Make Them Suffer – How To Survive A Funeral

Trois ans après Worlds Apart, Make Them Suffer revient pour pour un quatrième album, How To Survive A Funeral. Pour la première fois, le groupe a quitté l’Australie pour l’enregistrement qui a duré deux semaines. Il s’agit de l’album le plus personnel car il traite d’un sujet commun aux membres, celui de survivre au deuil d’un ami proche ou à un membre de sa famille. Ce nouvel album des australiens est disponible dès le 5 juin via Rise Records.

L’introduction de l’album, Step One, donne directement le ton. Calme, apaisante, jusqu’à ce que tout explose et que l’on retrouve les membres dans ce qu’ils savent faire de mieux. Une très bonne entrée en matière pour cet album, mais également pour les live. Falling Ashes, le deuxième titre, est certainement mon morceau préféré de l’album. Il est d’une puissance extraordinaire du début à la fin, il rend dans le tas et n’est pas là pour laisser le moindre répit. La voix est dingue, tout comme le rythme et cela reste très masculin comme Booka Nile ne chante pas. Même la voix féminine et clairement horrifique de par ces murmures ne change pas la donne, permettant de mettre la voix de Sean encore plus en avant. On continue avec Bones qui rentre dedans dès les premières notes, malgré un instrumental assez calme et peu présent dans un premier temps. Il va se dévoiler petit à petit, ce qui donne du caractère au morceau malgré ce sentiment qu’il manque un petit quelque chose pour que tout exploser réellement, mais il reste efficace. Drown with Me commence doucement avant de se dévoiler et d’être dans la même veine que le titre précédent. Sean Harmanis n’a plus rien à nous prouver niveau prouesse vocale, car il envoie totalement du lourd et sa voix se mélange avec délicatesse et perfection avec celle de Booka, qui apparaît sans que l’on ne s’y attende. Arrive la fameuse Erase Me, titre phare du groupe pour ce nouvel album. Une introduction totalement différente, calme avant l’apparition vocale qui va faire éclater ce petit monde. C’est un titre dont je ne me lasse pas d’écouter avec une thématique profonde et donnant matière à réflexion : le fait que certaines personnes pensent ne jamais être assez bonnes envers les autres, que derrière tout ça pour être bon il faut être désintéressé.

S’enchaîne la seconde moitié de l’album avec Soul Decay qui nous éloigne de la douceur finale du morceau précédent. Le refrain où se mêle les deux voix est marquant et sera certainement reprit par les fans en live sans grands soucis. Fake Our Own Death reste dans la même tranche. Une certaine touche mélodique, qui se cache, se fait petite face à la violence vocale et musicale. Ces deux morceaux marquent l’apogée de l’album et je pense qu’ils vont être ravageur en concert. Ils montrent également de quoi est capable le groupe. Le huitième titre est celui éponyme, celui qui à mes yeux à le plus de significations et je ne m’attendais pas à cette violence lors de ma première écoute. La traduction aurait voulu quelque chose de triste à souhait, de mélodique et c’est vrai que Make Them Suffer nous le procure mais d’une manière bien trop brutale à mon goût. La transition se fait mal et on a l’impression que c’est un nouveau morceau qui commence. Passé cette petite surprise, on découvre quelque chose de tendre, de doux et qui nous transporte, comme à chaque fois que Booka s’y mêle. On approche de la fin, avec The Attendant qui va nous permettre de redescendre, de calmer nos émotions et notre folie avec quelque chose de jolie, de doux et qui ne ressemble pas vraiment à ce que le groupe nous a montré quelques minutes plus tôt. Isolé, je ne pense pas reconnaître le groupe et c’est une vrai surprise qu’ils nous ont réservés ! On clôture avec That’s Just Life qui repart dans la rapidité et la violence, de quoi finir en beauté. On y découvre quelques courtes sonorités qui pourraient plairent à After The Burial, avant d’avoir quelques choses de saccadé mais de sacrément efficace !

Make Them Suffer aura fait attendre leur fans en repoussant la sortie de leur nouvel album. Cet opus cache des titres intéressants sur plusieurs points, une bonne dose de violence mais aussi des petites choses calmes dont on ne s’attend pas forcément à trouver ici. J’ai hâte de voir le groupe défendre ces nouveaux titres en live !

Tracklist : 

Step One
Falling Ashes
Bones
Drown With Me
Erase Me
Soul Decay
Fake Our Own Death
How To Survival A Funeral
The Attendant
That’s Just Life

Gloomy

Totalement dingue de metalcore, de pizza et de Red Bull.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *