[Live-Report] Hellfest 2018 : Day 1

Cette année encore, le Hellfest a fait carton plein pour une très belle affiche (Sold-Out en quelques heures) et bien sûr nous y étions encore une fois et on vous emmène avec nous pour vous parler des découvertes qu’on a pu faire là-bas (mais aussi nos valeurs sûres).

 

On a commencé le vendredi matin par le concert des français de Bukowski sur la Main Stage 2. 1 an et demi après les avoir vus pour la dernière fois, qu’est ce qu’on en pense? Eh bien toujours la même chose, Bukowski sur scène c’est vraiment un des meilleurs groupes français qu’il peut être donner de voir malgré quelques titres qui aurait pu manqué sur la set-list et un temps de jeu beaucoup trop court, le groupe nous gratifiera d’un excellent set ainsi que d’un nouveau titre “Mater Dolorosa”. Foncez les suivre une tournée et un nouvel album soon.

Set-List Bukowski :

Intro
Pillbox
The Smoky Room
Mater Dolorosa
(new song)
Condor
Mysanthropia
Car Crasher

 

On continue sur notre lancée de groupes français avec le Brutal Death de Benighted sous la Altar, comme d’habitude le groupe commence très très fort, il y’a une joyeuse ambiance dans le pit, les titres s’enchaînent à la vitesse de la lumière comme “Reptilian” ou encore “Let The Blood Spills Between My Broken Teeth”, nous aurons également la surprise du featuring avec Arno de Black Bomb A sur le titre “Cum With Disgust” qui ravira bien évidemment les présents sous la tente s’ensuivent “Asylum Cave” et “Experience Your Flesh” avant que le set ne se termine sur une cover de Sepultura “Biotech Is Godzilla”. Comme d’habitude, Benighted en live c’est une expérience à vivre, on ne saura que trop vous recommander de foncer les voir si ils passent près de chez vous et en attendant, on les retrouvera à Paris avec Aborted en novembre!

 

Set-List Benighted :

Hush Little Baby
Reptilian
Let the Blood Spill Between My Broken Teeth
Collapse
Versipellis
Slut
Necrobreed
Cum With Disgust
(With Arno from Black Bomb A)
Asylum Cave
Experience Your Flesh
Biotech Is Godzilla
(Sepultura cover)

 

On rejoint une nouvelle fois la Main-Stage 2 pour le concert du groupe Converge, la dernière fois que le groupe était passé en terre clissonnaise il y’a 2 ans ils jouaient sur la Warzone. La question se pose : Même si le groupe le mérite amplement, ce changement de scène en valait-il la peine? La réponse est pas du tout malgré une bonne affluence, l’ambiance n’est pas vraiment au rendez-vous dans le pit pour le peu qu’on en a vu mais quand même. Le public n’a pas l’air spécialement appréciateur du son proposé par le groupe qui malgré une bonne set-list (I Can Tell You About Pain & Concubine) peine à nous faire rester l’entièreté du set. Une petite déception en soi.

Set-List Converge :

Reptilian
Dark Horse
Aimless Arrow
Under Duress
A Single Tear
Heartless
Trigger
Eagles Become Vultures
Empty on the Inside
I Can Tell You About Pain
Last Light
Concubine

 

Il est temps de retrouver le temps béni de nos 15 ans sur la Warzone avec le groupe Uncommonmenfrommars. Nous n’avions jamais pu voir le groupe du temps où il écumait les scènes et avions découvert leur nom à l’affiche avec grande surprise (et grande émotion il faut bien le dire). Nous voici donc prêts pour la re-découverte de nos titres préférés en live. Après une intro un brin longuette (impatience quand tu nous tiens), le groupe investit enfin la scène tout sourire, ils sont heureux d’être là et ça se ressent. Une collection de classiques s’ensuit tels que “Dead Inside”, “Vampire Girl” ou encore “I Hate My Band” qui confluera le set. On notera également la présence des Burning Heads sur le titre “x4”. Beaucoup de chaleur, un public heureux de revoir son groupe préféré (on a noter le nombre de tee-shirts…impressionnant), un groupe heureux de revenir pour quelques dates seulement et une prestation diablement efficace et pleine de fraîcheur. A quand la suite?

Set-List Unco :

It’s All for the Greater Good
Get the Fuck Out of My Life
Vampire Girl
Authority Freak
Firecracker
Dead Inside
Falling Back in Line
Noise Pollution
Guess What?
You Failed Me
Blue Pill
You Can Be Evil
Pizzaman
X4
(with Burning Heads)
Hit List
I Hate My Band

 

Nous rejoignons la Main-Stage 1 pour le concert très attendu de Hollywood Vampires. Un brin longuet, ce cover-band composé de Alice Cooper, Joe Perry et Johnny Depp pour ne citer qu’eux était attendu au tournant. Personnellement, on en retiendra pas grand chose en gros c’était sympa mais trop long, la seule chose à retenir, la reprise de “Heroes” de David Bowie chantée par Johnny Depp et le final sur “School’s Out” de Alice Cooper.
Set-List Hollywood Vampires :
Bela Lugosi’s Dead / The Last Vampire
I Want My Now
Raise the Dead
I Got a Line on You
(Spirit cover)
7 and 7 Is
(Love cover)
My Dead Drunk Friends
Five to One / Break On Through (to the Other Side)
(The Doors cover)
The Jack
(AC/DC cover)
Ace of Spades
(Motörhead cover)
Baba O’Riley
(The Who cover)
As Bad As I Am
The Boogieman Surprise
I’m Eighteen
(Alice Cooper cover)
Combination
(Aerosmith cover)
People Who Died
(The Jim Carroll Band cover)
Sweet Emotion
(Aerosmith cover)
Bushwackers
“Heroes”
(David Bowie cover)
Train Kept A-Rollin’
(Tiny Bradshaw cover)

Encore:

School’s Out

(Alice Cooper cover) (with ‘Another Brick in the Wall Part 2′ snippet by Pink Floyd)

Toujours en Main-Stage 2 après le passage d’Hollywood Vampires, il est temps de retrouver Corey Taylor et son groupe Stone Sour. Nous ne nous prononceront pas vraiment sur la prestation du groupe étant donné que nous avons (malheureusement pour nous) foncer sous la Temple pour le concert de Satyricon. Les deux morceaux joués auxquels nous avons assistés étaient inconnus au bataillon (pour nous qui n’avions pas écouté le groupe depuis fort longtemps) même si la prestation et la scénographie étaient intéressantes, nous aimerions revoir le groupe dans d’autres conditions…Affaire à suivre donc!

Set-List Stone Sour :

I Can’t Turn You Loose
(Otis Redding song) (Blues Brothers version)
Whiplash Pants
Absolute Zero
Knievel Has Landed
Say You’ll Haunt Me
30/30-150
Get Inside
Rose Red Violent Blue (This Song Is Dumb & So Am I)
Made of Scars

Encore:

Song #3
Through Glass
Fabuless

 

La Temple s’apprête à accueillir Satyricon. C’est une troisième fois pour nous et quelle troisième fois? Le pire auquel nous aurons pu assister à ce week-end quoique un deuxième dans le genre arrive sur le report du dimanche…Depuis quand un type avec un ordinateur est-il toléré sur scène dans Satyricon? Des ambiances qui n’ont strictement rien à faire dans les morceaux sont rajoutées notamment sur le final “King” qui ne ressemble ma foi plus à grand chose.On ne s’éternisera pas vraiment après le morceau réglementaire dans la fosse photographe et partons directement sous la Altar pour nous préparer pour Napalm Death.

Set-List Satyricon :

Midnight Serpent
Our World, It Rumbles Tonight
Black Crow on a Tombstone
Deep Calleth Upon Deep
Now, Diabolical
To Your Brethren in the Dark
Mother North
The Pentagram Burns
Fuel for Hatred
K.I.N.G.

 

Pour le dernier set de la soirée, on tentera le set de Napalm Death en espérant un bien meilleur concert de Barney et sa bande que celui de Satyr et son copain l’ordinateur sur la scène à côté… Et effectivement, le concert est beaucoup plus qualitatif, un Barney sans prise de tête quoique un peu trop énergique (c’est un petit peu compliqué de le suivre il faut bien l’avouer), une session instrumentale particulièrement efficace avec Shane Harris le guitariste/vocaliste qui nous étonnera vraiment sur ce set, une set-list composée d’une excellente cover des Dead Kennedys (“Nazi Punks Fuck Off”) et de titres relativement connus du groupe tels que “Scum”, la set-list fait d’ailleurs la part belle à cet album ainsi qu’aux deux derniers efforts studios du groupe (Apex Predator-Easy Meat). Pour résumé, il nous tarde de retrouver Napalm Death enfin en salle après deux Hellfest où ils arrivent à blinder une scène sous tente à voir ce que ça peut donner dans une autre configuration qui nous fera sûrement encore plus apprécier la formation.

Set-List Napalm Death :

Multinational Corporations
Instinct of Survival
On the Brink of Extinction
Oh So Pseudo
Smash a Single Digit
The Wolf I Feed
Practice What You Preach
Standardization
Scum
Life?
Control
You Suffer
Dead
Victims of a Bomb Raid
(Anti Cimex cover)
Suffer the Children
Breed to Breathe
Self Betrayal
Call That an Option?
How the Years Condemn
Nazi Punks Fuck Off
(Dead Kennedys cover)
Cesspits
Inside the Torn Apart

 

Une première journée plutôt sympathique, il est plaisant de retrouver le Hellfest avec un temps un peu plus “frais” que l’an dernier, la suite avec le report du samedi bientôt!

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *