[Live-Report] Draconian + Harakiri For The Sky + Sojourner @ Le Petit Bain, Paris , 29.01.2019

En cette soirée enneigée, Draconian est à Paris pour sa tournée Européenne avec Harakiri For The Sky et Sojourner, retour sur cette soirée!

Le premier groupe à jouer ce soir est Sojourner, groupe multi-origine qui nous propose un son Black Metal (Atmosphérique) du plus bel effet! Le groupe clairement inconnu à mes oreilles (et aux oreilles de beaucoup de personnes présentes ce soir) livre une excellente performance, Emilio Crespo au chant fait preuve d’un charisme monstrueux et est très communicatif et souriant entre les morceaux ce qui fait plaisir à voir! L’ouverture de set se fait avec le titre « Winter’s Slumber » extrait de leur album « The Shadowed Road ». Les membres du groupe sont vraiment excellents autant au niveau du chant que pour la session instrumentale. Chloe (Chant/Guitare) nous fait également profiter de ses talents même si la qualité sonore au niveau de sa voix n’est pas vraiment qualitative et mériterait d’être de plus mise en avant. Quand au reste de la session, Mike (guitare) et Scottie (basse) ils se montrent très complices sur scène et affiche eux aussi un sourire très communicatif tout le long du set. Le public présent qui découvre le groupe à l’air de passer un bon moment, pour preuve les quelques headbangers présents dans les premiers rangs. Le set de Sojourner passera à la vitesse de l’éclair, trente minutes auront peut-être été un peu courtes mais suffisantes peut-être pour découvrir le groupe et leur permettre de gagner de nouveaux fans.

Set-List Sojourner :

Winter’s Slumber

Aeons of Valor

An Oath Sworn With Sorrow

Homeward

Titan

Je me déplaçais particulièrement ce soir pour découvrir sur scène Harakiri For The Sky, groupe autrichien de Post-Black. Le groupe monte sur scène et envoie directement à la tronche de l’auditoire le morceau « Heroin Waltz » qui sera joué dos au public. 1h10 de show magistralement joué, avec des titres de chaque album de la formation autrichienne, un chant qui prend aux tripes comme jamais et une présence scénique incroyable du frontman qui en scotchera plus d’un. Je ne peux que conseiller ce groupe en live, chaque morceau prend une intensité démultipliée comparée aux versions studios. Le groupe jouera le titre « Calling The Rain » en rappel avant de quitter définitivement la scène sur la reprise de R.E.M « Mad World » que le groupe avait d’ailleurs repris sur leur album « Aokigahara ». Une vraie claque scénique qu’il me tarde de revoir au Motocultor cet été, bref mon gros coup de coeur de la soirée et probablement de la scène Black Atmo de 2019.

Set-List Harakiri For The Sky :

Heroin Waltz (Arson)
Funeral Dreams (Trauma)
69 Dead Birds for Utoya (Aoki)
You Are the Scars (Arson)
My Bones to the Sea (Aoki)
The Graves We’ve Dug (Arson)
Calling the Rain (Trauma)
Je ne m’éterniserais pas vraiment en ce qui concerne le set des suédois de Draconian n’ayant pas du tout aimé leur style musical et surtout le chant féminin inutile et qui gâchait clairement tout le reste autant du côté instrumental que du côté du chant masculin. Ce soir aura marqué le premier concert du groupe à Paris en vingt-cinq ans de carrière, le groupe paraît d’ailleurs particulièrement attendu à la vue des fans reprenant les paroles des premiers titres joués en choeur avec le groupe. Le batteur du groupe Jerry Torstensson n’étant pas présent sur la tournée, on retrouve derrière les fûts Daniel Johansson du groupe Wormwood! Le groupe propose des titres dans un style très Doom/Goth, le côté Doom restant relativement intéressant notamment grâce à la partie vocale de Anders Jacobsson. Le set finira par le titre « Burial » où Heike (chant) sera seule sur scène et interprétera ce titre presque entièrement a cappella.
Set-List Draconian :
Stellar Tombs
Bloodflower
A Phantom Dissonance

The Wretched Tide

A Scenery of Loss
Pale Tortured Blue
Heavy Lies the Crown
The Last Hour of Ancient Sunlight
The Marriage of Attaris

Burial


Une chouette soirée bien organisée malgré la cruelle déception concernant le set de Draconian auquel je n’aurais pas du tout accroché!


Merci à Tangui de Garmonbozia pour l’accréditation ainsi qu’au Petit Bain pour l’accueil et pour avoir rendue cette date possible.

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles. Fanatique de Marilyn Manson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *