Rob Zombie : The Lunar Injection Kool Aid Eclipse Conspiracy

Rob Zombie a sorti son septième album studio il y’a quelques jours via le label Nuclear Blast et il s’intitule The Lunar Injection Kool Aid Eclipse Conspiracy toujours entouré d’un excellent line-up à savoir John 5 à la guitare (ancien MM), Piggy D à la basse (The Haxans, ancien MM et ancien Wednesday 13) et Ginger Fish à la batterie (ancien MM).

Cet album est ponctué de petits interludes comme cette intro Expanding The Head Of Zed qui plonge l’auditeur dans une ambiance film d’épouvante comme le chanteur qui est également réalisateur de films d’épouvante (pour ceux du fond qui ne le savaient pas) a le secret avant d’entrer dans le vif des morceaux avec le single The Triumph Of King Freak, ce morceau est très lourd et entraînant à souhait avec ce break funky à souhait qui nous renvoie quelques années plus tôt!

Sur The Ballad Of Sleazy Rider, on remarque aisément les talents incontournables du guitariste (que dis-je du Maestro) John 5 et c’est ce qui m’a le plus interpellée dans ce morceau. La voix du chanteur est particulièrement bien mise en valeur sur ce titre et donne un certain cachet à l’histoire du Sleazy Rider.

Les influences de Monsieur Zombie sont multiples et il le prouve encore une fois sur cet album avec entre autre Shadow Of The Cemetery Man qui surfe (c’est le cas de le dire) du côté du Surf Rock tout en gardant un côté Indus propre au groupe. Prenez votre poney unijambiste et écoutez pendant cette belle ballade le son Country du titre 18th Century Cannibals, Excitable Morlocks And A One-Way Ticket On The Ghost Train enfin Country mais pas trop longtemps puisque ce titre est une vraie rencontre de ce style et de l’univers Zombie avec son refrain crié par le chanteur.

The Eternal Struggles Of The Howling Man avait été dévoilé par Rob Zombie comme single pour promouvoir l’album. Un choix judicieux là encore, un titre plein d’énergie qui donnera envie de mettre des patates dans une fosse!

On change de registre et on retrouve une ballade instrumentale The Much Talked Of Metamorphosis interprétée uniquement à la guitare par John 5. The Satanic Rites Of Blacula est un titre court qui débute par la batterie de Ginger Fish avant que Zombie n’arrête le morceau comme à une répète en studio, j’ai d’ailleurs eu franchement l’impression d’écouter une répète avec cet esprit très Punk qui se ressent dans le titre. Ce titre est vraiment très cool comme tout ceux qui composent l’album pour l’instant c’est un sans-faute!

Sur Shake Your Ass – Smoke Your Grass, on replonge dans une ambiance très familière dans l’univers de Rob Zombie avec des influences qui tendent vers un Dragula ou Living Dead Girl ou encore même du côté de MM sur un Dope Hat. Un morceau qui rentre en tête et ne lâchera plus les fans de Zombie! On repart sur des tonalités inquiétantes sur Boom-Boom-Boom, un titre très étrange qui ne colle pas vraiment au reste de l’album qui lui est dans une vibe un peu plus bluesy. Get Loose incorpore encore des éléménts peu communs à l’univers du Maître de l’Horreur puisque l’auditeur y retrouvera des sonorités asiatiques.

L’album touche à sa fin avec l’interlude The Serenity Of Witches et le titre le plus long de l’album Crow Killer Blues. Un morceau entraînant et groovy pour faire danser les fans une dernière fois avant la fermeture de ce chapitre.

Après 5 ans d’absence, Rob Zombie revient avec un septième album studio dantesque qui mélange diverses influences sans perdre en route et lasser l’auditeur. Pour ma part, c’est un grand OUI! qu’il me tarde de découvrir en live pour un show à la hauteur d’un album tel que celui-ci.

 

Tracklist :

01. Expanding The Head Of Zed
02. The Triumph Of King Freak (A Crypt Of Preservation And Superstition)
03. The Ballad Of Sleazy Rider
04. Hovering Over The Dull Death
05. Shadow Of The Cemetery Man
06. A Brief Static Hum And Then The Radio Blared
07. 18th Century Cannibals, Excitable Morlocks And A One-Way Ticket On The Ghost Train
08. The Eternal Struggles Of The Howling Man
09. The Much Talked Of Metamorphosis
10. The Satanic Rites Of Blacula
11. Show Of Stones
12. Shake Your Ass-Smoke Your Grass
13. Boom-Boom-Boom
14. What You Gonna Do With That Gun Mama?
15. Get Loose
16. The Serenity Of Witches
17. Crow Killer Blues

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *