Midnight : Rebirth By Blasphemy

Midnight fut une de mes révélations au Motocultor Festival l’an dernier. Leur musique (mélange de Black Metal/Hard Rock) y’est sûrement pour beaucoup, il me tardait de découvrir un album studio dans la foulée et plusieurs mois après “Rebirth By Blasphemy” est arrivé via Metal Blade Records.

“Rebirth By Blasphemy” est donc le quatrième album du groupe et il se découvre dans les lignes ci-dessous :

On commence fort l’écoute de cette galette avec le premier single “Fucking Speed And Darkness”, c’est rapide, influencé Motorhëad et malsain avec un chant quasiment Black renforce cette impression que Midnight ne sont pas là pour enfiler des perles.

“Rebirth By Blasphemy” qui donne son titre à l’album continue sur sa lancée très “Motorhëad” quand à la suite de l’album, elle se compose de morceaux très courts qui seront à coup sûr très efficaces en live (“Escape The Grave” ou encore “Cursed Possession”

“Rising Scum” vient casser le rythme de l’album et à vrai dire le morceau ne m’a pas plus interpellée que ça tout comme le suivant “Warning From The Reaper” même si ce dernier passera l’épreuve du live sans souci avec son refrain accrocheur.

“Cursed Possession” ou encore “Raw Attack” permettent de relancer mon intérêt pour l’album, des titres courts et rentre-dedans à souhait comme je les aime. olpmù

“Rebirth By Blasphemy” c’est 35 minutes de riffs qui tuent, de solos bien mis en valeur et de paroles accrocheuses.

Athenar réalise quand même ici un joli coup avec cet album, qui ne décevra sûrement pas les amateurs de la première heure (si vous êtes fans de Venom et Motorhëad vous l’aurez compris, je recommande chaudement Midnight). L’engouement autour du groupe est largement mérité, car derrière la cagoule , on découvre tout un univers plus riche qu’on ne le pense.

Tracklist :

1. Fucking Speed and Darkness
2. Rebirth by Blasphemy
3. Escape the Grave
4. Devil’s Excrement
5. Rising Scum
6. Warning from the Reaper
7. Cursed Possessions
8. Raw Attack
9. The Sounds of Hell
10. You Can Drag Me Through Fire

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *