[Live-Report] Arch Enemy, @Le Bikini, Toulouse (22.01.2018)

Ce soir, Arch Enemy est à Toulouse avec un plateau assez conséquent et intéressant. Cette soirée s’annonçait donc sous les meilleurs auspices mais ce ne fut pas le cas…Retour sur un désastre (presque) annoncé!

Le premier groupe de ce soir n’était autre que Jinjer, groupe dont je ne verrais pas du tout le set suite au manque de communication des horaires du concert (en même temps commencer un concert à 18h hum bref), pour la suite arrivée à l’horaire convenu pour le groupe Tribulation, j’assiste à une annonce d’un roadie du groupe Wintersun prévu en co-headline avec Arch Enemy…Le bassiste de Wintersun est malade et malheureusement à l’hôpital, le groupe jouera donc à la place de Tribulation pour faire un set plus court, ayant peu assisté à ce set en raison d’une non-appréciation de ce groupe, je ne me prononcerais donc pas sur la performance ni même sur les morceaux joués ce soir-là mais apparemment le reste du public dehors n’est pas spécialement friand non plus de Wintersun et préférera attendre Arch Enemy à la fraîche! Et là l’incompréhension est totale, je rentre dans la salle prête à assister au set de Tribulation mais ce n’est autre que Arch Enemy qui monte sur scène…Que s’est il passé? Nous n’avons pas eu de changement de plateau? Tribulation se sont envolés? Ou alors j’étais plus en retard que je ne le croyais? Je n’en saurais jamais rien!

Arch Enemy est donc un groupe de Metal originaire de Suède pour la majorité du groupe et mené par Alissa White-Gluz. C’est après le titre “Ace Of Spades” de Motörhead repris en choeur par le public que le groupe montera sur scène pour le premier titre de cette presque heure et demie de show avec “Set Flame To The Night”extrait de leur nouvel album “Will To Power”, album dont est extrait également le très bon single qui suit dans la set-list “The World Is Yours”. Le groupe est très en forme, Alissa fait preuve d’une présence incroyable sur scène qui happe même les plus sceptiques malgré une grippe qui l’handicape depuis quelques jours, on pourrait penser que ses capacités vocales en seraient entachées mais que nenni! La jeune femme donne tout et le public lui rend au centuple à chaque fois qu’elle leur demandera de chanter avec elle et le groupe. Le reste des musiciens n’est pas en reste, la formation est excellente comme d’habitude. Pour la suite un classique “Ravenous”, un retour à l’album “War Eternal” avec le titre qui donne son nom à l’album mais avec également le très bon “You Will Know My Name” qui suit “My Apocalypse” extrait de “Doomsday Machine” album avec lequel j’ai découvert le groupe à sa sortie et pour lequel je garde une tendresse particulière. Retour sur le nouvel album avec le titre “The Eagle Flies Alone”, morceau qui en aura déçu beaucoup à sa sortie mais qui en live prend une dimension nouvelle. Entre les interludes instrumentaux, “We Will Rise” et “Nemesis” font partie des morceaux les plus attendus et seront superbement exécutés comme à chaque set du groupe. Le set se terminera avec “Enter The Machine” extrait encore une fois de “Doomsday Machine” et le morceau “Vox Stellarum” extrait de “Stigmata”. Ce set aura donc fait la part belle aux deux derniers albums du groupe à savoir “Will To Power” et “War Eternal” mais “Wage Of Sins” et “Doomsday Machine” ne seront pas en reste et les “vieux” albums ne seront pas oubliés avec quelques classiques joués. Arch Enemy montre encore que sur scène ils n’ont plus rien à prouver à personne. Le public en est ressorti lessivé mais heureux et pour l’équipe présente ce soir? Malgré le fait d’avoir raté des groupes que nous attendions particulièrement (notamment Jinjer), nous sommes heureux d’avoir pu assister à une aussi belle performance malgré un état grippal présent (à croire que personne n’est infaillible).

Set-List Arch Enemy :

Ace of Spades
(Motörhead song)
Set Flame to the Night
The World Is Yours
Ravenous
Stolen Life
The Race
War Eternal
My Apocalypse
Blood in the Water
You Will Know My Name
Bloodstained Cross
The Eagle Flies Alone
As the Pages Burn
Intermezzo Liberté
Dead Bury Their Dead
We Will Rise
Avalanche
Snow Bound
Nemesis
Fields of Desolation
(Outro instrumental)
Enter the Machine
Vox Stellarum

En bref une soirée incompréhensible dont la seule note positive sera le show d’Arch Enemy rondement mené!

Merci encore à Valerie pour l’accréditation!

 

Mary Motionless

28 ans. Passionnée de musique, de photographie et de modifications corporelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *