[Live-Report] The Butcher’s Rodeo + Born To Burn @Le Mars, Angoulême (17.12.2016)

On prends (presque) les mêmes et on recommence après Loudblast, retour au Mars (Attack) pour la dernière de l’année en ce qui me concerne et qu’on appelle également date de l’Amour : The Butcher’s Rodeo!

Premier groupe de la soirée, Born To Burn, originaire de Tours. Petite découverte pour moi devant un public très rare ce soir (à croire que Mass Hysteria au Festival de Noël de Limoges à attiré les foules) présente leurs morceaux très “Metal-Hardcore” dont certains extraits de leur premier album “Welcome To Reality” qui pourrait faire penser par moments à Hatebreed ou encore Soulfly/Sepultura repris d’ailleurs ce soir-là pour un petit “Roots, Bloody Roots” des familles. Découverte très sympathique en ce qui ùe concerne, malgré une ambiance fort décevante, ce groupe méritait bien plus, j’espère donc les revoir dans nos contrées rapidement.

The Butcher’s Rodeo, leur premier album a été mon album de 2016 (chronique à retrouver ici), le groupe vaut-il la peine de se déplacer? A 100%, les absents ont toujours tort, cet adage a encore montré sa véracité ce soir. Malgré les malades et la fatigue de leur tournée avec Rise Of The Northstar, les Bouchers montrent qu’ils en ont dans le ventre avec un show de folie, beaucoup d’énergie et comment dire? Le Smile en toutes circonstances (Positifs à Bloc qu’ils ont dit…Ah mince c’est pas eux) ça joue fort et bien, un Every Time I Die à la française qui met du baume au coeur en jouant “Conundrum”, “Good Fucking Luck” ou encore “Eye Of The Storm”, je ne pourrais pas parler de la performance de chacun des membres du groupe sans omettre des détails devant cette entité qui finira le set au milieu de la salle (même la batterie est descendue, fin de set traditionnelle pour TBR) avec un petit circle-pit autour du groupe qui joue le morceau “Vengeance” pour clôturer le set devant un public certes peu présent mais conquis.

Pour cette dernière soirée de l’année, nous n’aurions pas pu espérer mieux (sauf niveau affluence cela va sans dire), de très bons groupes et une petite ambiance familiale comme Le Mars sait aussi bien apporter. La prochaine fois, Angoulême, bouge-toi pour soutenir ton bar local et pour espérer plus de dates Metal dans ta ville, si tu bouges ailleurs à quoi ça sert?

Merci à Julien du Mars (off course, à chaque fois), à Aurélien d’At(h)ome pour l’invitation et l’organisations des à-côtés live, aux Butcher’s Rodeo pour tout. See ya next year le Mars!

Galerie Photo : ICI 

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *