[Report] Hellfest 2016 : Day 2

Après un premier jour sur les chapeaux de roues, on continue sur notre lancée le samedi (même si on devra se passer de Thy Art Is Murder et Bury Tomorrow qu’on attendait de voir et de revoir).

On commencera donc avec August Burns Red en MainStage que nous n’avions pas vu depuis plusieurs années pour notre part. C’est un réel plaisir de les revoir, les morceaux sont toujours aussi efficaces et le groupe est toujours aussi souriant et très dynamiques. Ils interprèteront des titres comme « Composure », « Back Burner » et entre autres « Ghost » normalement en featuring avec Jeremy Mckinnon du groupe A Day To Remember, le passage de ce dernier est repris par leur guitariste mais à croire que leur public se fera largement plus entendre que ce dernier. On réclame une autre date française très bientôt en tout cas.

7 ans sans voir Atreyu en France, c’est long mais serait-ce pour la bonne cause ? La génération « Rock One » se souvient du « Right Side Of The Bed » présent sur des samplers il y’a très longtemps et verra ce tube interprété tout comme « Blow », « Lip Gloss And Black » et la petite surprise pour les fans de Bon Jovi, le groupe nous gratifiera de leur cover de « You Give Love A Bad Name » . Un groupe au top, une prestation du feu de dieu, va falloir revenir plus souvent, Messieurs.

image

 

Sixx :AM, ah Nikki Sixx, DJ Ashba et James Michael enfin en France. Pour leur première date dans notre pays, le groupe a choisi le Hellfest (en attendant peut-être une date à Paris l’année prochaine, wait and see, le groupe a dit être en contact avec des salles à leur conférence de presse). Bref, c’est déjà la folie à peine leur montée sur scène, beaucoup de fans de Motley Crue ont l’air d’être présents même si le groupe n’est plus depuis quelques mois déjà. Pour faire bref, Sixx:AM en live c’est plutôt très bon (malgré ce qu’en disent certains sur les performances vocales en live de James qui prouvera tout le contraire), le groupe paraît proche de son public et s’amuse sur scène. On attend de les revoir pour un set beaucoup plus long cette fois-ci.

The Toy Dolls, groupe de punk rock investit donc la Warzone et comme toujours c’est la folie pendant leurs sets. Le public danse, chante et pogote dans la joie et la bonne humeur au rythme de leurs classiques. Arrive le morceau phare du groupe “Nellie The Elephant” alors que nous traversons la fosse pour profiter du concert, on peut profiter de tout le public qui se lève et festoie ensemble, jeunes comme moins jeunes, ce groupe les a rassemblés sur ce morceau et tout le reste du show bien entendu. C’est toujours une bouffée d’air frais de voir ce groupe en festival.

Bring Me The Horizon?? Parlons de la performance déplorable de Oliver Sykes ce soir-là (après une soi-disant extinction de voix)?? Non nous n’en parlerons pas on restera donc quelques secondes devant ce show absolument lamentable.

On profitera pour la première fois (enfin!) de Napalm Death sous la Altar. Le groupe est excellentisme en concert, Barney est en grande forme et a une présence scènique plutôt intéressante. Pour nous, c’est un plaisir (à côté de BMTH), le son est bon, bref on est prêst à y retourner.

Pour la fin de soirée, nous assisterons au final show des Twisted Sister de très loin ainsi qu’au superbe feu d’artifice en hommage à Lemmy Kilmister décédé en décémbre dernier.

Mary

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *