Perturbator + The Algorithm – L’autre canal – 27 octobre 2019

Direction L’autre canal, à Nancy, pour une soirée électronique / synthwave avec The Algorithm et Perturbator. La tête d’affiche a participer à de nombreux festivals metal ces dernières années (Hellfest 2017, Download 2018) et cette communauté est largement représentée, dans une salle presque complète et où il est rapidement difficile de se déplacer. Un grand merci à la salle pour l’accréditation photo !

La soirée commence donc avec The Algorithm, qui nous livre un metal djent prog uniquement instrumental. La salle est très rapidement réceptive et on voit de nombreuses têtes bouger. La guitare s’alterne au synthé, toujours accompagné de la batterie, forte, puissante. Savant mélange de violence et de douce mélodie. La setlist met surtout  en avant le dernier opus du groupe (Compiler Optimization Techniques – 2018, regroupant les titres phares du groupe). Le lightshow est efficace sans pour autant éblouir la salle et c’est un très bon point. The Algorithm nous livre une prestation intéressante et j’ai hâte de les revoir sur un set plus long !

Setlist :
Floating Point
Brute Force
Cluster
Fragmentation
Overclock
Deadlock
Superscalar
Shellcode
Binary Space

Le changement de plateau se fait rapidement et Perturbator entre en scène. Le pentacle inversé trônant toujours fièrement au milieu de la scène. L’introduction prend fin et les premières notes de Birth of the new model se font entendre, semblant ravire le public. Va se suivre une setlist proposant des titres très connus (She is young, she is beautiful, she is next ; Diabolus ex machina), le dernier single sortit (Excess), mais on restera sur les trois derniers albums ( Dangerous Days ; The Uncanny Valley et New Model).

Le light show est très présent et fait partit intégrante du concert. Les couleurs changent, la direction, … mais il reste bien moins violent que les concerts précédents (notons celui du Luxembourg en mars dernier où on a presque tous finit en pleurs à cause de ça..). Mais cela n’empêche en rien d’être totalement captivé par cet univers et de profiter au maximum, chose que la fosse n’a pas eu besoin de s’entendre dire.

L’énergie donné par les musiciens se fait ressentir et fait vibrer toute la salle, rapidement rendu par une fosse de tout âge et de tout univers musicales confond. Ce soir on ne fait qu’un. Aucuns mots, aucunes paroles. Tout est passé par les regards, les gestes et surtout par la musique et l’énergie qui en ressort. C’est à nouveau un sans fautes pour Perturbator !

Setlist :
Birth Of The New Model
Neo Tokyo
Future Club
She is young, She is Beautiful, She is next
Corrupted by Design
Excess
She moves like a knife
Diabolus ex machina
Weapons for Children
Humans are such easy prey
Vantablack
Tactical Precision Disarray
Tainted Empire
Perturbator’s theme
Culf of 2112

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *