[Live-Report] Hellfest : Day 2

Deuxième journée au Hellfest cru 2017 après un bon moment passé avec une partie de l’équipe de Metallian, il est temps de se mettre au travail et on commence avec les français d’Ultra Vomit sur la MainStage. Après leur passage au Warm Up du Fest à Angoulême et la découverte de leur nouveau set pour leur album “Panzer Surprise” nous avions hâte de voir le résultat en festival et c’est sur le générique de l’émission culte “Fort Boyard’ que le groupe fait son entrée sur une petite chorégraphie très personnelle à chacun des membres avant d’enchaîner sur les classiques “Darry Cowl Chamber” et “Les Bonnes Manières”, cette dernière faisant mouche auprès du public qui s’éclate littéralement sur ce morceau. “Panzer Surprise” est mis à l’honneur avec des morceaux comme “Calojira” (un mélange de Calogero et Gojira ça ne s’invente pas), “Takoyaki” déjà bien connu du public ainsi que le légendaire “Kammthaar” morceau parodique reprenant les codes du groupe teuton, Rammstein. Une “Boulangerie/Pâtisserie” ainsi qu’une “Ch’nille”-pit plus tard, il est temps du combat ultime “Pipi VS Caca” illustré par un intelligent Wall Of Death d’un côté le pipi et de l’autre le caca ça ne s’invente vraiment pas. “Je collectionne des canards (vivants)” est en featuring avec Andreas, le compère de Nicolas dans “Andréas et Nicolas” qui s’octroiera un “petit” bain de foule avant que le set ne se finisse sur “Quand j’étais petit” et le fameux “Evier Metal” morceau à priori déjà bien connu lui aussi. En bref, Ultra Vomit en live c’est l’assurance de passer un bon moment fort drôle et fort intelligent, on ne saura que trop vous recommander d’aller les voir en concert par chez vous…enfin si vous avez le sens de l’humour!

Set List :

Looney tunes theme
Fort boyard theme
 Darry Cowl Chamber
 Les bonnes manières
 Un Chien Géant
 Mechanical Chiwawa
 Calojira
 Takoyaki
 Boulangerie pâtisserie
 La Ch’nille
 La Bouillie IV
 Pipi VS Caca
 Welcome to the Jingle
 Je collectionne des canards (vivants)
(Feat Andréas)
Kammthaar
Quand j’étais petit
 Evier Metal

On change de registre avec No Turning Back sur la Warzone. Le groupe de Hardcore Flamand fête en ce moment ses 20 ans de carrière et nous propose 5 morceaux (court set mais toujours très efficace) extraits de leurs albums “Never Give Up”, “No Regrets”ainsi que “Damage Done”. Un set joué devant un public peu nombreux en cette fin de matinée /début d’après-midi (à croire qu’Ultra Vomit qui finissent leur set ont récupéré tout le monde) mais un groupe énergique et dont on devine qu’il est heureux de jouer sur cette scène et le moment est clairement agréable.

Set List :

Never Give Up
Stand & Fight
 Destination Unknown
 Stay Away
True Love

Passons maintenant sous la Altar pour découvrir en live le groupe Nails. Le groupe est clairement à la croisée des chemins entre un mélange de Punk Hardcore et de Metal assez intéressant en soit et très sombre (même si à voir Todd Jones entre chaque morceaux, on ne dirait pas). Là encore on n’adhère ou on n’adhère pas, le style du groupe étant vraiment particulier, c’est lourd, rapide et on ne voit clairement pas les morceaux défiler. On désertera d’ailleurs le set avant la fin même si le groupe est très bon, l’ambiance n’était pas forcément au rendez-vous.

Chelsea Grin est de passage sous la Altar également et juste après Nails que pouvons-nous attendre d’un groupe de Deathcore ayant pris un virage très “Metalcore” depuis quelques albums. Tout simplement un set purement Deathcore avec leurs pépites les plus anciennes comme “Recreant” ou encore “Crewcabanger” voir un “My Damnation” parfaitement exécuté. Le dernier album en date “Self Inflicted” n’est pas oublié avec en ouverture de set les trois premiers morceaux de cet opus et “Broken Bonds” joué en clôture. Chelsea Grin nous prouve ce jour-là qu’ils n’ont rien perdus de leur superbe malgré les dernières dates plutôt décevantes auxquelles nous avions pu assistés. A suivre donc…

Set List :

Skin Deep
Clickbait
 Strung Out
 Playing With Fire
 Scratching And Screaming
 My Damnation
 Recreant
 Crewcabanger
 Scratching And Screaming
 Broken Bonds

Il nous tardait de découvrir Frank Carter sur scène et c’est avec son projet “And The Rattlesnakes” que le vocaliste arrive au Hellfest cette année avec dans ses bagages l’album “Modern Ruin”. La formation balance d’entrée de jeu l’excellent titre “Juggernaut” qui ouvre le non moins excellent album “Blossom”. Sur “Lullaby”, Frank Carter n’hésitera pas à descendre de scène pour monter littéralement sur le public des premiers rangs afin d’interpréter le morceau, chose habituelle pendant les sets du groupe mais quelque chose de chouette à voir en réalité. S’en suit la majorité des titres de “Modern Ruin” avec un line-up clairement barré sur scène qui nous donnerait presque envie d’aller faire un tour dans le pit pour s’éclater et quelques titres de “Blossom” dont “Devil Inside Me” et “I Hate You” qui clôture le set. Frank Carter et ses compères en live, c’est notre coup de coeur de cette journée voir du fest entier et tout comme Ultra Vomit précédemment, on ne saura que trop chaudement vous recommander d’aller les voir sur scène.

Set-List :

Juggernaut
Lullaby

 Wild Flowers

 Vampires

 Paradise

 Jackals

 Jackals

 Snake Eyes

 Devil Inside Me

I Hate You

Retour sous la Altar pour les Polonais de Decapitated, groupe de Death Metal technique inspiré par, on ne saurait trop le dire, les géants de Cannibal Corpse entre autres. Le groupe (dont l’album “Anticult” sortira quelques semaines plus tard) nous propose ici une set-list composée de titres de l’album “Blood Mantra” dont “The Blasphemous Psalm to the Dummy God Creation” en ouverture de set ainsi que le morceau titre de l’album qui suivra. S’ensuivent des titres des albums “Organic Hallucinosis” (Day 69, Post (?) Organic) ainsi que “Spheres Of Madness” présent sur “Nihility”, de bons morceaux pour une très bonne découverte pour notre part. A suivre dans nos colonnes la chronique d’ “Anticult” sorti récemment.

 

Set List :

The Blasphemous Psalm to the Dummy God Creation

 Blood Mantra

 Never

 Day 69

 Post(?) Organic

 Mother War

 Spheres of Madness

 Homo Sum

 Nest

 Instinct

Trust sur la Mainstage, c’est sensé être inratable, notamment pour entendre au moins une fois “Antisocial” en live. Et bien malheureusement après un tour rapide en fosse photographe, on ne peut que constater qu’il est temps pour nous de mettre les voilages vers d’autres contrées. Bernie au chant n’est plus que l’ombre de lui-même malgré une formation plutôt sympathique. Bref, Trust ce n’est pas vraiment pas pour nous mais on aura essayé.

L’Archange
Marche ou crève

 Fais où on te dit de faire

 Au nom de la race

 Le temps efface tout

 Démocratie

 Surveille ton look

 L’Élite

 Antisocial

 

Comeback Kid sur la Warzone, ça promet une bonne guerre des familles comme on les aime avec ce groupe. Et ça commence dès l’intro avec “Wasted Arrows”, Andrew et sa bande sont au top de leur forme et le public présent le leur rend au centuple. Des titres comme “Do Yourself A Favor” ou “G.M Vincent & I” mettent tout le monde d’accord et sont toujours repris en choeur par le public passionné, même si les classiques de l’album “Wake The Dead” sont toujours là (Partners In Crime, Talk Is Cheap, False Idols Fall…) des morceaux plus récents comme “Die Knowing” sont apprécies à leur juste valeur. Et une clôture sur le classique “Wake The Dead” finira de nous achever. CBK est résolument un groupe de fest mais prend toute sa dimension en salle également. A voir et à revoir pour les amateurs du genre.

Set List :

Wasted Arrows

 All in a Year

 False Idols Fall

 Do Yourself a Favor

 Absolute

 G.M. Vincent & I

 Die Knowing

 Lower the Line

 Step Ahead

 Losing Sleep

 Partners in Crime

 Didn’t Even Mind

 Should Know Better

 Broadcasting…

 Talk Is Cheap

 I Depend, I Control

 Wake the Dead

Il est temps pour nous de rejoindre President Stigma et Agnostic Front pour une dose de NYHC (New York Hardcore). Une set-list bourrée de classiques “For My Family, “Gotta Go” ou encore “A Mi Manera” prouvent que ce groupe pilier du genre est encore prêt à en découdre pour au moins deux décennies (si ce n’est plus). On ne peut pas rajouter grand chose les concernant au risque de se répéter, une fête dans la fosse et sur scène et un groupe légendaire en prime, joueur et communicatif on ne peut pas en demander plus à part éventuellement aux jeunes formations d’en prendre de la graine. Agnostic Front qu’on à retrouver quelques semaines plus tard à Bordeaux pour notre plus grand plaisir.

Set-List :

The Eliminator

Dead to Me

My Life My Way

Police Violence

Only in America

For My Family

Friend or Foe

Victim in Pain

Old New York

All Is Not Forgotten

Peace

(Iron Cross cover)

Gotta Go

Take Me Back

Police State

A mi manera

Addiction

Blitzkrieg Bop

(Ramones cover)

Pour finir la journée, ce sera donc Suicidal Tendencies au programme toujours sur la Warzone. Fort d’un “nouveau” line-up suite au départ de Nico Santora, Ra Diaz au poste de bassiste et Jeff Pogan à la guitare en remplacement de Santora, le groupe nous délivre toujours ses essentiels avec d’entrée de jeu “You Can’t Bring Me Down” pour enchaîner sur “Clap Like Ozzy”, “War Inside My Head”,” Possessed To Skate” ou encore “Cyco Vision”. Tout comme Agnostic Front avant eux, le public est en liesse et le montrera en investissant la scène comme à son habitude à un show de ST pour le dernier morceau “Pledge Your Allegiance”. Suicidal Tendencies, valeur sûre en live et excellente façon de clôturer une deuxième journée de fest plutôt bien remplie.

Set-List :

You Can’t Bring Me Down

 I Shot the Devil

 Clap Like Ozzy

 Freedumb

 Trip at the Brain

 War Inside My Head

Subliminal

 Possessed to Skate

 I Saw Your Mommy

 Cyco Vision

 Pledge Your Allegiance

C’est déjà la fin de ce deuxième jour, quelques déceptions mais en majorité de très bons sets, malgré la chaleur cuisante et une très bonne ambiance. Troisième et dernière journée en ligne dans la journée avant de dire “au revoir” au fest pour cette année.

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *