[Live-Report] Children Of Bodom+Forever Still+ONI, La Nef, Angoulême (16.03.2017)

Children Of Bodom sont actuellement en tournée européenne pour fêter leurs vingt ans de carrière avec une set-list composée majoritairement de titres de leurs quatre premiers albums, et c’est à Angoulême qu’on les retrouve ce soir! Alors COB en live ça donne quoi?

Ils sont accompagnés ce soir par le premier groupe, ONI , groupe canadien de Prog Metal. L’originalité de ce groupe réside dans le fait qu’ils ont un joueur de xylophone parmi eux, fait très rare pour être souligné. Le groupe nous fait penser à un Born Of Osiris par moments avec leurs ambiances et leurs riffs, leur chanteur alterne entre du scream classique et un chant clair mélodique à souhait qui n’a pas l’air de plaire à grand monde ce soir. Seul morceau reconnu par tous et annoncé par le vocaliste “The Only Cure” habituellement en featuring avec Randy Blythe de Lamb Of God qui déclenchera la joie dans la foule à la simple évocation de son nom. ONI est un groupe à découvrir sur scène, leurs sons en studio ne leur rendant clairement pas hommage. Une très belle découvert pour ce début de soirée.

Le deuxième groupe à ouvrir ce soir pour Children est Forever Still. Et là c’est une catastrophe…Peu de monde dans la salle pour accueillir Maja, sa bande de garçons “gothiques” et leur son rock. Du rock en ouverture de Children Of Bodom? On a déjà fait bien mieux mais laissons-leur une chance, Maja a l’air en forme malgré un mal de gorge qui la force à écourter le set et dont elle s’excuse à la fin. Des titres comme “Scars”, “Fight” ou encore “I’m Out” sont joués ce soir et malgré toute la bonne volonté du monde, même si le groupe est très bon, la sauce a du mal à prendre chez les die-hard de COB présents ce soir. Un set très court et peu d’enthousiasme de la part du public nous ferait presque craindre le pire pour la suite.

Un changement de plateau plus tard, et il est temps d’accueillir les maîtres de la soirée : Children Of Bodom! Dès l’intro, le public est déchaîné devant un Alexi Laiho relativement enclin à la communication ce soir et commence le show avec “Deadnight Warrior”. S’en suit une longue lignée de classiques du groupe tels que “Everytime I Die”, “Hate Crew Deathroll”, “Lake Bodom” ou encore “Children Of Decadence”. Henkka, bassiste de la formation, s’exprimera en français juste avant le morceau “Red Light In My Eyes” pour annoncer qu’il ne pensait pas jouer encore certains des morceaux de la set-list il y’a 20 ans mais qu’il est heureux d’être là ce soir et de partager tout ça avec le public français. Le set se terminera sur “The Nail” et “Toward Dead End” devant un public lessivé mais à priori heureux d’avoir vécu ce concert et de s’être autant égosillé sur les morceaux de son groupe préféré. Nostalgie quand tu nous tiens.

Set-List :

Deadnight Warrior

In The Shadows

Needled 24/7

Black Widow

Lake Bodom

Warheart

Angels Don’t Kill

Red Light In My Eyes, Part.2

Hate Me!

Downfall

Everytime I Die

Hate Crew Deathroll

Bed Of Razors

Children Of Decadence

The Nail

Towards Dead End

Une soirée placée sous le signe de la nostalgie de voir enfin un groupe qui a bercer l’adolescence de beaucoup d’entre nous, une découverte sympathique et un fiasco total a quand même réussi La Nef pour cette bonne petite soirée.

Merci à La Nef pour son accueil ainsi qu’à Valerie pour l’invitation.

Galerie Photos : ICI 

 

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *