[Live-Report] God Is An Astronaut et Xenon Field, Le Flow, Paris 24.05.17

 

Pour leur 15 ans de carrière le groupe de Post-rock irlandais God Is An Astronaut ( ou GIAA pour les intimes) était de passage à Paris le mercredi 24 mai au Flow avec en première partie Xenon Field, duo Irlandais. Entre interrogation, émotions, hommage, cette soirée a été un véritable ascenseur émotionnel !

19h ouverture des portes du Flow au pied du Pont Alexandre III, je me sens un peu perdu avec mon tee-shirt Iron Maiden dans cette foule de parisien qui me regarde bizarrement .. première bière et la première partie commence, Xenon Field, duo originaire de Dublin composé de Robert Murphy et Conor Drinane qui nous propose un son hybride entre de l’electro noise et l’expérimental.. L’interrogation arrive la car ce groupe est un peu comme un OVNI, tu le vois, tu essaye de le comprendre, et puis tu échoue comme moi, ou alors tu arrive à comprendre et tu arrive à passer un bon moment comme le jeune à côté de moi. Les 5 morceaux s’enchaîne rapidement, nous entraînant par moment dans des mélodie 8 bits et d’autres que je cherche encore à définir !

20h30 sonne l’arrivé de God Is An Astronaut, et pendant 2h le quatuor irlandais nous fait voyager, et pour ça ils sont doués. Omniprésence des instruments allant de rythmes mélancolique qui nous font avoir des frissons au gros rythme limite metal qui nous font hoché de la tête, de Forever Lost, Helios Erebus, et No Return, GIAA nous ont gâtés en rejouant leurs plus grand morceaux. Puis arriva la chanson Frozen Twilight en hommage au 13 novembre 2015. Et All is Violent, All is Bright en hommage à la ressente disparition de Chris Cornell qui a magnifiquement bien clôturé cette ballade post-rock.

Ce concert était mon premier concert rock depuis pas mal de temps et ça fait du bien de revenir à la maison avant le Download dans 15 jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *