[Live-Report] Watain + Rotting Christ @CCM John Lennon,Limoges,16.11.2018

Une soirée 100% Black Metal était proposée en ce vendredi soir à Limoges avec trois groupes au programme dont Watain actuellement en tournée européenne pour défendre son dernier effort studio en date “Trident Wolf Eclipse”. Retour sur cette soirée rare dans nos contrées.

Malheureusement arrivée bien tard à Limoges, je raterais donc la prestation du groupe Profanatica. Et malgré les échos très négatifs du public présent, je ne me prononcerais donc pas sur leur set.

Set-List Profanatica :

Ordained in Bile
Jehovah Fading
Unto Us He Is Born
Mocked Scourged And Spit Upon
Broken Jew
Fuck the Messiah
Sickened
Conceived With Sin
Once Removed Savior
Spilling Holy Blood
Final Hour of Christ
Weeping in Heaven
Heavenly Father
I Arose


J’arriverais donc quelques minutes avant le début du set du groupe Grec Rotting Christ. Après avoir découvert quelques titres du groupe en studio, il me tardait de découvrir les performances du groupe sur scène. C’est donc sur la scène déjà bien installée de Watain que le groupe arrive très sobrement pour nous proposer des titres relativement mélodiques mais avec une ambiance somme toute assez “crade” relative à leur style de prédilection.
Le public présent s’est (à priori) déplacé en grande majorité pour voir les grecs sur scène comme j’ai pu le constater à la fin de leur set avec une majorité de la fosse qui sera désormais au fond de la salle voir essentiellement placée à l’étage.
Un groupe très présent sur scène, malgré l’erreur dès le départ du leader Sakis Tolis qui se sera cru à Toulouse jusqu’à la toute fin du concert qui fera d’ailleurs beaucoup rire l’assemblée qui essayera à maintes reprises de lui signaler son erreur, en enchantera plus d’un avec une voix incroyable, un bassiste/choriste impressionnant de charisme (Van Ace) et une set-list essentiellement composée de titres de l’album “κata τon daimona εaytoy” qui éclipsera d’ailleurs totalement le dernier album en date du groupe “Rituals” sorti en 2016 et dont seulement deux titres seront joués ce soir (“Elthe Kyrie” et “Apage Satana”) à croire que le groupe serait presque en tournée promo pour leur avant-dernier effort.
En somme, j’assiste ce soir à un excellent set de Rotting Christ qui sera donc une totale découverte (ou presque) mais qu’il me tarde presque de revoir (et en tête d’affiche si possible).
Set-List Rotting Christ :
666
P’unchaw kachun- Tuta kachun
Fire God and Fear
Elthe Kyrie
Apage Satana
The Sign of Evil Existence
The Forest of N’Gai
Societas Satanas
(Thou Art Lord cover)
In Yumen-Xibalba
Grandis Spiritus Diavolos


Dernier groupe de la soirée et pas des moindres puisqu’il s’agit de celui pour lequel je me suis déplacée à cette soirée, à savoir le groupe suédois : Watain. Des éléments de scène sont installés pendant le changement de plateau dévoilant également leur mur de son, mais aussi leur trident (beaucoup moins enflammés qu’à leur habitude mais qui font toujours leur petit effet) mais également les “caisses” des musiciens incorporés de véritables crânes d’animaux tout ceci promet pour la suite qui ne se fera pas tarder. Erik Danielsson (chant) arrive sur scène seul pour commencer le rituel de début de concert avant d’être rejoint par les musiciens quelques minutes plus tard et ça envoie directement pour presque une heure de pure violence avec le premier titre “Storm Of The Antichrist” extrait du très bon album “Sworn To The Dark”.
Les 10 morceaux qui suivront ne laisseront presque aucun temps mort au groupe voir même au public présent qui paraît littéralement conquis et s’octroiera même quelques pogos (rappelez-moi qu’on ne pogote jamais sur du Black Metal), le deuxième titre joué ce soir est le premier titre à avoir été dévoilé de “Trident Wolf Eclipse” : “Nuclear Alchemy”. Contrairement à leurs prédécesseurs de Rotting Christ, le nouvel album studio sera un peu plus représenté au détriment de mon opus préféré du groupe à savoir “Lawless Darkness” qui ne se verra gratifié que d’un seul titre mais titre apparemment très apprécié également par le public présent à savoir le fameux “Malfeitor”. Mister Danielsson et ses collègues sont dans une forme olympique ce soir et arrive presque à maintenir un contact quasi permanent avec leur public et quelques interactions orchestrées par le frontman (comme son entrée sur scène où il désignera certains présents au premier rang avec sa torche enflammée ou encore son jet de sang de porc qui recouvrira littéralement les premiers rangs).
Le set se concluera avec une cover du morceau de Bathory “The Return Of Darkness And Evil” et par “Sworn To The Dark” extrait de l’album du même nom qui finira de mettre le public à genoux. Le set se confluera par le départ des musiciens des planches et par un Erik Danielsson seul comme à son entrée sur scène qui confluera son rituel, dos au public avant de le saluer, une main sur le coeur. Il me tarde déjà de retrouver ce groupe qui propose à chaque fois des performances grandioses et quelque chose me dit que le Motocultor 2019 n’en sortira pas indemne.
Set-List Watain :
Storm Of The Antichrist
Nuclear Alchemy
The Child Must Die
Puzzles Of Flesh
Furor Diabolicus
Sacred Damnation
The Golden Horns Of Darash
Malfeitor
Towards Of Sanctuary
The Return Of Darkness And Evil (Bathory Cover)
Sworn To The Dark


Une soirée diaboliquement orchestrée par Execution à Limoges qu’on ne présente plus et que je salue pour la qualité de leur travail, une découverte réellement intéressante et un Watain au sommet de son art, on fait de cette énième soirée Execution, une vraie réussite.


Merci à Valerie pour l’accrédiation ainsi qu’à l’équipe d’Execution pour son accueil et pour avoir rendue cette soirée possible.

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *