[Live Report] Xtreme Fest : Day 1

Pour sa deuxième édition, l’Xtreme Fest nous propose une affiche fort alléchante avec cette année pas moins de 3 scènes ( 2 extérieures et 1 intérieure) où se succéderont moult groupes de Punk/Hardcore/Metal en tout genres sur ces 3 jours de folie.

Pour notre part, nous commencerons le premier jour avec pas mal d’heures de trajet dans les pattes, avec le groupe français Seylen tout en découvrant à notre aise le site du festival qui propose cette année un choix plus varié concernant la restauration, et des stands récurrents concernant le merchandising (Useless Pride Records) et l’habillement (Dine Clothing).

Force est de constater que Seylen ouvre les hostilités avec un franc succès, set assez court, mise en bouche juteuse…bref on est prêts pour la suite avec en intérieur, les furieux d’Aborted !

Première fois que nous les voyons sur scène, n’étant pas adoratrice du style mais curieuse de voir ce groupe sur scène, je découvre un leader ultra charismatique avec une voix ultra maîtrisée (dans le style, c’est mieux), des musiciens ultra techniques, bref un ballet de brutalité pour le premier gros groupe que nous verrons en 3 jours ! A voir et à revoir.

Set-List Aborted

Meticulous Invagination

Hecatomb

The Holocaust Incarnate

Coffin Upon Coffin

Fecal Forgery

Expurgation Euphoria

Necrotic Manifesto

The Origin of Disease

Sanguine Verses (…Of Extirpation)

The Saw and the Carnage Done

tumblr_inline_nb8f559r8z1sh8eqq

Par faute de temps ( et par la faim qui court ), nous ferons malheureusement l’impasse sur le set des français de Real Deal que nous avions vus, il y a peu dans nos contrées angoumoisines, pour enchaîner sur le set de nos français de Gojira.

C’est déjà la folie dans le parc des expos alors que le groupe n’est même pas encore monté sur scène, les premiers fans sont là depuis Aborted voir même depuis Seylen et attendent patiemment que les plus Américains des français fassent leur entrée sur scène !

Ça commence fort avec le morceau « Explosia », extrait de leur dernier album en date «  L’Enfant Sauvage » suivi de « The Axe » qui déchaîne le public présent ce soir.

On attend pour notre part avec impatience les morceaux de « From Mars To Sirius » dont « The Heaviest Matter Of Universe » qui mettra nos cervicales bien à mal malgré le son quelque peu brouillon malheureusement ce qui s’arrangera au fil du set.

Notons les discours peu inspirés de Monsieur Joseph Duplantier qui nous parlera de concerts que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, grosse incompréhension bref ne lui en tenons pas rigueur, même si à améliorer quand même !

« Flying Whales » annonce la couleur des Wall Of Death du week-end, Joe fera séparée la foule en deux et ce jusqu’à la console de son ce qui laisse un large aperçu du nombre de personnes présentes dans la salle, c’est ultra blindé !

Bref, le set se termine par « Where Dragons Dwell  » qui finira d’achever leur public bien aimé qu’ils remercient chaleureusement à la fin de cette heure d’émotions fortes, Gojira en live, c’est à voir et à revoir pour profiter de leurs morceaux absolument sublimes.

Set-List Gojira :

Explosia

The Axe

Backbone

The Heaviest Matter of the Universe

 Love

Flying Whales

5988 trillions de tonnes

Wisdom Comes

Oroborus

L’Enfant Sauvage

Toxic Garbage Island

Where Dragons Dwell

La fatigue se faisant ressentir même chez les plus courageux d’entre nous, un petit tour au set d’Havok pour terminer, ce soir c’est repos pour les braves car les deux prochains jours promettent peu de repos et beaucoup de sport !

Mary

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *