Soilwork – A Whisp of the Atlantic

Soilwork revient avec un nouvel EP intitulé “ A Whisp of the Atlantic ” sorti le 4 décembre 2020 par le label Nuclear Blast Records .

Un EP qui promet de transporter le public dans leur univers avec une première chanson éponyme qui dure 16 minutes. D’ailleurs le clip de cette chanson met en scène une femme tout droit sorti de l’univers mythologique marin et qui découvre  notre monde actuelle.

The Nothingness and the Devil ” commence avec un son de guitare éraillée de Sylvain Coudret et laisse place à une mélodie rythmé par un échange entre le batteur et le bassiste et porté par le chant screamé puissant de Boris Speed Strid . Avec un clip sombre Soilwork confirme leur univers décalé et étrange. Cette chanson est le single qui a teasé l’album.

Feverish ” Surprend avec son intro très digital au clavier de Sven Karlsson . Cette chanson promet d’imaginer de nombreuses batailles contre des créatures mythiques ou un hymne qui vous mènera tout droit dans un film fantastique. Le chanteur montre qu’il est aussi à l’aise en chant scream qu’au chant clair.

Desperado ” est un son qui pourrait très bien être dans des films fantastiques opposant des pirates à des créatures mythologiques avec un déchainement des dieux qui créerai une tornade de puissance tout comme ce morceau.

Death Diviner ” c’est une chanson plus mélodique avec plus de chant clair ce qui permet de finir l’album sur une note un peu moins frénétique sans perdre de sa puissance.

Les suédois de Soilwork savent comment attraper le public avec leur univers qui mêle étrange et imagination. Cet EP permettra aussi au groupe de pouvoir captiver un nouveau public.

Tracklist :

A whisp to the Atlantic

The nothingness and the devil

Feverish

Desperado

Death diviner

Melinda Carter Magnus

24 ans, Passionné de jeux vidéo, de tatouage et de métal. Groupe favoris : Amaranthe, Iron Maiden, AC/DC, et d'autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *