[Live-Report] Cradle Of Filth + Moonspell @Limoges, CCM John Lennon (18.02.2018)

Cradle Of Filth est actuellement en tournée européenne avec les portugais de Moonspell et en ce dimanche soir, c’est à Limoges que les groupes font un arrêt. Alors Cradle Of Filth en live, grand Oui ou grand Non?

Le début des shows est prévu pour 19h, c’est sans compter la petite demie-heure de retard constatée sur le programme de la soirée, c’est donc à 19h30 que Moonspell foule les planches du CCM John Lennon. Avec une entrée en scène très “Undertaker” pour le chanteur Fernando Ribeiro, le set commence avec le titre “Em Nome Do Medo” extrait de l’album “Alpha Noir/Omega White”. Très peu connaisseuse du groupe, je découvre donc vraiment leur musique sur scène ce soir et force est de constater que leur set passe bien vite mais que j’apprécie vraiment la qualité du son notamment est irréprochable ainsi que la scénographie. Fernando est très bavard et arrive à dialoguer en français pour présenter certains titres notamment du dernier album sorti “1755” qui a pour thème le tremblement de terre survenu au Portugal cette même année et interprété exclusivement en portugais. Le premier titre de cet album joué ce soir-là sera donc le morceau-titre “1755” avec un Fernando arborant un très beau masque en métal qu’il laissera tomber à la fin de celui-ci. Cet album est majoritairement représenté ce soir avec pas moins de 6 titres joués (“In Tremor Dei”, “Ruinas” ou encore “Todos Os Santos). De plus anciens albums comme “Wolfheart” sont également à l’honneur avec un titre “Alma Mater” ou encore l’album “Irreligious” avec le titre qui clôture le set “Full Moon Madness”. Moonspell a donc été ma découverte de la soirée et reste un groupe sur lequel il ferait bon de se pencher plus régulièrement pour ma part.

Set-List Moonspell :

Em nome do medo
1755
In Tremor Dei
Desastre
Night Eternal
Ruínas
Opium
Evento
Todos Os Santos
Alma Mater
Full Moon Madness

Certains penseront que Cradle Of Filth ne vaut plus le coup d’être vus sur scène, ils ne prouveront encore une fois ce soir que la réponse est “Non, Cradle vaut encore le coup d’oeil et sûrement le coup d’oreille”! Après une intro un brin longuette, Dani Filth et sa bande débarquent sur scène avec le très gros “Guilded Cunt”extrait de l’album “Nymphetamine” déjà repris en choeur par une fosse bien compacte qui écoutera les titres religieusement jusqu’au dernier, peu d’ambiance dans la fosse donc mais un concert plutôt agréable dans ce genre de conditions. Le Frontman est peu bavard mais annonce quand même certains titres et parle quelque peu de l’album “Cruelty And The Beast” qui fête ses 20 ans cette année et dont est extrait le deuxième titre joué ce soir “Beneath The Howling Star” avant d’enchaîner sur des titres plus récents tels que “Blackest Magick in Practice” et “Heartbreak and Seance” ce dernier titre étant extrait de l’album “Cryptoriana” sorti l’an dernier. L’ère “Cruelty” se poursuit avec un morceau très attendu “Bathory Aria”, pour clôturer la première partie de cet excellent set autant scéniquement parlant, que niveau son qui fut très propre tout le long du set, qu’au niveau du choix des titres c’est encore un extrait de “Cryptoriana” à savoir le single “You Will Know the Lion by His Claw”. Après un court intermède musical, le groupe revient sur scène avec le titre “The Promise of Fever” extrait de “Damnation And A Day” pour enchaîner sur la très connue “Nymphetamine (fix)” à l’origine interprétée en duo avec Liv Kristine, nous noterons que Lindsay Schoolcraft (chant/clavier) peine beaucoup sur les parties initialement chantées par Liv même si tout le reste du set fut interprété avec brio cette dernière, ce morceau sonne réellement faux malgré ce petit désagrément, Cradle enchaîne sur ce qui reste mon morceau préféré “Her Ghost In The Fog” extrait de “Midian”. Pour clôturer le set, ce sera donc “Born in a Burial Gown” la surprise qui n’était pas annoncée sur les autres set-lists de la tournée donc une énorme surprise pour les fans, le classique “From The Cradle To Enslave”. En bref, un show très propre et de qualité, avis aux détracteurs du groupe on a beau ne pas aimer le genre musical force est de constater qu’avec un univers aussi riche, un esthétisme aussi travaillé et des compositions de qualité, le groupe a encore de jolies années devant eux.

Set-List Cradle Of Filth :

Intro
(Ave Satani)
Gilded Cunt

Beneath the Howling Stars
Blackest Magick in Practice
Bathory Aria
Dusk and Her Embrace
The Death of Love

You Will Know the Lion by His Claw

Intermission
(A Bruise Upon the Silent Moon)
The Promise of Fever
Nymphetamine (Fix)
Her Ghost in the Fog
Born in a Burial Gown
From The Cradle To Enslave
Outro
(Blooding the Hounds of Hell)
Une très belle soirée organisée par Execution à Limoges que je remercie pour leur accueil mais également un grand merci à Valerie pour l’accréditation.

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *