[Live-Report] Day Of Hardcore 2017, La Nef, Angoulême (11.02.2017)

Le cru 2017 du Day Of Hardcore à Angoulême, valait-il le déplacement? A la vue de l’affiche nous serions tentés de dire que “oui”, retour sur cette soirée riche en musique et en grand n’importe quoi, il faut bien le dire.

Arrivés en retard, nous n’assisterons donc pas au set des locaux de WhoIAm et commencerons directement par le groupe portugais, Reality Slap, qui ne nous fera pas grande impression et nous laissera carrément sur notre faim, groupe sympathique mais pour se mettre dans le bain il y’a beaucoup mieux.

Arrive le groupe que nous attendions le plus dans cette soirée, les québécois de Get The Shot! Get The Shot serait un savant mélange de l’âge d’or d’Hatebreed ou encore Comeback Kid, un groupe puissant, engagé, avec une énergie comme rarement vue chez les “jeunes” groupes de Hardcore. Jean-Philippe le chanteur en vraie pile électrique se payera le luxe de quelques petits voyages dans la fosse dont notamment un en slam après un discours prônant la haine envers le FN et entre autres le fascisme, le racisme, le sexisme ou encore l’homophobie. Une belle claque dans la gueule musicalement parlant, émotionnellement parlant mais aussi humainement parlant. Un groupe à découvrir sur scène et à soutenir!

Set-list :

At War

Rotting Idols

Hostile

Erase The Scum

Lynch The Lord

Faith Ripper

Cold Hearted

Hellions? Impossible pour nous d’assister au set des Australiens et apparemment nous n’avons pas été les seuls à déserter et à ne pas aimer au bout d’un morceau, l’ambiance se rafraîchit et c’est la ruée au bar ou catering.

Set-list (pour les intéressés) :

Quality Of Life

Lotus Eater

Nightliner Rhapsody

He Without Sin

Hellions

Thresher

Retour dans la salle pour First Blood qui vient défendre son nouvel album fraîchement sorti “Rules”. L’ambiance remonte un cran dans le pit pour le set du groupe. Comme d’habitude, un public qui fait n’importe quoi et qui se montrera très dangereux autant pour lui que pour les autres, on est à un concert de Hardcore certes, mais la sécurité de soi est importante en toutes circonstances je crois? Mis à part ce léger détail, un set court mais excellent de la part de ce groupe qu’on ne présente plus sur la scène.

Set-list:

Fuck The Rules

These Are The Rules

Rules Meant To Be Broken

Lies

Suffocate

Rules Of Life

Rules Of Conviction

Enemy

First Blood

Silence

Preamble

Avant-dernier groupe de la soirée, les Australiens de Deez Nuts. Nous n’avions pas vu ce groupe depuis plusieurs années et nous avions hâte de les retrouver sur scène. Joie de courte durée, l’ambiance retombe également mais quelques irréductibles restent pour donner de la voix sur les titres comme “Stay True”, “Face This On My Own” ou encore “Band Of Brothers” qui ouvrira le set et dont la partie chantée initialement par Sam Carter (Architects) sera reprise en choeur par le public. JJ Peters occupe l’espace sur scène au risque d’éclipser complètement le reste du groupe qui paraît comme à son habitude bien fade…Aucune surprise sur la set-list en dehors des trois singles extraits de leur prochain album à venir. Deez Nuts reste un groupe très sympathique mais très redondant au niveau de sa set-list, avoir toujours l’impression d’assister au même concert n’est pas une sensation très agréable, Messieurs, sachez-le!

Set-list :

Band Of Brothers

Popular Demand

What’s Good

If You Don’t Know, Now You Know

Shot After Shot

Stay True

Discord

What I Gotta Do

Like There’s No Tomorrow

I Hustle Everyday

Don’t Wanna Talk About It

Behind Bars

Purgatory

Face This On My Own

Commas & Zeros

Wrong Things Right

Your Mother Should Have Swallowed You

Comeback Kid est donc la tête d’affiche de la soirée et de cette tournée avec Deez Nuts, Get The Shot et First Blood. Comme sur de précédentes tournées, le groupe ouvre son set avec l’excellent “G.M. Vincent & I” s’ensuit 45 minutes d’un pur show Hardcore avec entre autre “Die Knowing” ou encore “Do Yourself A Favor”, ambiance plus que chaleureuse, public réceptif à 200% qui reprendra chaque paroles du groupe avec ferveur, ainsi qu’un petit featuring avec Jean-Philippe de Get The Shot avant de finir par l’explosif “Wake The Dead” classique final en somme mais toujours bien trop efficace. CBK reste un groupe de live et nous ne saurons que trop vous recommander d’aller les voir sur scène. Ils reviendront prochainement avec un nouvel album actuellement en cours d’enregistrement.

Set-List :

G.M.Vincent & I

False Idols Falls

Wasted Arrows

Do Yourself A Favor

Losing Sleep

Talk Is Cheap

Die Knowing

Lower The Line

I Depend, I Control

Partners In Crime

Didn’t Even Mind

Should Know Better

All In A Year

Broadcasting…

Wake The Dead

Une édition 2017 au top malgré quelques déceptions sur l’affiche (Reality Slap et Hellions), une organisation aux petits oignons et un public présent (peut-être trop envahissant dirons-nous), bravo Back Scratch pour tout ça et en espérant une aussi belle affiche l’année prochaine!

Merci à PR Records pour l’invit, à la Nef pour l’acceuil et à Back Scratch d’avoir organisé une date comme on en voit peu par chez nous.

Galerie Photo : ICI

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *