Mortis Mutilati – The Fate Of Flight 800

Le 11 septembre dernier est sorti le cinquième album studio des français de Mortis MutilatiThe Fate Of Flight 800“. Date d’anniversaire sordide de la catastrophe aérienne d’il y’a 19 ans, l’album traite lui aussi d’un autre drame aérien qui a eu lieu en 1964 et qui a coûté la vie à 50 personnes. Le nom du vol : TWA 800. Un avion au départ de Rome s’écrase au décollage suite à un problème mécanique. Un moteur entre en collision avec un obstacle et l’engin volant prend feu. 23 personnes survivent à cette catastrophe.

Ceux qui attendaient une pâle copie de “The Stench Of Death” seront probablement déçus tant ici l’évolution de la formation est évidente. Les morceaux sont plus agressifs empruntant des influences au DSBM. Tout comme pour l’album précédent, les émotions sont décuplées et les plaies à vif. Les mélodies sont quand même bien présentes avec quelques touches de piano ou encore de guitare acoustique. Mais le changement le plus notable par rapport aux albums précédents est l’intégration d’une vraie batterie à la formation et c’est un vrai plus pour la musique de Mortis Mutilati sur album. Aryth (également batteur pour le groupe de Death Metal : Towering) dynamise l’ensemble des morceaux.

Le titre “Deathcrown” est probablement un des plus travaillés de cet album avec ses riffs accrocheurs et les parties de chant féminin.

Un intermède instrumental donne son titre à l’album avant d’enchaîner sur la deuxième moitié de l’opus. The Fate Of Flight 800 se conclue en beauté avec le titre “Ashes” (morceau le plus long de l’album : 9:36). Ce dernier titre est très orienté DSBM. Les hurlements de Macabre sont toujours aussi déchirants et le chant féminin paraît presque fantomatique. La partie de clavier finale mariée avec des sons sortant d’une radio d’avion sonne le glas d’un album qui nous fait imaginer les derniers moments des victimes de cet accident.

The Fate Of Flight 800 est un album de Black Metal qui prend aux tripes et  à recommander autant aux fans de Black Metal Dépressif qu’à des amateurs de groupes plus agressifs et techniques.Pour ma part, ce disque ne me laisse pas indifférente autant au niveau des voix que niveau instrumental avec cet ajout de batterie qui apporte vraiment quelque chose de plus brut au son du groupe, Mortis Mutilati est une formation française que j’avais pris plaisir à découvrir à la sortie de son album précédent et que je continuerais de suivre avec plaisir.

 

Tracklist :

Road to Nowhere

Flames Behind You

Deathcrown

The Fate Of Flight 800

The Smoke of Your Corpse

Vultures Of Steel

Rising Souls

Ashes

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *