[Live-Report] Punk In Drublic France 2019 @ La Nef,Angoulême, 08.05.2019

Pour sa première édition française, le Punk In Drublic Festival s’installe à Angoulême sur le terrain de La Nef spécialement aménagé pour l’occasion, une très belle structure ainsi qu’une belle affiche dans la suite de ce report.

 

Le premier groupe à monter sur scène sera donc le seul groupe français de l’affiche à savoir The Dead Krazukies. Le set commencera malheureusement plus tôt que prévu et la majorité des spectateurs (et moi-même) sommes toujours en train d’attendre de pouvoir rentrer sur le site du festival, premier léger bémol de cet après-midi/soirée de concerts. J’avais déjà vu le groupe plusieurs fois et prend quand même plaisir à écouter le set de loin avant d’atterrir dans le pit photo pour les deux derniers morceaux. Le public, certes , peu présent pour l’instant à l’air également d’apprécier les compositions du groupe et applaudit chaleureusement la prestation à la fin du set. Un groupe à suivre de près, puisqu’un « vrai » premier album devrait arriver prochainement et c’est eux qui le disent!

 

Premier gros coup de coeur de la journée, et c’est pour le groupe californien, The Bombpops! Mené d’une main de maître ou plutôt devrais-je dire de maîtresse par Jen Razavi (guitare/chant) et Poli Van Dam (chant/guitare). Les filles et leurs collègues (Neil et Josh) réveillent le public avec leur compo essentiellement extraites de leur album « Fear Of Missing Out » et également de leur dernier EP en date « Dear Beer ». La qualité du son et des compos ont fait directement entré The Bombpops dans les groupes que je suivrais donc avec intérêt ces prochains mois. A découvrir, et pour les fans de NOFX, sachez que ce groupe est le groupe des petits protégés de Fat Mike!

 

Set-List The Bombpops :

Watch Me Fold
FOMO
Turn Up The Thermostat
Breathe
CA in July
Be Sweet
Brake Lights
I Can’t
Marry. Fuck. Kill.
Can O’ Worms
Jerk
Dear Beer



The Lillingtons prend la suite et malgré des compositions qualitatives et un public qui semble réellement apprécier ce que propose le groupe, je n’accrocherais pas du tout à leurs morceaux et filerais donc interviewer The Dead Krazukies (interview à suivre prochainement).


Set-List The Lillingtons :
Drawing Down the Stars
I Saw The Apeman (On The Moon)
Insect Nightmares
London Fog
Murder on My Mind
Phantom Maggot
Golden Dawn/Knights Templar
Invasion of the Saucermen
War of the Worlds
Lillington High
Black Hole in My Mind



J’arriverais donc en plein set de The Real Mckenzies, groupe que j’avais déjà eu l’occasion de voir à Angoulême quelques mois auparavant et qui promets de faire danser le public du Punk In Drublic. Sans aucune surprise effectivement, le public commence à être de plus en plus « chaud bouillant » à l’approche des groupes plus « importants » de l’affiche. Le groupe originaire de Vancouver propose des titres Celtiques Punk du plus bel effet et ça danse presque jusque sur scène.Le groupe arriver à diversifier sa set-list en proposant des titres de quasiment chaque album de sa discographie ce qui permet à chaque « génération » de leur public de s’y retrouver et permet aussi aux autres de pouvoir découvrir chaque période de ce groupe réellement au top! La formation met vraiment une bonne ambiance qui se ressent jusque sur scène, la communication du frontman Paul Mckenzie avec le public à qui distribue également de grands sourires montre leur bonheur à jouer en France. En bref, un groupe à voir et à revoir pour passer un excellent moment.
Set-List The Real Mckenzies :
Nessie
The Skeleton and the Tailor
Fool’s Road
One Day
Pour Decisions
Droppin’ Like Flies
Best Day Until Tomorrow
Yes
Drink Some More
Chip



Nouvelle découverte pour moi même si je connaissais déjà la réputation du groupe, je n’avais jamais pris la peine d’écouter Less Than Jake. Et quelle grossière erreur de ma part! Le groupe envoie des morceaux de Ska-Punk (voir parfois même Metal) à la tronche de son auditoire et c’est réellement un grand moment auquel nous assistons, il est par ailleurs de plus en plus difficile de circuler tellement la foule se masse au plus près de la scène pour voir ses groupes préférés donner le meilleur d’eux-même et Less Than Jake ne sera pas en reste. La session cuivre est vraiment magistrale tout comme le chant et tout le reste de cette formation d’ailleurs. Leur album « Anthem » sorti en 2003 sera magistralement représenté dans cette set-list avec pas moins de 5 titres au programme mais l’album « Hello Rockview » ne sera pas en reste puisque deux titres « All My Bestfriends Are Metalhead » et « Last One Out Of Liberty City » viendront conclure le set. Less Than Jake est un groupe à réellement voir sur scène ou à découvrir rapidement!

Set-List Less Than Jake :

Plastic Cup Politics
Short Fuse Burning
Johnny Quest Thinks We’re Sellouts
Gainesville Rock City
Look What Happened
The Science of Selling Yourself Short
She’s Gonna Break Soon
All My Best Friends Are Metalheads
Last One Out of Liberty City

 

Comme dirait l’autre, « Chacun voit midi à sa porte » mais il est temps pour moi d’assister au meilleur show de la journée et c’est AntiFlag qui en sera l’instigateur. J’avais déjà vu le groupe plusieurs fois mais ce concert a réellement été excellent en tout point. La formation débarque avec son « Die For The Governement » après son intro au son de The Ramones « Blitzrieg Bop » et le morceau est déjà repris en choeur par le public qui s’époumone et par le pit photo qui ne sera pas en reste. Là aussi le groupe propose une set-list très variée avec pas mal d’album représentés même si leur dernier album en date « American Fall » n’a pas été assez présenté à mon goût pour laisser place à une bonne majorité des titres de l’excellent « For Blood And Empire ». L’ambiance est au rendez-vous, le public est en liesse et pour beaucoup qui découvrent ce groupe en live, c’est un coup de coeur. Le groupe conclue le set avec « Brandenburg Gate » et en profitera également pour descendre de la foule pendant ce titre. Anti-Flag à voir sur scène sans faute pour une bonne claque!

Set-List Antiflag :

Die for The Government
Broken Bones
Turncoat
This Is the End (For You My Friend)
Fuck Police Brutality
Cities Burn
American Attraction
The Press Corpse
Brandenburg Gate



La suite ne me permettra pas de me réjouir car après Anti Flag c’est bien deux grosses déceptions qui vont s’enchaîner, et Lagwagon sera la première! J’avais également déjà vu ce groupe plusieurs fois auparavent et trouve cette fois-ci qu’ils sont très mous et pas franchement de leur assiette (ce qui se confirmera pendant le set d’ailleurs). Les albums « Hoss » et « Trashed » sont majoritairement présents dans la set-list mais la déception est tellement grande que je ne m’attarderais pas vraiment sur le set du groupe et partirais en vadrouille sur le site du fest pour découvrir les stands proposés notamment les Food-Trucks qui propose un large choix de restauration notamment pour les vegans/végétariens et c’est suffisamment rare pour être signalé!
Set-List Lagwagon :
Coffee and Cigarettes
Violins
Sick
Know It All
Stokin’ the Neighbors
The Cog in the Machine
Falling Apart
Alien 8
Making Friends
May 16
Razor Burn



Ma deuxième déception ce soir revient à Bad Religion! Ecoutant le groupe depuis de nombreuses années (merci Rock One) il me tardait réellement de les voir sur scène ce soir et pour l’avant-dernier show de la journée, je m’attendais à beaucoup mieux. Le groupe me semble particulièrement mou et n’investit pas vraiment la scène comme je l’espérais malgré une prestation plutôt sympathique je reste donc sur ma faim. Une grande majorité de leur discographie est représentée dans la set-list mais à mon grand regret (et à celui de beaucoup d’autres) pas de « Sinister Rouge » au programme. En bref, un set pas folichon pour moi mais quand même une belle occasion de voir un tel groupe!

Set-List Bad Religion :

Chaos from Within
Them and Us
Fuck You
The Dichotomy
Recipe for Hate
New Dark Ages
No Control
Do What You Want
My Sanity
I Want to Conquer the World
21st Century (Digital Boy)
Sorrow
You
Fuck Armageddon… This Is Hell
Generator
Los Angeles Is Burning
Do the Paranoid Style
American Jesus
Infected
Punk Rock Song



Il est temps pour la tête d’affiche (et créateur du Punk In Drublic) NOFX de monter sur scène devant un public totalement acquis à sa cause! C’est la deuxième fois que je vois le groupe en live et espère surmonter la belle déception de la première fois et effectivement ce fut le cas! Malgré une petite averse en début de set qui ne gênera personne (à part les photographes cela va de soi) le groupe enchaîne les tubes et les blagues (les danses débiles également) et c’est un bonheur à voir! Le public saute dans tout les sens en reprenant les paroles de ce groupe légendaire, Fat Mike dispense de la bonne humeur et des blagues nulles entre chaque morceau (ou presque) et nombreux sont ceux à crowd-surf durant ce bon moment! Le groupe proposera notamment deux covers dont celle des « Champs-Elysées » mais également de « Perfect Government ». « Kill All The White Man » viendra conclure le set d’une très belle façon avant que les roadies du groupe ne viennent débarrasser la scène mais…c’est mal connaître Fat Mike et sa bande qui reviendront pour deux derniers titres dont le célèbre « Don’t Call Me White » qui ravira le public! NOFX et sa légende sont encore bien présents, à suivre donc pourquoi pas.
Set-List NOFX :
60%
Seeing Double at the Triple Rock
Six Years On Dope
Murder the Government
The Brews
Les Champs-Élysées
(Jason Crest cover)
Bob
We March to the Beat of Indifferent Drum
72 Hookers
Perfect Government
(Mark Curry cover)
I Don’t Like Me Anymore
Herojuana
Leaving Jesusland
Fuck the Kids
Dinosaurs Will Die
Eat the Meek
I’m So Sorry Tony
Linoleum
Stickin’ in My Eye
Bottles to the Ground
Kill All the White Man

Encore:

Fuck the Kids (Part I)
Don’t Call Me White
Une superbe journée placée sous le signe du Punk-Rock comme on aimerait en voir plus souvent, on se dit à l’année prochaine on espère!

Merci à Vincent pour les accréditations, ainsi qu’à La Nef pour son accueil et à We Care Booking pour l’organisation de cette superbe date.

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *