On suit leurs diverses rencontres avec un groupe de femmes, un chien à 2 têtes, un robot, des monstres aux traits évocateurs et le fils de Jack Black. Comme leur premier film « The Pick of Destiny », les blagues grivoises sont au rendez-vous.

La 1ère scène commence (sous-titrée approximativement) et là, l’écran s’efface, Jack et Kyle sont là, accompagné de John Konesky à la guitare électrique ainsi que de John Spiker à la basse et de Scott Seiver à la batterie. Ils commencent par chanter « Hope » (le nom du chien à 2 têtes). Les gars sont en forme et à fond.

Les scènes du film s’enchaînent et les chansons aussi. Le public rit et chante mais la fosse reste calme, attentive.

Après 40min de Post-Apocalypto, il est temps de passer à la partie que tous attendent, les tubes des D.

2ème partie : Les big hits de Tenacious D

Le rideau transparent tombe et les D s’avancent sur la scène, la foule leur réserve un super accueil, on attendait ce retour depuis tellement longtemps il faut dire !

Ils commencent par Rize of the Fenix, le public chante, applaudit et bouge, l’ambiance est là !

S’en suit un Low Hangin’ Fruits déchaîné, les pogos se font vite sentir dans la fosse, il faut s’accrocher pour rester en place.

Vient le moment du Sax-a-Boom, solo de Saxo en plastique par Jack pendant Kyle s’ambiance en solo et danse à côté…mémorable !

Master Exploder arrive, tout le monde se souvient de cette scène dans « The Pick of Destiny » où Jables rêve à avoir une voix surpuissante afin de devenir une rockstar. Ici, on entend direct le play-back (fait exprès, rassurez-vous), on rigole d’avance quand on comprend ce qu’il se passe. Le disque s’enraille, montrant au public que tout ceci était fake, et, de honte, Kyle quitte la scène.

Les fans hurlent le nom de KG, souhaitant son retour et c’est tout naturellement que «Dude (I totally miss you)» se fait entendre. Kyle revient et le concert continue avec une foule toujours aussi compacte et chantant toujours à fond.

Les titres s’enchaînent en tout pendant 1h20, on chante à tue-tête, on danse, on saute, un concert des D c’est 2h de super ambiance et de rires mais aussi de surprises, nous avons eu droit à une petite reprise de « Get Lucky » des Daft Punk lors de la présentation des membres du groupe, mais aussi d’une reprise d’Eminem « Lose Yourself », réussi !

Le concert se termine par le classique « Fuck her gently », moment de romantisme extrême.

On espère réussir à les faire revenir pour un 2ème rappel comme en 2013, mais le concert est bel et bien fini. Tenacious D ont été ravi de leur passage à Paris, et agréablement surpris d’avoir eu droit au « rumbling », le son du public assis qui frappe des pieds au sol pour faire entendre leur joie.

Il n’y a plus qu’à espérer qu’ils n’attendent pas 6 ans pour revenir, 2026, c’est trop loin!

Tenacious D Setlist Le Zénith, Paris, France 2020, Post-Apocalypto

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *